Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Parasitisme
LOCALISER LES GÎTES À LIMNÉES

La présence de la limnée tronquée est directement liée à la répartition géographique de son hôte intermédiaire, la grande douve. La recherche de ces petits mollusques est donc une étape importante dans le diagnostic et la prévention des troubles liés à la grande douve.

1 - Localiser les gîtes potentiels sur vos documents

Consulter les documents disponibles sur l’exploitation permet d’identifier les zones humides où vivent les limnées tronquées. Photos satellites PAC et plan d’épandage sont deux documents particulièrement appropriés. Ils permettent de réaliser un « tour de plaine documentaire » en triant les secteurs à risque identifiés par la présence d’un point d’eau. Le plan d’épandage signale notamment les zones situées à moins de 35 mètres des berges des cours d’eau, puits, forages ou sources, ainsi que les zones à sols inondés ou détrempés. Autant de lieux qui se prêtent à la vie des limnées. Repérez enfin les abreuvoirs et les zones de piétinement également très appréciés par les limnées.

2 - Visiter les zones à risques et repérer les gîtes

Pour repérer les gites, une visite sur le terrain s’impose. Sachez que certaines périodes sont défavorables au repérage des limnées. Sensibles aux conditions climatiques, ces dernières peuvent entrer en vie ralentie en période sèche, chaude ou froide. Elles s’immergent ou s’enfoncent légèrement dans le sol, passant alors inapercues. Le printemps et l’automne sont les saisons propices à l’observation. Il est alors possible de localiser les petits mollusques sur le sol au bord de l’eau ou sous une faible épaisseur d’eau (moins de 10 cm). Visitez les zones humides telles que les bas-fonds, mares, fossés, ruisseaux, marécages, abreuvoirs. Sans oublier les zones de piétinement. Les limnées tronquées se multiplient sur les berges plus ou moins vaseuses dans les zones où l’eau est stagnante. Elles peuvent être abondantes sur les berges en pente douce.

Le piétinement des animaux tend à augmenter la surface favorable au développement des limnées. L’abreuvement à la mare constitue donc un risque important pour la contamination des animaux. Attention, un gîte peut se former autour du simple débordement régulier d’un abreuvoir. Certains gîtes secondaires peuvent aussi se créer par extension d’une zone humide en période hivernale et disparaître à la fin du printemps. Dans les marais, en fin de printemps, les limnées sont abondantes dans les zones de végétation, même éloignées de quelques mètres des bords de douve. Dans ce type d’habitat, les limnées ne sont actives que lorsque le niveau de l’eau devient suffisamment bas.

3 - Identifier les limnées avec certitude

Les limnées sont des petits mollusques amphibies à coquille spiralée dont la taille ne dépasse pas 12 mm. Si elles vivent dans les endroits humides, il n’est pas pour autant nécessaire d’avoir les pieds dans l’eau pour les rencontrer. Mieux vaut tourner le dos à la mare ou au fossé et examiner les berges. Il est parfois plus aisé de chercher à genoux dans la boue, voire armé d’une loupe. Retenez quelques critères d’identification simples tels que l’ouverture de la coquille à droite lorsque la limnée est posée dans la main avec le sommet de sa coquille placée vers le haut.

Vérifiez aussi l’absence d’opercule fermant la coquille, les spires bien marquées en marche d’escalier ou encore le pied rentrant complètement dans la coquille. La couleur de la coquille varie selon le milieu, allant du beige au noir. Pour être certain de votre identification, contrôlez enfin que la hauteur de l’ouverture mesure entre la moitié et le quart de celle de la coquille. Une fois les limnées repérées, les gîtes peuvent être assainis, mis en défend à l’aide d’une clôture ou réservés à certains lots d’animaux qui recevront un traitement approprié.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Vous aimerez aussi

Vignette
Un premier vaccin contre les mammites à Streptococcus uberis
Le principe du vaccin du laboratoire Hipra est d'empêcher le germe d’adhérer à l’épithélium mammaire et de s'organiser en biofilm.
Vignette
Bovins : La teigne est une zoonose de saison
Les bâtiments surpeuplés, manquant de luminosité et de ventilation, trop humides sont des conditions favorisant l’apparition de…
Vignette
L’acupuncture soigne aussi les bovins
Issue de la médecine traditionnelle chinoise, l’acupuncture vise à renforcer l’équilibre général de l’animal pour l’aider à…
Vignette
Pâturage : attention aux diarrhées au printemps !

Youpi ! C'est le printemps. L'herbe est abondante et pousse dru, les vaches sont impatientes de…

Vignette
Délégation des génisses : limiter les risques sanitaires
Un protocole de suivi sanitaire est proposé par le GDS de Bretagne aux naisseurs et aux éleveurs de génisses pour réduire les…
Vignette
Pourquoi ma vache bave-t-elle ?

Au début, c’est un petit filet de salive qui s’échappe de la commissure des lèvres ou un peu de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière