Aller au contenu principal

Les prix du tourteau de soja tendus jusqu’au printemps

Tourteau de soja stocké au port de Montoir.
Tourteau de soja stocké au port de Montoir.
© C. Gérard

Lors des « Débats de Vigie Matières Premières », organisés par le Céréopa à Paris,
le 26 novembre, Édouard Luneau, spécialiste dans la gestion de risques chez Macquarie(1), a indiqué  que « le prix du tourteau de soja devrait se tenir jusqu’au printemps prochain ».
Et pour cause. Seuls les États-Unis sont présents sur le marché mondial. Des États-Unis qui devront par ailleurs faire face à une tension sur leurs stocks dont le niveau devrait être inférieur à 5 millions de tonnes en fin de campagne. Par ailleurs, à l’heure où nous mettons sous presse (18 décembre), beaucoup d’incertitudes demeurent sur la capacité
de l’Argentine à fournir des graines de soja sur le marché mondial, car produire est une chose, exporter en est une autre dans ce pays en proie à une forte inflation. L’évolution des cours du peso argentin impactera fortement l’offre.


Une baisse significative des cours possible


Du côté du Brésil, les semis s’étant bien passés, « on s’achemine vers une récolte record ». Le marché a intégré en grande partie ces bonnes nouvelles.
Mais certains événements (attaques de chenilles, conditions climatiques…) peuvent encore changer la donne d’ici les récoltes qui débuteront en février.
Aussi, de nombreuses incertitudes pèsent sur le niveau de l’offre tandis que la demande, notamment en Chine (69 millions de tonnes de graines), ne devrait pas faiblir.
Côté scénario positif, les prix du tourteau de soja pourraient baisser de façon significative à partir de mars-avril si la récolte de soja au Brésil atteint les 87 à 90 millions de tonnes. Mais il faudra que les problèmes logistiques soient alors réglés dans ce pays.


(1) Banque d’investissement australienne.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

[Contenu Partenaire] Dermatite : « une baisse de 39 à 9 % des vaches laitières touchées, grâce au biocontrôle »
Dans la Manche, le GAEC Bourgine lutte contre des problèmes de boiteries avec un produit de biocontrôle, le Certiflore. En un an…
« Je ne saurais plus traire sans exosquelette »
Valérie Savary, éleveuse à Zutquerque dans le Pas-de-Calais, recourt depuis quatre mois à l’exosquelette pour l’assister lors des…
Formule de prix du lait : Les indicateurs coût de production réévalués
L'observatoire "coût de production" du Cniel s'enrichit de nouveaux fournisseurs de données et de davantage d'…
Dans tous les grands pays laitiers, le même matériel de référence sera bientôt utilisé pour calibrer les analyseurs. © D. Hardy
Qualité du lait : le changement au niveau des cellules repoussé au 1er avril
Le recalibrage annoncé des analyseurs aurait, à l’échelle d’une entreprise, un impact de 1 à 2 euros pour 1 000 litres. Pas…
Peut-on lutter contre l’obsolescence des robots de traite ?
Machinisme
La longévité des robots de traite repose sur la bonne réalisation des opérations de maintenance et le soin apporté au quotidien…
Un fort amaigrissement en début de lactation: mieux vaut contrôler le taux de BHB de ces vaches. © O. Crenn
Pourquoi ces vaches démarrent-elles mal leur lactation ?
Depuis trois mois, les vaches fraîches vêlées ne démarrent pas en lait, les chaleurs sont discrètes… Dans le cas de cet élevage…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière