Aller au contenu principal

Les haies sont-elles favorisées par la nouvelle PAC ?

Le bonus haie de l’écorégime ainsi que le nouveau barème pour les IAE revalorisent la haie dans la PAC. Cela sera-t-il suffisant pour insuffler un engouement ?

A partir du moment où une haie est déclarée, elle est protégée. Il faut donc être sûr de son choix pour de longues années.
A partir du moment où une haie est déclarée, elle est protégée. Il faut donc être sûr de son choix pour de longues années.
© C. Pruilh

En théorie, la nouvelle PAC redore les haies et devrait avoir un effet stimulant pour en planter. Pour la voie « éléments favorables à la biodiversité (infrastructure agroécologique ou IAE) » de l’écorégime (voir p. 38), le niveau « standard » ou « supérieur » peut être atteint grâce notamment aux haies.

Pour atteindre le niveau « standard », il faudra plus de 7 % d’IAE non productives au sens agricole (haies, jachères, murets, mares…) sur la SAU, dont plus de 4 % sont sur des terres arables (TA). Pour atteindre le niveau « supérieur », il est nécessaire de disposer de plus de 10 % d’IAE non productives sur la SAU, dont plus de 4 % sur TA.

Pour convertir les haies, bosquets, mares... en pourcents de SAU, il y a un barème (ou coefficient de surface) qui reprend celui des SIE de la précédente PAC (voir p.36). Sauf la haie qui a été revalorisée : 1 mètre linéaire équivaut à 20 m2, et non plus 10 m2. Il sera donc plus aisé d’atteindre le niveau standard ou supérieur de l’écorégime grâce aux haies.

Un bonus haie de 7 €/ha peut s’ajouter aux aides de l’écorégime pour les deux autres voies - « pratiques » et « certification » - si les haies correspondent à 6 % de la SAU et 6 % des terres arables, et qu’elles sont engagées dans le label Haie.

Enfin, le respect de la BCAE 8 (présence d’éléments et surfaces favorables à la biodiversité) de la conditionnalité est rendu plus facile pour les exploitations qui ont beaucoup de haies, grâce à la revalorisation du coefficient de surface des haies.

Un cadre engageant l’éleveur pour de nombreuses années

Malgré tout cela, les experts interrogés dans ce dossier estiment que ces stimuli restent insuffisants. « Les incitations de la nouvelle PAC sont un coup de pouce pour des éleveurs qui sont déjà motivés par les haies et convaincus de leur intérêt pour les animaux, le sol, la biodiversité…, expose Clothilde Patoux du Cerfrance BFC. Mais elles ne sont pas suffisantes pour couvrir les coûts et le temps de travail. Pour cela, il faut actionner d’autres aides. »

De plus, pour obtenir le bonus Haie des écorégimes il faut que les haies soient gérées de façon durable, avec un engagement dans le label Haie. Un contrat est établi et engage l’agriculteur.

Enfin, les haies sont protégées ; il faut donc être sûr de son choix pour de longues années. Toutefois, les arrachages et déplacements de haies restent possibles à titre dérogatoire et sont soumis à un régime d’autorisation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Le tournesol se montre moins souple qu’un maïs pour une récolte au stade optimal. Ici, le stade apparaît un peu dépassé. Seuls les deux premiers étages foliaires devraient être sénescents.
L’ensilage de tournesol en élevage laitier, un essai qui reste à transformer
La coopérative Agrial a testé l’ensilage de tournesol aux niveaux agronomique et zootechnique. Le premier bilan conclut à une…
Dans le Grand Ouest, 46 % des exploitations étaient en situation critique en 2021 !
Les trésoreries des exploitations laitières du Grand Ouest sont préoccupantes
L’Observatoire de l’endettement et des trésoreries montre une situation 2021 meilleure que 2020 en moyenne pour les éleveurs…
Le prix du lait en Europe monte encore en septembre
Le prix du lait en Europe monte encore en septembre
Malgré la baisse des cotations laitières, le prix du lait continue de progresser légèrement dans certaines laiteries. Les prix…
La protection des races menacées reste au programme des MAEC pour la PAC 2023-2027, comme la  froment du Léon.
Pac : Ne pas louper les MAEC !
Si vous avez peu d’efforts à fournir pour entrer dans une MAEC, il serait dommage de passer à côté. Les éleveurs bio auront…
Danone propose aux éleveurs des volumes de lait supplémentaires à produire, mais peine à augmenter suffisamment le prix.
En Normandie, Danone revalorise le prix du lait
Face à un prix calculé par la formule contractuelle trop bas par rapport à l’inflation des coûts en élevage, Danone a revalorisé…
Audrey Thonnat et Olympe. « Si une vache accepte que je la touche, quelle que soit la partie du corps, c’est que la confiance est établie. »
« Des vaches dociles, ça change la vie »
Installée en Haute-Loire, Audrey Thonnat a instauré une relation homme-animal qui lui facilite le travail au quotidien. C’est en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière