Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

L’état corporel des vaches bientôt évalué en 3D

L’Inra et la société 3D Ouest travaillent sur la mise au point d’une technique utilisant l’imagerie en 3D externe pour, à terme, mesurer et valoriser cet indicateur dans les élevages.

L’automatisation du pointage des hanches 
et des fesses sur l’image    
    (points bleus) est l’une des prochaines grandes étapes du projet.
L’automatisation du pointage des hanches
et des fesses sur l’image
(points bleus) est l’une des prochaines grandes étapes du projet.
© P. Faverdin

Imaginez une caméra 3D placée par exemple en sortie de salle de traite ou d’un robot. Cette caméra intègre des capteurs capables de fournir une image externe de l’arrière d’une vache à un logiciel dès que l’animal passe dans son « champs visuel ». Puis ces images sont traitées par un algorithme pour fournir une évaluation précise de l’état corporel de chaque vache tout au long de la lactation. Ce n’est pas du domaine de la science fiction, mais bel et bien celui de la recherche appliquée. L’Inra de Rennes et la société 3D Ouest(1) planchent en effet sur la question depuis deux ans. La mesure de ce critère morphologique est potentiellement un excellent outil de conduite d’élevage « parce qu’il permet de renseigner sur l’état des réserves corporelles mais aussi sur leurs variations comme indicateur du bilan énergétique, avec les conséquences connues notamment sur les performances de reproduction et la santé des animaux », souligne Philippe Faverdin, responsable de ce projet pour l’Inra. Une mesure précise de ce critère pourra également être utilisée pour l’indexation de nouveaux caractères.

Développer des alertes utilisables par les éleveurs

 

« Avec le prototype que nous utilisons actuellement à l’Inra, nous sommes capables de prédire l’état corporel des animaux. Mais il reste certaines étapes à franchir, comme l’automatisation de la sélection des pointes des hanches et des fesses sur l’image en 3D nécessaire aux calculs mais aussi l’acquisition d’un référentiel de mesures de l’état corporel plus fiable et reproductible », précise le chercheur. En effet, jusqu’ici, seule la méthode visuelle/palpation avec grille de notation qui est employée sur le terrain a pu être utilisée comme méthode de référence. Or, malgré les compétences des notateurs, cette méthode a ses limites en termes de fiabilité et de répétabilité. « On observe des résultats différents notamment selon les notateurs, la race des animaux, les sites retenus sur l’animal pour mesurer l’état corporel… Au final, il est difficile de comparer les résultats de différentes études », constate avec regret Christophe Staub, de l’Inra de Nouzilly.
La notation visuelle n’étant pas la meilleure référence, tous les espoirs se tournent vers les travaux réalisés par Christophe Staub et Jean-Luc Touzé, à l’Inra de Nouzilly. « Pour standardiser les mesures, nous travaillons sur l’évaluation de l’état corporel en utilisant l’échographie. Cette technique présente l’avantage d’être non invasive et moins lourde que les méthodes indirectes utilisant les biopsies de tissus adipeux, pratiquées sur animal vivant, qui nécessitent anesthésie et chirurgie et posent alors un problème éthique. » Les deux travaux de recherche avancent donc conjointement. Par ailleurs, pour valoriser l’imagerie en 3D en élevage, il faudra aussi développer un outil simple pour fournir des alertes utilisables par les éleveurs. Au final, si Philippe Faverdin et Jean-Michel Delouard, de la société 3D Ouest, sont optimistes quant à l’issue de leurs travaux, en revanche, ils ne se prononcent pas sur un délai de commercialisation du nouvel outil. Dans ce domaine, la concurrence existe déjà. Ainsi, selon Philippe Faverdin un système d’imagerie en 3D « est déjà commercialisé en Allemagne », mais « l’approche utilisée ici semble plus prometteuse ».


(1) Le bureau d’étude de cette société est spécialisé dans la confection de capteurs dédiés à l’acquisition d’imagerie en 3D valorisable dans le monde du vivant.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Sébastien (au centre) et Quentin Brousse. « Les bonnes années, nous engrangeons, les mauvaises, nous gérons. » © B. Griffoul
« Nous visons une rémunération constante et correcte »
Sébastien et Quentin Brousse, dans la Creuse, ont saturé l’outil laitier et développent un atelier allaitant complémentaire, tout…
 © C. Pruilh
Avez-vous dû décapitaliser à cause des aléas climatiques ?
Printemps froid, été chaud et sec... Quelles conséquences ont les mauvaises conditions météo chez vous ? Avez-vous dû aller jusqu…
Les associés ont réfléchi ensemble de très longues heures sur leur projet, afin de définir le plan. © C. Julien
Prendre le temps de penser chaque détail de son futur bâtiment
Le projet de nouvelle stabulation des associés du Gaec Honoré prend forme. Le permis de construire a été obtenu, le choix des…
Loïc Adam, vice-président de l'association France OP Lait © L. Adam
« France OP Lait doit intégrer pleinement la filière laitière »
Loïc Adam, vice-président de l'association France OP Lait, affiche deux ambitions fortes : participer aux travaux du Cniel et…
Le film « Les vétos » raconte le beau mais difficile métier de vétérinaire de campagne
Portail réussir
« Les vétos » est sorti en salle le 1er janvier. Le film raconte le quotidien des vétérinaires en bottes dans les élevages. Comme…
Heleen Lansink-Marissen, éleveuse de 85 laitières, aux Pays-Bas. © DR
« Communiquer sur mon métier auprès du grand public est devenu mon second job »

« Les consommateurs ont beaucoup d’a priori sur l’agriculture et l’élevage, mais ils ignorent souvent…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière