Aller au contenu principal
Font Size

Les veaux de la zone réglementée de nouveau acceptés par l’Espagne

Les veaux ont repris provisoirement le chemin de l’Espagne. Mais, un accord sur la vaccination doit être trouvé rapidement pour pérenniser ce débouché.

La déclaration de l’inactivité vectorielle, au 5 janvier, dans la quasi totalité de la zone réglementée FCO (ZR), a permis de reprendre le commerce des veaux de huit jours vers l’Espagne à partir du 19 janvier. Le protocole dérogatoire franco-espagnol ayant pris fin au 31 décembre, les jeunes veaux de la ZR devaient être issus de cheptels vaccinés. Ce qui a provoqué pendant deux semaines une totale désorganisation du marché et une chute dramatique des cours, l’Espagne étant un débouché important (150 000 veaux par an). Les autorités espagnoles ont finalement accepté que les animaux de la ZR, désormais en inactivité vectorielle, puissent entrer sur la base d’une PCR négative. La prise en charge financière par l’État de la PCR pour les veaux de moins de 70 jours destinés à l’Espagne a été prorogée pour 2016.

« Trouver un accord sur la politique vaccinale »

La situation reste néanmoins très fragile. « La reprise de l’activité commerciale repose uniquement sur l’inactivité vectorielle et non pas sur le statut de période saisonnièrement indemne, comme cela existe en Italie et en Espagne », regrettait Hugues Beyler, directeur de la Fédération des commerçants en bestiaux. L’obtention de ce statut nécessite de prouver à la fois l’inactivité vectorielle et l’absence de circulation virale à travers un programme de surveillance en élevage. Les opérateurs commerciaux espéraient que l’ensemble de la ZR obtienne rapidement ce statut afin de faciliter la circulation des animaux (sans vaccination) dans toute l’Europe.

Un peu d’oxygène donc en attendant la reprise de l’activité vectorielle, probablement courant mars, et peu de temps pour trouver un nouvel accord avec l’Espagne, qui réclame toujours une vaccination des cheptels. « Il n’y aura pas de solution si nous ne trouvons pas un accord sur la politique vaccinale à mener, prévient Hugues Beyler. La France doit définir une politique claire vis-à-vis des animaux issus de la ZR afin de négocier avec l’Espagne une période de transition. » L’idée serait d’aller vers une vaccination, volontaire ou obligatoire, dans la ZR, du seul cheptel de souche et de faire admettre des animaux nés de mères vaccinées. Une condition déjà acceptée par l'Italie.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Les systèmes avec litière malaxée compostée réclament des bâtiments très ouverts.  © C. Pruilh
« En litière malaxée, la clé est un couchage sec pour les vaches »
L'EARL Dijs dans le Calvados et le Gaec de Goirbal dans le Morbihan ont opté pour des plaquettes de bois, avec un objectif de 15…
Le Gaec compte 4 associés, 6 salariés, dont 2 mi-temps, et un apprenti. L’atelier lait emploie 3,5 UTH, la transformation 2,5 UTH et la vente 1,5 UTH.  © V. Bargain
[ Lait bio ] Le Gaec de Rublé veut être autonome à tous les niveaux
Au Gaec de Rublé, en Loire-Atlantique, l’autonomie pour la production, la commercialisation et désormais l’énergie est un point…
Angeline, Thierry et Emmanuel Ciapa. Les trois associés emploient un apprenti et un salarié cinq mois par an. © Ciapa
Être éleveur dans un désert laitier
Être isolé dans une région de grandes cultures pose de nombreuses difficultés : suivis technique et vétérinaire…
Litière malaxée compostée aux Pays-Bas
Premier bilan des litieres malaxées compostées pour vaches laitières
Substituer la paille par un matériau qui peut être malaxé sur les aires de couchage est une alternative dans les régions manquant…
stabulation vaches laitières SCL Elevage du Pla
« Notre litière malaxée est en paille broyée »
A la SCL Elevage du Pla, à Momères, dans les Hautes-Pyrénées, les éleveurs ont sept ans de recul avec leur…
Sorgho fourrager sursemé dans une prairie permanente après un travail superficiel du sol au covercrop. Par son effet sur la plisse de la prairie, il permet une meilleure implantation du sursemis prairial réalisé ensuite  à l'automne.  © S. Guibert
Du sorgho sursemé et pâturé pour le creux d’été
Comment rendre les prairies productives pendant les quatre mois d'été? Frédéric Lenglet, dans la Sarthe, a sursemé en juin 2019…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière