Aller au contenu principal

Maîtres laitiers du Cotentin accélère sur le e-commerce

Le groupe coopératif normand Maîtres laitiers du Cotentin (MLC) démarre un partenariat avec C'est qui le patron (CQLP). Et accélère sa digitalisation. 

dépotage à Méautis, Manche
Campagne de France bénéficiera de la force médiatique de C'est qui le patron.
© Maîtres laitiers du Cotentin

Les 129 grossistes distributeurs du réseau France frais distribuent les produits C'est qui le patron (CQLP) depuis cet été. France frais, qui appartient au groupe MLC (Maîtres laitiers du Cotentin), travaille pour les professionnels de la restauration, et touche les consommateurs via les magasins de proximité sur toute la France. De son côté, CQLP met sur son site d'achat en ligne, www.lemagasindesconsos.fr, les produits de la marque MLC Campagne de France : ultrafrais, beurre, crème, fromages. Ce site, lancé après le confinement, permet aux consommateurs de commander et de se faire livrer en point relais. Il propose sa marque CQLP et d'autres marques « vertueuses ». Les produits pourront être livrés via le réseau France frais, présent partout en France.

«L’alliance de la marque C’est qui le patron et de France frais aboutit aujourd’hui à initier un nouveau modèle de production et de distribution, qui place les nouvelles attentes des consommateurs au cœur de l’innovation», conclut Guillaume Fortin, directeur général de France frais et de la coopérative. Pour répondre aux attentes consommateurs, tous les éleveurs adhérents de MLC sont engagés dans des laits différenciés : lait de pâturage issus d'animaux nourris sans OGM, bas carbone, AOP d'Isigny, bio, AOP camembert de Normandie.

Un projet de crème C'est qui le patron

Maîtres laitiers et C'est qui le patron préparent un autre projet : une crème fraîche à marque CQLP. « Notre partenariat avec LSDH (Laiterie Saint Denis de l'Hôtel) [...] nous a rapprochés de C'est qui le patron », rappelle le directeur général de la coopérative. Le contrat avec LSDH pour du lait UHT sous marque distributeur a été appréciable quand les ventes de lait UHT ont explosé pendant le confinement. Ainsi, l'usine de Méautis « n'est pas un lieu inhabité... ». Rappelons en effet que, suite au retrait du chinois Synutra en 2018, les lignes destinées à 690 millions de briquettes de lait infantile annuelles avaient été brutalement arrêtées. Le reste du site fabrique du beurre et de la crème AOP, « qui marchent bien ». Les 7 millions d'euros investis ont rendu le site plus polyvalent, avec notamment la fabrication de lait UHT. Et MLC travaille encore à trouver des contrats pour exporter des briquettes.

La distribution se diversifie aussi

La Covid-19 a accéléré le développement du e-commerce. Le site internet de MLC « Click&Toque » fonctionne depuis cet été, avec une variété de produits (boucherie, épicerie...) qui peuvent être commandés et livrés à domicile. Enfin, « le confinement nous a poussés à accélérer la digitalisation des filiales de distribution, avec des sites internet marchands pour commander, payer, voire se faire livrer », indique Jacques Klimczak, directeur marketing et communication.

x

A savoir

C'est qui le patron, c'est 37 références de produits alimentaires, vendues pour l'instant en grande surface, dont du lait de consommation transformé par la LSDH, du beurre (Eurial et Sodiaal), du fromage blanc (Rians), des yaourts (Eurial), de la fourme du Forez (Entreprise laitière de Sauvain).

France frais est n°1 de la distribution de produits laitiers en RHF (restauration hors foyer) et n°1 de la distribution de fromages chez les crémiers.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Xavier (à gauche) et Estelle, avec leur salarié, Florian Caillaud, et les enfants du couple, Agathe et Arthur. « Nous cherchons à augmenter la production sans dégrader le coût de production, mais nous investissons aussi régulièrement pour avoir un outil fonctionnel, agréable et transmissible. »
« Notre système compense le faible potentiel fourrager de nos terres »
Le Gaec Beneteaud, en Charente-Maritime, a misé sur un système intensif à base de maïs et ray-grass italien pour compenser le…
Dans le dispositif en bandes de la ferme de Saint-Hilaire-en-Woëvre, le semis sous couvert de méteil d’automne est l'itinéraire qui a le mieux fonctionné.
Deux pistes prometteuses pour rénover une prairie sans glyphosate et sans labour
Semis sous couvert de méteil d’automne ou après un colza fourrager de fin de printemps sont deux itinéraires techniques…
Le prix du lait français toujours distancé
Les prix du lait en Allemagne, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Etats-Unis... sont plus élevés qu'en France. Un écart qui s'est creusé…
Un nouvel essai est actuellement en cours à Derval sur une vingtaine de génisses de première année pour mesurer s'il y a un gain de temps de travail avec la clôture virtuelle.
« Nous avons testé les clôtures virtuelles sur les génisses »
La ferme expérimentale de Derval a expérimenté à l’automne 2020 et au printemps 2021 les clôtures virtuelles Nofence sur une…
Les niches avec courettes sont une solutions pour se conformer au nouveau règlement bio.
En bio, ils ont trouvé des solutions pour faire sortir leurs veaux non sevrés
Installation de niches collectives ou ouverture vers l’extérieur de la nurserie, deux élevages de Loire-Atlantique ont réalisé…
Les tensions sur l'offre font craindre de nouvelles restrictions d'exportation, après celles de l'Inde sur le blé et de l'Indonésie sur l'huile de palme. Elles auraient pour effet de renforcer la volatilité des marchés.
L'offre peine à suivre la demande, pour l'instant
Céréales, lait... Peu de matières premières agricoles échappent au déséquilibre actuel offre/demande. Un déséquilibre qui…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière