Aller au contenu principal

Sécurité dans les exploitations
Les machines sont en cause dans un quart des accidents graves

Les tracteurs et machines, les outils à main et les animaux sont les principales causes d´accidents graves chez les salariés agricoles.


Les tracteurs et machines sont en cause dans 20 % des accidents ayant provoqué un arrêt de travail chez les salariés agricoles selon les statistiques de la MSA(1). Ils sont responsables du quart (26 %) des accidents graves à l´origine de séquelles et de près de la moitié des décès (30 accidents mortels en trois ans).

Les tracteurs et machines sont en tête des causes d´accidents.


Légère tendance à la baisse pour les accidents avec arrêt
L´évolution de la législation et des normes depuis une vingtaine d´années, avec notamment l´obligation de mettre des cabines ou des arceaux de sécurité sur les tracteurs et le développement des technologies évoluées (transmissions hydrauliques, attelages automatiques, commandes électro-hydrauliques...), a permis de diminuer considérablement la fréquence des accidents graves (- 25 %) et mortels (- 70 %).
La mise en place d´un bouton d´arrêt d´urgence accessible en bas de l´ensileuse a participé au recul du nombre d´accidents. Les animaux et les outils à main sont directement en cause chacun pour environ 15 % des arrêts de travail. Plus généralement, les statistiques de la MSA montrent une tendance légère à la baisse des accidents avec arrêt de travail.
Faute de statistiques nationales, il nous est difficile de conclure à une répartition équivalente des causes d´accidents chez les agriculteurs (non salariés). Les accidents liés aux machines et à la construction ou la réparation des bâtiments seraient plus fréquents chez les exploitants agricoles.

(1) Cumul des années 1997/98/99.


Près de 6 000 accidents avec arrêt de travail ont lieu chaque année

Les plus lus

Eleveur veau moins de quinze jours niche individuelle
Veaux laitiers : « Je ne connais ni les diarrhées ni les problèmes pulmonaires »

À la SCEA des vertes prairies, en Seine-Maritime, Nicolas Banville concentre ses efforts sur la préparation au vêlage et la…

Pièce de monnaie
Prix du lait : Sodiaal payera 485 €/1 000 l pour 2023 en conventionnel

En conférence de presse le 4 avril, Damien Lacombe, président de Sodiaal, a annoncé 14,4€/1000 litres de ristournes pour les…

Deux stalles de robot de traite GEA
Robot ou salle de traite, les indicateurs à calculer pour bien choisir

Les tensions sur la main-d’œuvre poussent de nombreux éleveurs à sauter le pas des robots de traite. Pourtant le retour sur…

veaux en igloo individuel
Les bons gestes pour des veaux laitiers en pleine forme dès la naissance

Il n’y a pas une seule et unique recette pour élever un veau. Ce qui est sûr, c’est que les premiers jours sont déterminants…

Éleveuse veaux pouponnière
« J’utilise zéro antibiotique pour élever mes veaux laitiers »

Dans les Côtes-d’Armor, le Gaec Restquelen enregistre 3,3 % de mortalité périnatale sur les quatorze derniers mois. Les…

Yohann Barbe, président de la FNPL élu le 8 avril 2024
Yohann Barbe, nouveau président de la FNPL : « Nous ne devons plus perdre ni litre de lait, ni actif pour le produire »

Yohann Barbe, éleveur dans les Vosges, a été élu président de la FNPL le 9 avril. Il livre sa feuille de route à Réussir Lait…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière