Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Race normande
L´Upra en difficulté prépare sa mutation

Plombée par un déficit financier structurel, l´Upra aurait pu déposer le bilan en 2006. Les réflexions sur le projet racial devraient aboutir à des propositions concrètes en août.


Les comptes de l´Upra Normande sont dans le rouge. A tel point que la cour des comptes a déclenché une procédure d´alerte qui aurait pu aboutir au dépôt de bilan en 2006. « Personne ne souhaite cela à l´Upra. Ce serait une mauvaise chose pour la race », a affirmé Gilles Thomazo, lors de l´assemblée générale de l´Upra qui s´est déroulée le 22 juin dans le Calvados. S´exprimant au nom des unités de sélection, Gilles Thomazo a insisté sur la nécessité de faire table rase sur les conflits du passé « pour construire un projet racial commun au service d´une race conquérante ». Et d´ajouter : « Produisons d´abord un projet racial avec des objectifs biens définis et partagés par tous et nous verrons ensuite quels seront les moyens à mettre en face et les contributions financières des uns et des autres. Dans le domaine, la Montbéliarde donne une leçon à tout le monde ! »
Si chacun s´accorde sur l´impérieuse nécessité d´opérer une restructuration, notamment au sein de l´Upra, et d´élaborer un projet racial contribuant à la création d´un Organisme de sélection indépendant et fédérateur, aucune piste n´a été dévoilée lors de l´assemblée générale. Le nouveau bureau en place depuis février y travaille mais ne veut pas « brûler les étapes », a souligné Jacques Legendre, le président de l´Upra. Des propositions seront annoncées début août.
Reste que face à l´urgence, certains commencent à s´impatienter. Il n´y a malheureusement pas que les comptes de l´Upra qui sont dans le négatif. La Normande a encore subi une baisse du nombre d´inséminations premières en 2005. Et le nombre d´adhérents à l´Upra (1842) a aussi reculé (- 2 %) en 2005 pour atteindre le niveau de 1995. La nouvelle équipe a du pain sur la planche mais se montre déterminée à relever le défi pour relancer la race.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Vignette
Désinfection et vide sanitaire s'imposent contre la cryptosporidiose
Principale cause de diarrhées néonatales chez le veau, la cryptosporidiose nécessite la mise en place de mesures de biosécurité…
Vignette
L'accord commercial entre l'UE et le Vietnam est très favorable

La filière laitière française est très satisfaite de l'accord de libre échange entre l'Union européenne…

Vignette
La Laiterie Saint-Père s'engage pour le lait de pâturage et le bien-être animal
La charte d'engagement "Bien-être animal dans la filière laitière" a été signée avec 440 élevages partenaires de la Laiterie…
Vignette
Pourquoi bichonner les vaches taries ?
Le tarissement doit se concevoir comme la préparation à la lactation suivante et la prévention de nombreux risques sanitaires…
Vignette
« Nous voulons concilier temps pour la famille et revenu »
Au Gaec Aron et Chère, en Loire-Atlantique, les trois associés ont mis le cap sur une stratégie d’investissement prudente mais…
Vignette
Lait : jusqu'où augmentera la collecte irlandaise ?

Le pays a produit 7,8 milliards de litres de lait en 2018, soit une hausse de 53% par rapport à 2008.…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière