Aller au contenu principal

Campagne publicitaire
Les Bony Boys rajeunissent la communication sur le lait

Déclinée à la télévision et sur internet, la nouvelle campagne de l´interprofession laitière veut créer un lien de sympathie entre les produits laitiers et les consommateurs.


Après trois ans de silence, l´interprofession laitière a repris le 7 octobre dernier la parole sur le petit écran avec une nouvelle campagne publicitaire détonante, reprenant son slogan emblématique des années 80. Son ambition : réaffirmer haut et fort que les produits laitiers concilient la double aspiration plaisir et santé, en se réappropriant un discours positif. Les films de 45 secondes et 10 secondes seront diffusés jusqu´au 3 décembre sur TF1, M6 et les chaînes câblées. Ils mettent en scène les Bony Boys, nouvelles égéries de la marque, à mi-chemin entre Casper et E.T. Des petits personnages sympathiques destinés à marquer les esprits, qui se délectent de lait, fromage, beurre, yaourt, crème et desserts lactés sous l´oeil bienveillant d´une immense Bouddha-vache de 15 mètres de haut. Le lait et les produits laitiers jaillissent du pis de la vache et arrosent ces petits bonshommes pour les ressourcer en énergie. Les tournages ont été réalisés avec une vraie vache et une vraie prairie, et les images ont ensuite été travaillées pour être intégrées à un film en 3D.
La Bouddha-vache représente la déesse, la mère nourricière, la générosité, l´origine de tous les produits laitiers et la naturalité. ©CNIEL

Egalement sur internet
La campagne comprend un deuxième volet internet, reposant sur trois sites complémentaires. Conçus pour apporter des informations de fond sur les produits laitiers, ils sont accessibles depuis le portail www.cidilait.com. Le premier site est destiné à séduire, plus particulièrement les jeunes (www.nosamispourlavie.com). Le second site « plaisir et santé » au quotidien est avant tout pour les femmes (www.produits-laitiers.com). Le troisième site encyclopédique, qui sera mis en ligne au premier trimestre 2008, est un véritable moteur de recherche sur les produits laitiers.
Pour Benoît Mangenot, directeur du Cniel, « internet va servir à développer un discours plus offensif, et à assurer au lait et aux produits laitiers une présence forte face aux attaques sur les enjeux santé ». Une refonte totale du dispositif internet de l´interprofession est donc en cours ; le contenu des sites existants Cidilait, Cliclait., amenés à disparaître, alimentera les trois sites.
Petit squelette tout blanc deviendra grand s´il mange des produits laitiers riches en calcium qui vont le ressourcer en energie. ©CNIEL
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Jean-Baptiste Decheppe. "Avant, on distribuait la ration le matin. Le problème, c'est que quand arrivait le soir, non seulement la ration était déconcentrée car les vaches avaient trié toute la journée, et en plus elles n’avaient pas forcément toujours suffisamment à manger durant la nuit. " © DR
« En distribuant la ration le soir, les bouses sont beaucoup plus homogènes »
Distribuer la ration le soir a eu un impact positif sur le troupeau. Jean-Baptiste Decheppe, éleveur dans le sud de la Meuse, en…
Philippe et Cédric Divinia. "Depuis que l'on distribue la ration le soir, elle est mieux valorisée. Les vaches gaspillent moins d'énergie en déplacements fréquents, elles passent plus de temps couchées au calme à ruminer et donc à mieux digérer." © E. Bignon
« Changer le moment de la distribution a rendu le troupeau plus calme »
Le recours à la caméra timelapse a fait prendre conscience aux associés du Gaec des Vallons à Longessaigne dans le Rhône de l’…
Les quatre associés du Gaec des Sources. « L’empreinte carbone nous servira d’indicateur dans l’amélioration de nos pratiques. » © E. Bignon
"Notre exploitation laitière va vendre des crédits carbone"
Commercialiser leur réduction d’émission de gaz à effet de serre sur le marché volontaire des crédits carbone : c’est ce que le…
400 vaches mortes : les éleveurs laitiers victimes des éoliennes attendent un ultime rapport
En Loire-Atlantique, deux élevages accusent les éoliennes toutes proches d’entraîner de graves troubles sur leurs animaux. Une…
Les quatre associés du Gaec Ferme du plateau. © B. Griffoul
Changement climatique : Un bâtiment pour 120 vaches poreux sur toutes ses faces
Au Gaec Ferme du plateau, dans la Loire, toutes les façades de la stabulation, située sur un site venté, laissent passer l’air et…
Jonathan Karcher, Gilles Urban et Gaëtan Karcher, associés du Gaec Hohrain depuis 2016. © C. Reibel
« Le lait de pâturage est un plus pour le bien-être de nos animaux comme pour nous »
Au Gaec Hohrain, à Mietesheim dans le nord du Bas-Rhin, Gilles Urban, Jonathan et Gaëtan Karcher ont saisi au bond en 2017 la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière