Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Les rations à base de luzerne et maïs épi obtiennent des résultats surprenants

La station de la Jaillière a testé deux rations associant 50 % de luzerne à du maïs épi, avec peu voire pas de correcteur azoté.

Peut-on se passer de correcteur azoté et rechercher l’autonomie protéique en misant sur l’association luzerne-maïs épi ? Un essai conduit l’hiver dernier à la station expérimentale de la Jaillière pendant huit semaines (exact ?) a comparé trois rations. La première — la ration témoin — est à base de 13 % de luzerne ensilée, 54 % d’ensilage de maïs plante entière, 14 % de blé, 3 % de paille, et plus 15 % de tourteau de colza dont une partie sous forme "MAT protégée". Elle a été comparée à une ration « maxi ensilage de luzerne » (48 %) associée à 38 % de maïs épi, 4 % de pulpes de betteraves déshydratées, 5 % de paille et seulement 5 % de tourteau de colza "MAT protégée" (soit moins de 1 kg de tourteau/VL/j). Enfin, la troisième ration associe la luzerne sous forme ensilée (24 %) et déshydratée (24 %) à de l’ensilage de maïs épi (38 %), plus des pulpes de betteraves déshydratées (8 %), avec aucun apport de tourteau.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Vous aimerez aussi

Vignette
Piloter l’alimentation des vaches avec les acides gras du lait
En Auvergne - Rhône - Alpes, les teneurs en acides gras du lait de tank sont mis à disposition des éleveurs. Ces nouveaux…
Vignette
« Sur notre élevage laitier, nous misons sur la gestion de la repro »
Au Gaec du Bois de Bousies dans le Nord. Détection pointue des chaleurs, suivi Repro, santé des veaux… sont des cartes maîtresses…
Vignette
Améliorer les performances de repro avec Reproscope

L’observatoire de la reproduction des bovins en France propose un nouvel outil web 

Vignette
« Nous concilions vêlages précoces et groupés »
À l’EARL Duvernoy, en Haute-Saône, les génisses montbéliardes vêlent à 25 mois depuis une trentaine d'années. Les vêlages sont…
Vignette
« Nous avons un responsable pour l’atelier génisses »
Au Gaec Lacour, en Ille-et-Vilaine, Ronald Cherbonnel gère l’élevage des génisses. Prim’Holstein, Montbéliardes ou Normandes,…
Vignette
« Nos Normandes vêlent à 27 mois depuis plus de vingt ans »
À l’EARL Tessier, en Eure-et-Loir, malgré quelques décalages volontaires, chaque année une cinquantaine de génisses vêlent autour…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière