Aller au contenu principal

Sécuriser l´alimentation animale
Les bovins sont aussi concernés par les mycotoxines

Pour éviter que les mycotoxines n´ébranlent la confiance des consommateurs, l´application de bonnes pratiques de récolte et de stockage est indispensable.


La parution d´un dossier dans la revue « 60 millions de consommateurs » sur les mycotoxines dans les céréales de petit déjeuner, a généré des inquiétudes : les mycotoxines seront-elles la prochaine crise ? Les mycotoxines pouvant se retrouver dans des produits animaux, notamment le lait, « l´affaire mycotoxine » concerne aussi les éleveurs. Au cours d´une journée sur les mycotoxines, organisée par l´AFTAA(1), des chercheurs ont fait le point sur les connaissances et les enjeux.

Certaines mycotoxines provoquent des pathologies humaines, qui peuvent être aiguës (rares) - allant de vomissements à la mort (dus aux aflatoxines et trichothécènes) - ou chroniques. Ces dernières sont les plus fréquentes : cancer de l´oesophage (fumonisines), cancers (aflatoxines), néphropathie (affection des reins) endémique due à l´ochratoxine A... Elles présentent aussi des risques pour les animaux : problèmes de fertilités, avortements, nécrose des lèvres et des muqueuses digestives... Le bovin est considéré comme moins sensible. Une réputation à vérifier, comme le souligne Jean-Pierre Jouany, chercheur à l´Inra de Clermont-Theix : « On sait que les microbes du rumen dégradent certaines mycotoxines en dérivés moins toxiques. Mais on ne connait pas la toxicité de tous les dérivés. Les recherches menées actuellement permettront de dire si oui ou non le bovin est vraiment un bon filtre à mycotoxines ».
©D. R.


La synthèse de mycotoxine répond à un stress
Une mycotoxine est un métabolite produit par un champignon. Un champignon peut en produire plusieurs et une même mycotoxine peut être produite par différentes moisissures. Pour qu´il y ait production de mycotoxine, il faut qu´il y ait eu, à un moment ou un autre, présence de champignon. Mais la quantité de mycotoxine synthétisée n´est pas liée à la croissance de la moisissure. Il semblerait même que sa synthèse soit une réponse à un stress. Des conditions empêchant la croissance de la moisissure (froid, sécheresse extrême, diminution de la disponibilité en oxygène, traitement par un anti-fongique...) augmentent le risque de production de mycotoxine. Des caractéristiques qui rendent la lutte plus complexe.
La lutte contre les mycotoxines commence par éviter l´installation du champignon, car une fois installé, celui-ci devient quasiment impossible à éliminer. Il est préconisé d´éliminer les résidus de récolte et de pratiquer la rotation des cultures. Le choix de variétés résistantes, de bonnes conditions de récolte (temps sec, machine respectant l´intégrité des grains, bonne maturité des grains, séchage avant ensilage...), un silo bien tassé, sont d´autres moyens de prévention.

Empêcher l´installation du champignon
L´inoculation de champignons non-toxinogènes, qui concurrencent les « mauvais » champignons, est une voie intéressante selon l´Inra et Arvalis-Institut du végétal. Autre voie explorée : un maïs transgénique « Bt ».
Avant le stockage, il faut procéder à un tri manuel et à un séchage correcte des récoltes. Pour un bon stockage, la diminution rapide de l´oxygène, le contrôle de l´humidité, de la température, du pH et des attaques d´insectes, le nettoyage des récipients... sont autant de mesures préventives.
« Si un lot d´aliment est contaminé par des mycotoxines et qu´il dépasse le seuil réglementaire, il faut le détruire », indique Jean-Pierre Jouany. Parallèlement, « les techniques de décontamination(2) doivent être développées, pour que les professionnels puissent disposer de moyens qui détruisent, éliminent ou inactivent les mycotoxines, sans dénaturer l´aliment, à un coût raisonnable », insiste Yvan Larondelle, de l´Université catholique de Louvain (Belgique).



(1) AFTAA : Association française des techniciens de l´alimentation animale.
(2) méthode physique de séparation, dégradation chimique, technique d´adsorption minérale ou organique (parois de levures).
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

« J’envisage de mettre 35 % de silphie dans la ration des génisses »
Dans les Vosges, Jean-Luc Bernard a semé 114 hectares de silphie pour « nourrir » un digesteur de méthaniseur et…
Olivier Granjard, éleveur dans le Rhône © A. Batia
 « Nous avons beaucoup moins de vaches debout dans les logettes »
Au Gaec Granjard dans le Rhône, la modification de la hauteur de la barre au garrot a eu un impact positif sur le bien-être, la…
Mathias et Jean-Pierre Charretier avec leur conseiller Alexandre Batia. « On a préféré investir dans des matelas et des logettes adaptées pour améliorer le confort toute l’année, plutôt que dans des ventilateurs qui ne serviraient que quelques semaines par an. » © E. Bignon
« On a amélioré le bien-être des vaches et elles nous le rendent bien »
Le Gaec Charretier, dans le Rhône a investi dans le confort de couchage et a trouvé des solutions « maison » contre le stress…
La silphie peut atteindre 3,50 m de hauteur. Mais, pour une utilisation en fourrage, la récolte se fait avant la floraison.  © Silphie France
[Réchauffement climatique] La silphie, une plante d’avenir pour faire des stocks ?  
La silphie fait de plus en plus parler d’elle chez les méthaniseurs, mais pas seulement. Des éleveurs commencent à s’y intéresser…
Pac 2020: Le montant des aides aux bovins laitiers et allaitants est fixé
Deux arrêtés du 29 septembre 2020 précisent le montant des aides aux bovins laitiers et allaitants pour la campagne 2020.
Bruno Calle, éleveur. « Le méthaniseur est alimenté avec 60 % d'effluents et 15 % de produits d'exploitation et 25 % de produits extérieurs. » © V. Bargain
Méthanisation:« Grâce aux digestats, nous avons supprimé la quasi-totalité de l’ammonitrate »
Au Gaec Moulins de Kerrolet, dans le Morbihan. Grâce à une gestion très fine des digestats, l’exploitation n’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière