Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Maï’zy, une appli pour piloter la qualité du maïs fourrage

L'appli permet de valoriser les données météo ultralocales du capteur.
© Seenergi

Lancé par le groupe Seenergi et Weenat, Maï'zy facilite la prise de décision aux différents stades de la culture du maïs fourrage. Cette application mobile utilise les données météo à la parcelle transmises toutes les quinze minutes par un capteur météo connecté.  Elle indique ainsi en fonction de la température du sol, de la pluviométrie, si les jours à venir sont favorables au semis. Elle calcule les dates de floraison femelle et de récolte prévisionnelles, en fonction de la variété, des objectifs et des données météo historiques sur dix ans. Et elle les ajuste au quotidien avec les données météo mesurées sur la parcelle. Enfin, elle affiche, en fonction des matières sèches saisies à la parcelle, un calendrier de prévision d’évolution pour planifier avec précision le chantier de récolte.

Deux cas de figure sont possibles. « Soit l’éleveur achète ses propres capteurs Weenat. Soit il adhère à une communauté qui lui permet d’accéder aux données météo des capteurs les plus proches de ses parcelles », précise Julie Dewez, ingénieur R&D Seenergi. Une première communauté est déjà créée au niveau de Littoral Normand. Comptez 498 € HT pour un pluviomètre-hygromètre-thermomètre Weenat et 390 € HT pour un anémomètre. L’abonnement à l’application Weenat, est quant à lui de 119 € HT/an et il faut compter 80 € HT/an en complément pour accéder à Maï’zy. Un deuxième outil concernant la gestion de l’herbe et des prairies devrait suivre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

logo de Ferme France
Ferme France s'apprête à sortir les premiers produits étiquetés
L'association Ferme France accueille cinq nouveaux adhérents dont la Laiterie Saint Denis de l'Hôtel (LSDH), et elle se prépare à…
vaches laitières en logettes
Baisse du nombre de vaches laitières en France et en Allemagne
L'Institut de l'élevage pointe la baisse du cheptel bovin lait en France et en Allemagne en fin d'année 2019. La production…
Marc-Antoine Guérin et Mickaël Vallée entourés de Jean-Marc Héliez (nutritionniste) et Amaury Delacour (agronome). « Grâces à nos conseillers, nous avons réussi à améliorer nos résultats en revenant à des fondamentaux. » © F. Mechekour
« Nous avons calé l’assolement aux besoins du troupeau »
Au Gaec de la Grande Artoire, en Ille-et-Vilaine, Mickaël Vallée et Marc-Antoine Guérin ont fait appel à un nutritionniste et à…
Quand les étourneaux plombent les résultats et le moral des éleveurs laitiers
Dans la Manche, la protection des silos de maïs et la distribution le soir sont les seules solutions ayant eu un…
Depuis dix jours avec un déplacement de caillette et maintenant avec un ulcère perforant. © J.-M. Nicol
Le mufle ou les naseaux sales

Quand la bête vient juste de manger de l’ensilage, il est normal que des particules restent…

Vignette
Le nouveau cahier des charges de l'AOP camembert de Normandie retoqué
L’ODG du camembert de Normandie retoque le nouveau cahier des charges. La guerre du camembert reprend.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière