Aller au contenu principal

Les ventes de camembert de Normandie progressent

Les quatre AOP fromagères poursuivent leurs efforts pour augmenter la valeur ajoutée dans la filière.

Benoît Duval, président de l'Union : "L'IGP lait de Normandie ne doit pas être une IGP au rabais, sinon ça ne changera rien à la concurrence déloyale que nous subissons."
© C. Pruilh

Camembert de Normandie, livarot, pont-l’évêque et neufchâtel forment une filière qui compte 539 exploitations laitières pour 231 millions de litres collectés, près de 100 millions de litres valorisés en fromages AOP, et près de 10 000 tonnes de fromages AOP vendues.

Les ventes du camembert de Normandie sont encourageantes : + 10,7 % à 5 549 tonnes vendues, après des années de stagnation autour de 5 000 tonnes. "Les cinq premiers mois de l’année 2017 confirment cette tendance (+ 10 %). On peut espérer que nos efforts de communication portent leurs fruits. Par contre, les ventes des autres fromages continuent de baisser, même si la baisse est moins forte en 2016. Nous poursuivons notre communication commune aux quatre fromages AOP normands, dans la presse, sur les réseaux sociaux, avec l’événement gastronomique Flyin chef, des partenariats…", développe Benoît Duval, président de l’Union des producteurs de lait AOP camembert de Normandie, livarot et pont-l’évêque. Un projet de Route des fromages (réseau de fromageries et d’élevages laitiers ouverts au public) est en cours de construction par l’association des ODG (1) laitiers normands et le syndicat du fromage neufchâtel, sur le modèle de ce qu’a réalisé le comté. Le lancement est prévu en mars 2018.

Début de construction d’une IGP lait de Normandie

Le renforcement du cahier des charges, et notamment l’obligation au 1er mai 2017 d’un minimum de 50 % de vaches normandes dans le troupeau laitier au niveau de l’opérateur pour le camembert et le pont-l’évêque et 100 % pour le livarot, a entraîné quelques démissions d’éleveurs. "Les AOP ont perdu 10 % d’exploitations par rapport à 2016. Dans les six prochains mois, il y aura sans doute d’autres démissions", souligne le président. Cela fait six millions de litres collectés en moins. "L’érosion est moins forte que prévue. Il y a un effet crise, et certains transformateurs ont fait un effort pour assurer leur approvisionnement."

Autre actualité loin d’être résolue, le camembert Fabriqué en Normandie. La filière AOP préfère éviter d’attaquer en justice le Fabriqué en Normandie pour usurpation d’image. Une solution est recherchée collectivement avec l’Inao et elle s’oriente sur la création d’une IGP lait de Normandie pour le camembert conventionnel (2). "Le groupe de travail sur l’IGP a retenu trois axes : une exigence sur la race, l’alimentation et le lien au territoire. Les discussions en sont au tout début. Parallèlement, l’OS normande a acté le projet de créer une STG bœuf normand (Spécialité traditionnelle garantie), ainsi que la création d’une STG lait de Normande", indique Benoît Duval.

(1) Organisme de défense et de gestion.(2) Lire Réussir Lait, n° 305, septembre 2016, p. 22.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Un salarié a été embauché pour la traite du soir, cinq jours par semaine et un dimanche sur trois. © R. Marqué
Au Gaec Dyna'Milk en Ille-et-Vilaine : « Nous avons vendu le robot et réinvesti dans une salle de traite pour nos 125 vaches »
À l’occasion de son agrandissement, le Gaec Dyna’Milk a fait machine arrière sur la stratégie de traite. Les associés ont préféré…
Olivier Granjard, éleveur dans le Rhône © A. Batia
 « Nous avons beaucoup moins de vaches debout dans les logettes »
Au Gaec Granjard dans le Rhône, la modification de la hauteur de la barre au garrot a eu un impact positif sur le bien-être, la…
Classement des groupes laitiers dans le monde, par chiffre d'affaires
Le top 20 des laiteries dans le monde en 2020
Les deux transformateurs laitiers leader en Chine poursuivent leur progression dans le classement Top 20 de la Rabobank pour…
"Le génotypage nous permet d'élever moins de génisses"
En ciblant le renouvellement sur les meilleures génisses et vaches, le Gaec Cadro atteint aujourd'hui 125 points d'ISU contre 101…
Gildas Lannuzel (à gauche) avec son apprenti Jean-Baptiste Colin. « Après mon accident, l’équipement m’a permis de gérer 90 % des inséminations à distance sans diminuer les résultats de repro du troupeau. » © DR
[Détection des chaleurs] « J’utilise des boucles auriculaires et des colliers »
Dans le Finistère, Gildas Lannuzel détecte les chaleurs de ses 65 Holstein avec 30 boucles auriculaires. Pour les génisses, il a…
La forme des paddocks est modulable
Au lieu d’opter de façon cartésienne pour des paddocks rectangulaires, pourquoi ne pas adapter la forme des parcelles pour lever…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière