Aller au contenu principal

Energie d´origine agricole
Les biocarburants de deuxième génération sont attendus d´ici dix à quinze ans


Les biocarburants de deuxième génération ont trois origines possibles. Ils peuvent provenir de résidus agricoles et industriels (pailles de céréales, tiges de maïs, colza ou tournesol, cagettes.), des ressources forestières (résidus de bois, souches.) et des cultures spécifiquement dédiées à cette production. Parmi ces cultures, on entend beaucoup parler de plantes pérennes comme le miscanthus (10 à 30 t MS/ha/an) ou le switchgrass (10 à 20 t MS/ha/an), qui se distinguent par une production de biomasse ligno-cellulosique à l´hectare élevée, avec peu d´intrants. L´utilisation de cultures plus classiques telles que le triticale, la luzerne ou le sorgho pourrait aussi se révéler intéressante.
Selon le type de produits utilisés (résidus agricoles ou cultures dédiées), le procédé de transformation apparaît différent. Il en existe deux : la voie thermochimique (gazéification à haute température) et la voie biochimique (hydrolyse enzymatique).

Des avantages environnementaux
Par rapport à la première génération, les biocarburants de deuxième génération présentent trois avantages. Tout d´abord, leur productivité à l´hectare se révèle nettement supérieure. Pour une même quantité de biocarburants, ils nécessitent six fois moins de surfaces. « Alors qu´un hectare de colza permet de produire 1,2 tep (tonne équivalent pétrole), un hectare de miscanthus produirait jusqu´à 7 tep », estime l´Inra. Ensuite, leur efficacité en termes de réduction des gaz à effet de serre apparaît nettement supérieure. « L´éthanol produit à partir de la ligno-cellulose pourrait permettre une réduction des émissions de gaz à effet de serre dans une fourchette de 75 à 89 %, et le biodiesel de seconde génération une diminution de 96 %. »
Enfin, ces nouveaux biocarburants sont issus de productions agricoles plus diverses pouvant être cultivées dans des conditions pédoclimatiques variées, et à partir de cultures économes en eau. D´après l´Inra, « ils se révèlent ainsi plus intéressants sur le plan de l´environnement et de l´occupation du territoire ».
Actuellement au stade de l´expérimentation, ces biocarburants de nouvelle génération bénéficient d´un effort de recherche important, notamment pour abaisser les coûts de fabrication à l´échelle industrielle.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Les betteraves fourragères sont majoritairement mélangées à de la paille, du foin ou de l’ensilage de maïs.
Les éleveurs laitiers sont de plus en plus séduits par la betterave fourragère
La betterave fourragère assure une sécurité alimentaire à l’élevage, tant en volume qu’en valeur nutritionnelle. Quelle que soit…
Dans les conditions climatiques actuelles, de nombreux chantiers de récoltes de maïs commenceront avant le 15 août.
Les récoltes de maïs fourrage ont déjà commencé
Les premiers chantiers d’ensilage de maïs fourrage ont déjà débuté.
En aménageant une ancienne grange en escape game, Romain Soucaze entend attirer un nouveau public sur sa ferme où il vend du lait cru et du beurre.
Un escape game à la ferme
Enfermés dans une ancienne grange, les visiteurs de la ferme « Chez Sancet » découvriront au fil des énigmes la tradition…
La FNPL promet des manifestations si le prix du lait n’augmente pas à la rentrée
Le syndicat met la pression sur les distributeurs : si le prix de la brique de lait n’augmente pas d’ici le 1er
La proximité des exploitations facilite les collaborations entre éleveurs et céréaliers
Contractualisez-vous avec des céréaliers pour sécuriser vos stocks ?
Des synergies sont possibles entre exploitations d’élevage et de grandes cultures. Cette coopération peut notamment vous…
La part de marchés de la marque Candia dans le rayon des lait de consommation s'élève à 17,5% (+0,2%/2020)
Un résultat en hausse pour Sodiaal mais encore loin de ses ambitions
Après une année tout juste à l’équilibre, la coopérative affiche en 2021 un résultat courant de 10 millions d’euros pour un…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière