Aller au contenu principal

Sécurité dans les exploitations
Les machines sont en cause dans un quart des accidents graves

Les tracteurs et machines, les outils à main et les animaux sont les principales causes d´accidents graves chez les salariés agricoles.


Les tracteurs et machines sont en cause dans 20 % des accidents ayant provoqué un arrêt de travail chez les salariés agricoles selon les statistiques de la MSA(1). Ils sont responsables du quart (26 %) des accidents graves à l´origine de séquelles et de près de la moitié des décès (30 accidents mortels en trois ans).

Les tracteurs et machines sont en tête des causes d´accidents.


Légère tendance à la baisse pour les accidents avec arrêt
L´évolution de la législation et des normes depuis une vingtaine d´années, avec notamment l´obligation de mettre des cabines ou des arceaux de sécurité sur les tracteurs et le développement des technologies évoluées (transmissions hydrauliques, attelages automatiques, commandes électro-hydrauliques...), a permis de diminuer considérablement la fréquence des accidents graves (- 25 %) et mortels (- 70 %).
La mise en place d´un bouton d´arrêt d´urgence accessible en bas de l´ensileuse a participé au recul du nombre d´accidents. Les animaux et les outils à main sont directement en cause chacun pour environ 15 % des arrêts de travail. Plus généralement, les statistiques de la MSA montrent une tendance légère à la baisse des accidents avec arrêt de travail.
Faute de statistiques nationales, il nous est difficile de conclure à une répartition équivalente des causes d´accidents chez les agriculteurs (non salariés). Les accidents liés aux machines et à la construction ou la réparation des bâtiments seraient plus fréquents chez les exploitants agricoles.

(1) Cumul des années 1997/98/99.


Près de 6 000 accidents avec arrêt de travail ont lieu chaque année

Les plus lus

Éliane Riou. « Dans notre nouvelle TPA 2x16, nos mettons 1h15 pour traire 140 vaches à deux, hors lavage. Une traite rapide et fluide, sans effort physique, c’est 100 % de plaisir ! »
« Dans une salle de traite, ce sont les détails qui font toute la différence »
Au Gaec de Kermouster, dans le Finistère, les associés ont mûri leur projet pour limiter les efforts physiques à la traite grâce…
Monique Provost, éleveuse en Loire-Atlantique « Depuis cinq ans, je nourris mes veaux au lait entier jusqu’au sevrage une seule fois par jour, du lundi au samedi."
« Mes veaux reçoivent six buvées de lait entier par semaine »
Monique Provost, éleveuse en Loire atlantique se simplifie la vie en distribuant du lait entier à ses veaux une fois par jour,…
Olivier et Béatrice Piron. « Nous privilégions un système très simple avec peu de vaches, pour rester efficaces tout en veillant à l'aspect travail. »
« Avec nos 49 vaches laitières, prévention rime avec efficacité économique »
L’EARL Les chapelles, en Ille-et-Vilaine, se distingue avec un système intensif mêlant maïs toute l’année et herbe pâturée.…
Le choix de griffes plus légères et de tuyaux en silicone soulage les bras et les épaules.
« Rénover la salle de traite pour tenir jusqu’à la retraite ! »
Dans le Finistère, le Gaec du Bois Noir a agrandi et rééquipé sa salle de traite, en vue de réduire la durée et la pénibilité de…
Le Casdar Ergotraite inclut une analyse biomécanique des mouvements par « motion capture ».
Traite : des hauteurs de quais trop souvent inadéquates
La hauteur des planchers mammaires à la traite a un impact important sur la posture du trayeur et le risque de troubles musculo-…
Jean-Noël Landemaine avec Marion, sa compagne, et leur fille Louise. « Notre travail a plus de sens. Il est plus technique et plus passionnant qu’avant. J’apprécie le gain d’autonomie pour l’organisation des chantiers de récolte. » 
« Notre conversion bio avec séchoir à foin répond à nos convictions »
Au Gaec Louverné, en Mayenne. Être en phase avec leurs convictions et les attentes sociétales tout en améliorant l’autonomie de l…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière