Aller au contenu principal

Matière grasse du lait
L´interprofession veut mieux informer

Tous les acides gras saturés et trans ne sont pas « mauvais » pour la santé humaine. Il en existe de « très bons » spécifiques du lait. Il est urgent de le faire savoir.


La matière grasse du lait se fait particulièrement attaquée depuis quelques temps, notamment sur son profil en acides gras. On lui reproche une forte teneur en acides gras saturés et en acides gras trans, jugés responsables d´une augmentation du risque cardiovasculaire. Un message jugé beaucoup trop simplificateur par l´interprofession laitière qui a décidé de prendre le problème à bras le corps et de communiquer vers les prescripteurs de santé et le grand public.
Les acides gras saturés sont loin d´être tous identiques ; en particulier, des études ont montré que l´acide myristique, qui est un acide gras spécifique de la matière grasse laitière, a au contraire des effets positifs sur les accidents vasculatoires cérébraux. De même, tous les acides gras trans ne sont pas « mauvais ». C´est le cas de l´acide vaccénique et de l´acide ruménique (baptisé aussi CLA), présents dans le lait de vache. Des études ont montré qu´ils sont très intéressants pour la santé humaine : ils réduisent notamment le risque de développer une lésion maligne mammaire. Il est donc essentiel pour la filière laitière de dissocier ces deux « bons » acides gras trans des autres.
Le principal levier pour jouer sur le profil en acides gras de la matière grasse du lait est l´alimentation des vaches. ©DR

Un projet d´étiquetage des acides gras trans
Le sujet est d´autant plus important qu´un projet d´étiquetage des acides gras trans au niveau de la composition des aliments est dans les malettes de l´Afssa et du codex alimentarius (un étiquetage des acides gras saturés n´est pas non plus impossible). Cet étiquetage pourrait se faire autour d´un seuil de 5 % d´acides gras trans, les produits laitiers sont donc en première ligne. Il faut savoir aussi que les margariniers et producteurs d´huile poussent dans le sens de l´étiquetage, car ils sont aujourd´hui capables de produire des huiles et margarines contenant moins de 1 % d´acides gras trans. Malheureusement aussi pour le lait, on ne sait pas distinguer par analyse le « bon CLA naturel » qu´est l´acide ruménique du lait des « mauvais CLA industriels » que l´on retrouve dans les huiles et margarines(1). Pour Jean-Paul Jamet, directeur du Cniel, « il est donc temps pour la filière laitière de sortir d´une attitude défensive quand on parle de la matière grasse laitière ».
(1) synthétisés lors du chauffage thermique pour les désodoriser.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Ferme des 1000 vaches: les porteurs du projet déboutés par le Conseil d'Etat
Dans une décision rendue le 23 septembre, le Conseil d’État a rejeté le pourvoi de la société exploitant la ferme des 1000 vaches…
Le chantier du nouveau bâtiment pour les vaches taries du Gaec Losser.
« Avec la hausse des prix des matériaux, notre nouveau bâtiment coûte 20 % plus cher que prévu »
Alexis Losser, un des quatre associés du Gaec Losser, en plaine d’Alsace dans…
La collecte des cinq principaux bassins exportateurs a été moins dynamique en juillet, comparée au printemps.
Des marchés laitiers fermes en lait conventionnel
À la mi-septembre, les cotations des produits laitiers se redressent.
Le robot d'alimentation sur roues alimenté par une cuisine revient, pour un troupeau de 300 VL, plus cher qu'une remorque mélangeuse ou qu'une désileuse automotrice, selon l'étude.
Combien coûte un robot d’alimentation aux 1000 litres de lait ?
L’enquête sur l’automatisation de l’alimentation en élevage bovin, publiée en 2020 par l’Idele et les chambres d’agriculture des…
HADN : SILpp2, une couverture de silo consommable
HADN : SILpp2, une couverture de silo consommable

« Fini les bâches en plastiques qui font perdre un temps fou et causent de nombreuses difficultés à chaque fois qu'…

« Avec la bio, nous vivons bien avec 60 vaches à 8 500 litres »
« Avec la bio, nous vivons bien avec 60 vaches à 8 500 litres »
Dans la Loire, le Gaec des Gauds a réussi sa conversion bio, sans baisse de productivité laitière, mais avec une profonde…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière