Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Ne pas sous-estimer les co-contaminations en mycotoxines

Les effets synergiques d’associations de mycotoxines semblent plus préjudiciables lorsque les concentrations en mycotoxines sont faibles.

Les bovins apparaissent moins sensibles aux mycotoxines que d’autres espèces, principalement en raison d’une réduction de la toxicité de certaines mycotoxines par les microorganismes du rumen. Mais il n’empêche, de faibles concentrations en mycotoxines peuvent modifier l’épithélium intestinal et augmenter sa sensibilité aux microorganismes pathogènes. Cette altération des fonctions intestinales limite alors l’absorption des nutriments et impacte la réponse immunitaire des animaux. De nombreuses observations en élevages mettent en évidence des intoxications sévères malgré des niveaux de contamination faibles, en deçà des seuils réglementaires. Comment est-ce possible ? Des effets synergiques d’associations de mycotoxines peuvent être en cause.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière