Aller au contenu principal

Fromage Le Velay
Marque collective et appellation Montagne de la Haute-Loire


Le Velay est un fromage traditionnel au lait de vache de la Haute-Loire. Autrefois, toutes les fermes du plateau du Velay fabriquaient ce fromage local, qui ressemble quelque peu à la fourme d´Ambert, et le vendaient au marché du Puy. Mais, au cours des dernières décennies, la production s´est effondrée. Des 415 producteurs recensés en 1988, il n´en restait plus que 39 en 2000. Par contre, les fabricants actuels en ont fait une activité à part entière : pendant la même période, la quantité de fromage produite par exploitation est passée de 677 à 3935 kg. Ce qui n´a pas suffi toutefois à enrayer la chute de la production globale qui plafonne aujourd´hui à 153 tonnes contre 281 tonnes en 1988.

En 1993, une partie des producteurs se sont regroupés en association. Leur première tâche fut de donner un nom à ce « fromage de pays » ; ce sera « Le Velay ». Ils ont également déposé une marque collective, élaboré un cahier des charges et délimité la zone de production à sept cantons du plateau du Velay volcanique.
L´an dernier, ce fromage exclusivement fermier, a obtenu l´appellation « Montagne ». Manifestement, il y aurait tous les ingrédients pour déposer un dossier de demande d´AOC. « Les producteurs n´en ressentent pas le besoin pour l´instant, leur fromage est assez bien valorisé et ils ne veulent pas se compliquer la tâche », explique François Ranchoux, conseiller à la Chambre d´agriculture et animateur d´une association de 24 producteurs de Velay . Le lait transformé en Velay représente 35 % du quota vente directe de la Haute-Loire.
©B. Griffoul


Le fromage aux artisons
Le Velay, exclusivement fermier, est un fromage à caractère lactique non pressé mais à pâte relativement sèche. Sa fabrication est assez originale.
Le lait de la veille au soir est soumis à une maturation à la température de la fromagerie pendant laquelle se produit le démarrage de la fermentation lactique. Le lendemain, il est partiellement écrémé et mélangé avec le lait de la traite du matin puis emprésuré. Le lait est maintenu à une température de 29ºC pendant le caillage. Une fois moulé, il reste sur la table d´égouttage pendant un à deux jours. Après démoulage, il est salé à sec par frottement à la main. Ensuite, il est affiné pendant au moins trois semaines, mais plus généralement pendant deux mois.
Autre particularité du Velay : les fromages sont disposés sur des planches en bois et dans une cave naturelle ou à murs, plafond et sol non lisses pour favoriser le développement des « artisons » (ou cirons). Ces minuscules acariens colonisent la croûte, la creusent en profondeur, donnant ainsi aux fromages un aspect rustique et un goût particulier. La présence de bleu dans la pâte est recherchée également.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Maïs après destruction de prairie par une succession de passage d’outils de travail du sol. © Arvalis
Détruire une prairie sans labour ni glyphosate, c'est possible
Une enquête menée dans le cadre du projet Praigly auprès de dix fermes montre que des solutions mécaniques existent pour détruire…
Olivier Thibault. « J’ai fait le choix du maïs grain humide pour limiter aussi la dépendance au concentré énergétique. » © E. Bignon
Prix du soja : « Je limite l’achat de correcteur en complémentant les vaches en acides aminés »
L’EARL de la Grandinière, en Mayenne, n’a pas attendu la flambée du prix des matières premières pour chercher des leviers de…
Lucie Prunier, de la ferme de la Talboisière, dans l'Orne
« Où sont les porteurs de projet en élevage laitier ? »
Lucie Prunier, de l'EARL de la Talboisière, à Saint Jean des bois, dans l'Orne, n’arrive pas à trouver son futur associé, après…
La réduction du correcteur azoté de la ration est possible grâce à un meilleur équilibre en acides aminés et la prise en compte de la vitesse de dégradabilité des sources azotées. © E. Bignon
Prix du soja : Six leviers pour réduire le correcteur azoté
Comment faire face à la flambée du prix du tourteau de soja à plus de 400 €/t ? Avant de chercher à optimiser le prix d’achat du…
Vincent Philippeau, François Giard et Alain Philippeau, les trois associés. « Nous voulons continuer à faire pâturer nos vaches tout en maintenant un bon niveau de production pour ne pas devoir investir dans un nouveau bâtiment. » © F. Mechekour
[Élevage laitier] « Notre exploitation a des atouts pour attirer des jeunes »
Au Gaec Philippeau, dans le Maine-et-Loire, le chiffre trois s’applique au nombre d’associés, d’ateliers, de semaines de congés…
[Contenu partenaire] Fullwood Packo - « Nous avons installé deux robots dans un bâtiment de 1979 sans tout casser »
Le GAEC de la Fonderie (Vosges) a robotisé sa traite grâce à Fullwood Packo. Avec seulement 90 vaches pour deux robots M2…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière