Aller au contenu principal

Les coûts de récolte de l’herbe à la loupe

Ensilage, enrubannage, foin. La chambre d’agriculture de la Creuse a comparé le coût des différents chantiers de récolte de l’herbe.

© Chambres d'agriculture de la Creuse
Hors temps de travail, l’ensilage par automotrice est la solution la moins onéreuse pour récolter l’herbe en fauche précoce, comme le montre le tableau ci-contre présenté au dernier Salon de l’herbe à Villefranche-d’Allier. «Nous avons calculé ces coûts de chantier à partir des barèmes d’entraide 2009 (1), avance Pierre Lépée, conseiller machinisme à la chambre d’agriculture de la Creuse. Ils sont calculés de la fauche au stockage avec plastique, sans prendre en compte le coût de la maind’oeuvre. » 
L’enrubannage s’avère quant à lui plus cher du fait d’un nombre d’interventions plus important. Les enrubanneuses en continu permettent de réaliser des boudins de balles en continu, déposées les unes derrière les autres. « Cette technique permet une économie d’environ 40 % de film plastique par rapport à une enrubanneuse traînée et un débit du chantier plus important. » 
L’ensilage par autochargeuse présente un coût intermédiaire entre l’ensilage classique et l’enrubannage. « Le recours à ce matériel reste très dépendant de la distance entre les parcelles et le silo, précise le technicien. Cette technique donne des brins mi-longs de 10 à 15 centimètres, ce qui suppose de bien penser à la reprise du fourrage derrière. » 
Le coût des chantiers de foin est également passé à la moulinette, en fonction du type de presse utilisée. « Grosso modo, ramené à la tonne de matière sèche, le coût des balles rondes (120 x 120 ou 120 x 150) est similaire à celui d’un ensilage par automotrice. » ■ 
(1) Barème régional du Limousin, issu du barème national du bureau de coordination du machinisme agricole. 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

En août, les abattages de vaches laitières étaient en hausse de +3% par rapport à août 2021.
La décapitalisation laitière s’accélère
Depuis le 1er juillet, et plus nettement au 1er août, le nombre de vaches laitières présentes en élevage…
Baisse de la collecte, hausse des charges... Le prix du lait devrait continuer d'augmenter cette fin d'année.
Le prix du lait poursuit sa hausse
Les perspectives pour la fin d’année 2022 laissent entrevoir une poursuite de la hausse du prix du lait.
manifestation d'agriculteurs devant un tracteur
Les sociétaires Sodiaal du Grand Ouest passent à l'offensive
Très inquiets du prix du lait pratiqué par leur coopérative, des sociétaires Sodiaal de Bretagne et des Pays de la Loire ont…
Les industriels laitiers appréhendent l’hiver
Les industriels laitiers appréhendent l’hiver
« Winter is coming » et les laiteries tremblent avant d’avoir froid. En cause : la hausse du prix de l’énergie et son possible…
Sodiaal annonce des prix du lait en hausse
Le prix du lait conventionnel d'octobre est compris entre 428 et 443 € les mille litres selon les régions et leur saisonnalité du…
Sébastien Goutagny, Florent Cellier et Mickaël Rageys. « La méthanisation s’imbrique complètement dans notre système d’élevage. L’unité collective alimente en gaz 2 000 foyers et une station de bioGNV. »
« Sur notre exploitation laitière, c’est toujours l’économique qui guide nos choix »
Le Gaec de l’Envolée, dans le Rhône, a misé dès le début sur une stratégie volume en intégrant les conditions de travail et la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière