Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Enquête du réseau EDF
Les éleveurs européens divisés sur l´avenir des quotas

Comment les éleveurs européens voient-ils l´avenir de la production laitière du vieux continent ? Quelques éléments de réponse ressortent d´une récente enquête du réseau européen EDF.


Le réseau European Dairy Farmers (EDF) est une association apolitique de producteurs laitiers européens tournés vers l´avenir. A l´occasion de son congrès annuel, une enquête a été réalisée auprès de 266 éleveurs adhérents pour mieux capter leurs stratégies dans les prochaines années. « Si les résultats issus de cette enquête ne sont pas représentatifs de moyennes de pays, ils mettent néanmoins en lumière des éléments intéressants quant à l´avenir de la production laitière européenne », indique Gaïd Peton du BTPL(1). A noter aussi que le Danemark ne figure pas dans cette enquête.
Premier constat : en moyen-ne, les fermes du réseau projettent de passer d´une augmentation de la production de 3,6 % par an à 6,2 % dans le futur.

Tous pays confondus, les producteurs identifient la baisse du prix du lait et des aides directes comme les facteurs de risque les plus sérieux à l´avenir. Selon les pays sont également perçus des risques particuliers liés à une situation géographique particulière (Suède, Irlande, Grande-Bretagne), à la santé animale et aux risques épidémiologiques (Suisse, Espagne, Italie) et à la compétition pour l´utilisation des terres (Allemagne et Belgique). L´arrêt de la production laitière au profit d´une activité plus rentable intéresse avant tout les Polonais et les Britanniques, tandis que les Suédois, les Français et les Belges restent fortement attachés à la production laitière.

Le temps de travail limitant dans tous les pays
Autre différence frappante : près de 20 % des éleveurs enquêtés ont vendu leur lait à différents acheteurs dans les cinq dernières années. Il n´y a qu´en France et en Belgique qu´aucun participant n´a changé de partenaire commercial.
« Selon les pays, les relations entre les producteurs et les transformateurs sont organisées de façon très différente, note le BTPL. Dans la plupart des pays consultés, les exploitations les plus grandes obtiennent de meilleurs prix de vente ou de meilleures conditions que les exploitations plus petites. Alors qu´en France, Irlande et Italie, ce n´est pas le cas. »
Dans de nombreux élevages, le temps de travail apparaît le facteur le plus limitant, le plus tendu. « Le temps libre ressort comme le point le plus négatif devant le revenu. »

Enfin, quand on demande aux producteurs s´ils souhaitent une abolition des quotas laitiers au sein de l´Union européenne, les avis se montrent très partagés. Un tiers des participants interrogés demandent un changement politique rapide pour abolir le système des quotas, un tiers souhaite un maintien définitif et le dernier tiers n´a pas d´avis tranché.
Cela dit, pays par pays, l´attitude des éleveurs est très différente : parmi les pays les plus favorables à l´abolition des quotas, l´Allemagne, l´Irlande, la Pologne et les Pays-Bas. L´Italie, la Suède et l´Espagne figurent, quant à elles, parmi ceux qui s´y opposent le plus.

(1) Bureau technique de promotion laitière.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Vignette
« J’ai mis sous le même toit tous les animaux à risques »
Au Gaec Holstein Alliance, dans les Côtes-d’Armor, les génisses en post-sevrage ou en transition alimentaire, les taries, les…
Vignette
On peut faire carrière dans l’AOP saint-nectaire !
La filière saint-nectaire manque de bras aussi bien dans les exploitations qu’en entreprises. Depuis deux ans, elle se mobilise…
Un nouvel ISU en race Prim’Holstein
L’OS Prim’Holstein a fait évoluer la formule de l’ISU. La nouvelle mouture sera appliquée lors de l’indexation d’avril 2020.
Vignette
MSD santé Animale - Un système de rappels SMS

Le laboratoire MSD lance une plateforme de rappels SMS pensé pour les vétérinaire et leurs éleveurs dans une démarche d’…

Steyr Konzept – Un concept de tracteur hybride
Machinisme
Le tractoriste autrichien présente un concept-tractor futuriste aussi bien dans son design que dans la technologie embarquée.
Vignette
Agriculture : la transmission est un défi de taille pour les territoires
L'attractivité des métiers et l'accompagnement des cédants sont deux grands axes d'actions des OPA, laiteries, collectivités...…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière