Aller au contenu principal

Les prix du tourteau de soja tendus jusqu’au printemps

Tourteau de soja stocké au port de Montoir.
Tourteau de soja stocké au port de Montoir.
© C. Gérard

Lors des « Débats de Vigie Matières Premières », organisés par le Céréopa à Paris,
le 26 novembre, Édouard Luneau, spécialiste dans la gestion de risques chez Macquarie(1), a indiqué  que « le prix du tourteau de soja devrait se tenir jusqu’au printemps prochain ».
Et pour cause. Seuls les États-Unis sont présents sur le marché mondial. Des États-Unis qui devront par ailleurs faire face à une tension sur leurs stocks dont le niveau devrait être inférieur à 5 millions de tonnes en fin de campagne. Par ailleurs, à l’heure où nous mettons sous presse (18 décembre), beaucoup d’incertitudes demeurent sur la capacité
de l’Argentine à fournir des graines de soja sur le marché mondial, car produire est une chose, exporter en est une autre dans ce pays en proie à une forte inflation. L’évolution des cours du peso argentin impactera fortement l’offre.


Une baisse significative des cours possible


Du côté du Brésil, les semis s’étant bien passés, « on s’achemine vers une récolte record ». Le marché a intégré en grande partie ces bonnes nouvelles.
Mais certains événements (attaques de chenilles, conditions climatiques…) peuvent encore changer la donne d’ici les récoltes qui débuteront en février.
Aussi, de nombreuses incertitudes pèsent sur le niveau de l’offre tandis que la demande, notamment en Chine (69 millions de tonnes de graines), ne devrait pas faiblir.
Côté scénario positif, les prix du tourteau de soja pourraient baisser de façon significative à partir de mars-avril si la récolte de soja au Brésil atteint les 87 à 90 millions de tonnes. Mais il faudra que les problèmes logistiques soient alors réglés dans ce pays.


(1) Banque d’investissement australienne.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

L'effet total – avec un écorégime uniforme à 64 €/ha, la convergence, et les nouvelles aides couplées à l'UGB et végétales.
La future PAC et ses effets régionaux
Les premières simulations du service économique de la chambre d'agriculture de Normandie portent sur les effets des aides…
camion Biolait
Le lait bio cherche une issue d'urgence
Biolait a lancé un appel aux consommateurs, le 20 octobre dernier, pour relancer la consommation de lait biologique. Une…
Le chantier du nouveau bâtiment pour les vaches taries du Gaec Losser.
« Avec la hausse des prix des matériaux, notre nouveau bâtiment coûte 20 % plus cher que prévu »
Alexis Losser, un des quatre associés du Gaec Losser, en plaine d’Alsace dans…
« Avec la bio, nous vivons bien avec 60 vaches à 8 500 litres »
« Avec la bio, nous vivons bien avec 60 vaches à 8 500 litres »
Dans la Loire, le Gaec des Gauds a réussi sa conversion bio, sans baisse de productivité laitière, mais avec une profonde…
Le robot d'alimentation sur roues alimenté par une cuisine revient, pour un troupeau de 300 VL, plus cher qu'une remorque mélangeuse ou qu'une désileuse automotrice, selon l'étude.
Combien coûte un robot d’alimentation aux 1000 litres de lait ?
L’enquête sur l’automatisation de l’alimentation en élevage bovin, publiée en 2020 par l’Idele et les chambres d’agriculture des…
HADN : SILpp2, une couverture de silo consommable
HADN : SILpp2, une couverture de silo consommable

« Fini les bâches en plastiques qui font perdre un temps fou et causent de nombreuses difficultés à chaque fois qu'…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière