Aller au contenu principal

Les leviers pour réduire les émissions de GES

Gaz à effet de serre et eutrophisation. Des leviers existent pour atténuer ces deux problématiques environnementales, tout en améliorant son revenu.

© Source : Inst. de l’élev. et ch. d’agric. de Norm.

Viviane Simonin, de la chambre d’agriculture de la Manche, et Jérôme Pavie, de l’Institut de l’élevage, ont étudié les niveaux d’émissions et les leviers de réduction de gaz à effet de serre(1) sur quatre cas types représentatifs des systèmes de la région, dans le cadre d’une étude régionale financée par le Conseil régional de Basse-Normandie.

Les émissions nettes de gaz à effet de serre ramenées au litre de lait produit sont assez proches en moyenne entre des systèmes plus ou moins herbagers, plus ou moins intensifs à l’animal. Les variations au sein d’un même système sont par contre importantes.
Les systèmes intensifs ressortent par contre clairement plus défavorables à l’eutrophisation. Quatre voies ont été explorées pour réduire les émissions de GES(1), réduire la pression nitrates et phosphates, tout en améliorant l’incidence sur l’économie des exploitations laitières.

(1) La réduction de 75 % des émissions de GES à l’horizon 2050 est un objectif français. La réduction de 20 % des émissions de GES à l’horizon 2020 (par rapport à 2005) est un objectif européen.

Chiffres clés

• 500 kg eq. C/ha/an stockés sous une prairie permanente, soit 1830 eq. CO2, soit autant qu’une forêt
• 1000 kg eq. C/ha/an déstockés après retournement d’une prairie permanente
• 152 kg eq. C/an stockés pour 100 m linéaires de haie
• 50 % des émissions de GES sont du méthane issu de la fermentation entérique, en élevage bovin lait

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Amédée Perrein, gérant de la société Silphie France. « La silphie améliore l’autonomie en protéines. Elle peut être distribuée à des vaches laitières à hauteur de 30 %. » © Silphie France
La silphie, une pérenne remise au goût du jour
Avec plus de 3 000 hectares implantés en France 2021, la surface en silphie a été multipliée par trois par rapport à 2020. Après…
Le kernza est loin d'avoir livré tous ses secrets.  © O. Duchene
Le kernza, une graminée pérenne
Encore très peu connu, le kernza est une plante multiusage : fourrage, grain, agronomique, voire énergétique.
Damien Lacombe, président de Sodiaal
Sodiaal: un résultat courant 2020 tout juste à l’équilibre
La coopérative laitière annonce en 2020 un résultat courant consolidé à 1,3 millions d’euros, et un Ebitda au même niveau qu’en…
Le moha est plutôt destiné à la fauche. Ici, une variété tardive, pour optimiser la valeur alimentaire.  © Cérience
Le moha, pour produire en peu de temps
Plus utilisé que le millet perlé, le moha est réputé monocoupe. Il est pourtant capable de repousser et d'offrir une deuxième…
En dehors de la période hivernale, les veaux devront obligatoirement à partir de six semaines, avoir accès à une aire extérieure et/ou pouvoir pâturer.  © F. Mechekour
Le nouveau règlement européen bio se précise
Le règlement européen s’appliquera au 1er janvier 2022. Les changements les plus importants concernent les bâtiments.
Bcel Ouest, Evolution, GDS Bretagne et Copavenir fusionnent
Annoncée cet automne, la fusion entre Evolution, Bcel Ouest, GDS Bretagne et Copavenir sera effective à compter du 1 er…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière