Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

L’OPL veut renforcer le pouvoir des OP

La branche lait de la Coordination rurale tenait son colloque le 9 février dernier. Régulation et contractualisation étaient au menu.

L’Organisation des producteurs de lait (OPL) défend une politique qui anticipe les crises plutôt que de les attendre et de les subir. Son Programme de responsabilisation face au marché (PRM) a séduit les députés français, qui ont adopté fin 2016 une proposition s’inspirant de ce modèle. Le PRM vise l’ajustement de l’offre à la demande, avec différents niveaux d’intervention suivant la gravité de la crise. Une des mesures phares est en cas de surproduction, un système de bonus-malus qui aide les éleveurs baissant volontairement leur production et qui pénalise ceux l’augmentant. "Une proposition qui a inspiré le plan de réduction volontaire des livraisons mis en place par la Commission européenne fin 2016 et qui a eu du succès auprès des éleveurs européens !", a souligné Véronique Le Floc’h, présidente de l’OPL.

Pour des OP professionnelles et transversales

Mais dans le rapport publié par la Commission européenne fin 2016, dans les propositions d’évolution du paquet lait, "il n’y a ni régulation, ni référence aux coûts de production", s’inquiète la présidente. On y trouve par contre l’idée d’un système d’assurance prix ou marge. "Avec une crise comme celle de 2015-2016, il aurait fallu couvrir 12 milliards d’euros de pertes économiques des éleveurs laitiers : quel système assurantiel peut couvrir de tels montants ? Et si on prend sur le second pilier pour le financer, cela veut dire moins de fonds pour d’autres actions." Le rapport européen préconise aussi la professionnalisation des organisations de producteurs. "Pour que les OP soient plus fortes, il faut qu’elles soient transversales et qu’elles incluent des représentants des coopératives. Il faut qu’elles aient plus qu’un demi-poste administratif ; il faut qu’elles puissent faire appel à des négociateurs. Et pour une adhésion totale des producteurs, il faut une incitation financière." Concernant la contractualisation, l’OPL estime qu’avec des durées de contrat aussi longues en France (5 ans, contre moins d’un an dans d’autres pays), "il faut une clause de revoyure à mi-contrat. Il ne faut pas que les producteurs qui veulent rompre leur contrat se sentent pieds et poings liés." Et enfin les contrats devraient mentionner plus qu’un indice de variation des coûts de production, et faire mention d’une référence en euros.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Vignette
Elevage des veaux au Québec : « Le colostrum, c’est bien plus que des anticorps »
Pour la nutritionniste québécoise Déborah Santschi, le premier repas de colostrum est extrêmement important car il a un impact à…
Le pare-chocs réduit l’accidentologie
Machinisme
Marché confidentiel en France, les pare-chocs frontaux sur tracteur intriguent de plus en plus les agriculteurs.
élevage laitier polonais
La Pologne opère une diversification de ses produits laitiers et de ses clients

Ce qui pourrait contrarier l'essor de la production laitière serait la hausse des coûts. Une hausse liée à la…

contrat
[Prix du lait] La Commission européenne valide les indicateurs économiques de la filière
Le tableau de bord des indicateurs économiques donne un cadre économique de référence pour les négociations commerciales de 2020.
Vignette
Mobilisation collective pour mieux valoriser le lait de montagne
Les deux tiers du lait de montagne sont insuffisamment valorisés, alors que les atouts de la montagne sont en phase avec les…
Mieux gérer la mise à jour des données journalières des automates

Au sein de France conseil élevage, plusieurs projets sont développés pour assurer la collecte, le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière