Aller au contenu principal

L'ultrafrais, une filière en quête d'innovations

Les ventes ont à nouveau baissé en volumes en 2014. La filière de l'ultrafrais se mobilise sur la relance de la consommation, avec l'innovation produits.

Les Français consomment en moyenne 31 kg par personne et par an de produits laitiers ultrafrais.
Les Français consomment en moyenne 31 kg par personne et par an de produits laitiers ultrafrais.
© G. Deloison

Sur l'année 2014, les ventes d'ultra-frais en France à 1,86 million de tonnes et 4,7 milliards d'euros sont en recul de 1,5% par rapport à 2013(1). La baisse des ventes est surtout forte dans le hard discount (-5,1%). En 2014, seules les ventes en volumes en e-commerce adossé à une enseigne progressent (+ 26,4 %), elles reculent de 1% en hypermarchés et de 3,2% en supermarchés. Du côté des marques, ce sont les marques distributeurs (44% des ventes sont des MDD) qui affichent le plus fort repli tandis que les "autres marques " qui regroupent notamment les marques régionales progressent de 7,1%. Pour la première fois, les exportations sont en baisse et le solde positif du commerce extérieur à 788 millions d'euros est en recul par rapport à 2013.

"Depuis 2012, ce sont 70 000 tonnes, soit l'équivalent d'une usine qui a disparu du marché", a regretté le nouveau président de Syndifrais, Jérôme Servières. Depuis trois ou quatre ans, en contradiction avec les recommandations du PNNS , la consommation des produits laitiers frais, traditionnellement consommés en fin de repas, est en berne. Le syndicat a fait de la relance de la consommation et de la réduction du gaspillage alimentaire deux axes forts de sa stratégie.

Segmenter le marché et viser de nouveaux débouchés

Pour Christophe Lafougère, directeur général du Gira, si le marché de l'ultra-frais est arrivé à maturité dans les pays développés, il faut jouer sur l'innovation produits pour relancer le marché, comme avec les yaourts ultra protéinés (yaourts grecs) introduits en 2007 sur le marché américain, et désormais présents en Europe et en France. Nouveaux produits, nouveaux moments de consommation et nouveaux marchés à l'exportation. Tels sont pour Christophe Lafougère les ingrédients de la croissance. En Chine, le marché du yaourt à température ambiante (non limité par la chaîne du froid) et celui des boissons fermentées lactées sont en pleine croissance en lien avec de nouveaux modes de consommation. Autant d'opportunités à saisir.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Simon, Hadrien et Hugues Bellenguez. « L’adhésion au groupe lait de Simon lors de son installation, nous a permis de prendre rapidement conscience que nos charges étaient trop élevées. »
« Nous produisons deux fois plus de lait à moindre coût »
Au Gaec du Calvaire, dans le Pas-de-Calais. Grâce au groupe lait et au soutien de son père, Simon Bellenguez a réussi à produire…
L’élevage de Renato Aceto, dans le Sud de l’Italie, envisage de traire plus de 1 000 vaches avec le concept de traite par lots VMS d’ici le printemps 2022.
DeLaval propose un nouveau concept pour la traite robotisée
Traire des lots de vaches à heures fixes avec des robots, tel est le principe du concept VMS Batch milking dédié à l’optimisation…
Michel Lacoste était éleveur laitier dans le Cantal et président du Cnaol
Décès de Michel Lacoste, président du Cnaol

Le Cnaol (AOP laitières), la FNPL ainsi que l’interprofession laitière annoncent, le 22 novembre, le décès de…

Collecte de lait par la Société laitière des Monts d'Auvergne chez les éleveurs du Massif du Sancy pour la fabrication de Saint-Nectaire AOP. Salarié de la laiterie chez l'éleveur près du camion, dans la cour de ferme. Industrie agroalimentaire.
Prix du lait en hausse et collecte en baisse en France en septembre
La hausse du prix du lait conventionnel ne suffit pas à couvrir toutes les hausses de charges. Le prix du lait bio recule pour le…
Les trois associés Philippe, Pierre-Louis et Damien. «On apportait du foin séché en grange depuis 2016, mais les résultats n'étaient pas ceux attendus.C'est l'apport d'eau qui a permis de valoriser la ration.»
« Nous couplons séchage en grange et méthanisation »
Dans les Côtes-d’Armor, l’EARL Dolo est passée d’un système basé sur l’ensilage d’herbe et de maïs au foin séché en grange pour…
Les incertitudes - météo, Covid-19, demande chinoise - pèsent sur les équilibres des marchés laitiers.
Les prix des produits laitiers très élevés en octobre novembre
Les cotations de beurre, crème, poudre de lait, de lactosérum, fromages européens... affichaient des niveaux particulièrement…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière