Aller au contenu principal

Les galères d’une ligne haute tension

Pendant dix ans, Jean-Michel Meyer en Moselle a subi des pertes de production, des mortalités inexpliquées… attribuées à une ligne haute tension. L’intervention d’un géobiologue a remis les choses en ordre.

Je suis éleveur laitier et cela fait dix ans que je vis un enfer, suite à l’implantation d’une ligne 400 000 volts à 500 mètres de ma ferme », nous écrivait il y a quelque temps Jean-Claude Meyer, éleveur à Sarraltroff (Moselle). Il dressait une longue liste des maux que subissait son troupeau à chaque mise à l’herbe et nous expliquait comment, en octobre 2016, il a fait intervenir un géobiologue, sur les conseils du GDS. Il a posé de grosses pierres dans les parcs pour neutraliser une faille géologique qui, selon lui, propageait les champs électromagnétiques de la ligne électrique. Depuis, beaucoup de difficultés ont disparu. La géobiologie a ses défenseurs et ses détracteurs. Mais, force est de constater qu’elle a apporté une solution là où personne n’en voyait. « Je n’y croyais pas du tout, admet Olivier Mathieu, le conseiller de l’élevage. Mais, suite à la pose de ces blocs, il y a eu une nette amélioration. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Jean-François et Olivier Glinec, avec Groupie, croisée montbéliarde de 11 ans, fille de la doyenne du troupeau de 16 ans.
« Nos vaches font en moyenne 7,5 lactations »
Dans le Finistère, avec un système très économe, le troupeau du Gaec de Trevarn bat tous les records de longévité. Si le niveau d…
Dans le dispositif en bandes de la ferme de Saint-Hilaire-en-Woëvre, le semis sous couvert de méteil d’automne est l'itinéraire qui a le mieux fonctionné.
Deux pistes prometteuses pour rénover une prairie sans glyphosate et sans labour
Semis sous couvert de méteil d’automne ou après un colza fourrager de fin de printemps sont deux itinéraires techniques…
Un nouvel essai est actuellement en cours à Derval sur une vingtaine de génisses de première année pour mesurer s'il y a un gain de temps de travail avec la clôture virtuelle.
« Nous avons testé les clôtures virtuelles sur les génisses »
La ferme expérimentale de Derval a expérimenté à l’automne 2020 et au printemps 2021 les clôtures virtuelles Nofence sur une…
Les niches avec courettes sont une solutions pour se conformer au nouveau règlement bio.
En bio, ils ont trouvé des solutions pour faire sortir leurs veaux non sevrés
Installation de niches collectives ou ouverture vers l’extérieur de la nurserie, deux élevages de Loire-Atlantique ont réalisé…
Suite au passage à la méthode Single Step, les éleveurs devront modifier leurs critères de choix de taureaux.
Sélection génétique : Avec la nouvelle méthode Single Step, un taureau montbéliard sur deux sort du Top 100 en lait
En montbéliarde, le lait et la longévité sont les caractères les plus impactés par le passage au Single Step. Il faudra en tenir…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière