Aller au contenu principal

Techniques d´élevage
Les bons gestes pour apaiser un bovin


Pour apaiser un bovin, l´éleveur doit toujours maintenir un contact en parlant et en flattant l´animal par des caresses. La voix est un excellent auxiliaire, surtout les sons graves. Certains gestes sont aussi très utiles pour calmer l´animal stressé par son environnement. Dans ce cas, la règle est un contact franc sans tâtonnement ni effleurement.
Caresser la croupe
La caresse franche de la croupe, zone très sensible chez l´animal, donne de bons résultats. Attention tout de même si l´on a pas l´habitude de cette technique : si l´animal est nerveux, elle peut être dangereuse. Ce moyen d´entrer en contact est très intéressante pour les animaux qui y sont habitués.
©S.Roupnel

Poser la main sur l´épi
L´épi se trouve sur le dos de l´animal, là où le poil change de sens. Y poser fermement le creux de la paume de la main fait partie des gestes d´apaisement. Cette technique marche très bien, à condition que l´intervenant soit calme et non stressé car, par l´épi, il va également transmettre son énervement ou son stress. Au cornadis, on commencera plutôt par caresser la croupe avant d´approcher l´épi. Cette technique est utilisée pour les méthodes de couchage des bovins, qui font passer une corde sur l´épi. Pour calmer une génisse en salle de traite il est également possible de tendre une corde sur l´épi.
©S. Roupnel

Prendre l´oreille
Voici une autre technique parfois utilisée : il s´agit de prendre et pincer l´oreille du bovin. Certains bovins aiment cette manière d´entrer en contact. Au départ pincer l´oreille fait un peu mal mais ensuite l´animal se calme rapidement. Attention toutefois : certains animaux détestent cette méthode et cela peut être dangereux si on ne se méfie pas.
©S. Roupnel

Tapoter les joues
Avec un bovin docile, passer le bras par dessus l´encolure et tapoter les joues doucement, de façon répétée, avec le plat de la main donne de bons résultats. L´éleveur entre ainsi en contact direct avec la tête de l´animal sans la tenir. Cela évite de stresser l´animal. Si l´éleveur est décontracté, l´animal restera décontracté. Cette technique est d´autant plus sécurisante que l´animal est écorné. Elle est facilement utilisable pour l´insémination lorsque le bovin se trouve déjà dans un espace réduit.
©S. Roupnel

Cacher l´oeil
Cacher l´oeil d´un animal stressé par son environnement permet de l´isoler du milieu extérieur en l´empêchant de voir certains gestes. On peut par exemple réaliser une injection d´une main et cacher l´oeil de l´autre. Cela simplifie l´intervention.
©S. Roupnel

Source : GDS 56 et centre de formation de Canappeville (27).
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Amédée Perrein, gérant de la société Silphie France. « La silphie améliore l’autonomie en protéines. Elle peut être distribuée à des vaches laitières à hauteur de 30 %. » © Silphie France
La silphie, une pérenne remise au goût du jour
Avec plus de 3 000 hectares implantés en France 2021, la surface en silphie a été multipliée par trois par rapport à 2020. Après…
Le kernza est loin d'avoir livré tous ses secrets.  © O. Duchene
Le kernza, une graminée pérenne
Encore très peu connu, le kernza est une plante multiusage : fourrage, grain, agronomique, voire énergétique.
Le moha est plutôt destiné à la fauche. Ici, une variété tardive, pour optimiser la valeur alimentaire.  © Cérience
Le moha, pour produire en peu de temps
Plus utilisé que le millet perlé, le moha est réputé monocoupe. Il est pourtant capable de repousser et d'offrir une deuxième…
Christophe Vermet. « Nous inséminons des vaches dès 45-60 jours avec un niveau de production laitière de 50 kg. » © F. Mechekour
« Nous misons sur des inséminations précoces après vêlage »
Le Gaec des Onze Ecluses, en Ille-et-Vilaine, produit 815 000 l de lait avec un robot. Pour y parvenir, les associés font en…
Laurent Bernadieu, éleveur. Au fond, la stabulation des vaches et le poulailler en prolongement. © B. Griffoul
Laurent Bernadieu dans les Landes : « Je ne me voyais pas faire autre chose que du lait »
Un subtil équilibre entre plusieurs activités, dont un atelier laitier d’une cinquantaine de vaches bien géré. Telle est la…
En bonnes conditions, avec un semis fin mai, le teff grass peut être exploité de début juillet à octobre. © Emergence
Le teff grass doit encore être apprivoisé
De bonne valeur alimentaire, multicoupe et aimant la chaleur : le teff grass est prometteur. Mais l'implantation est très…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière