Aller au contenu principal
Font Size

Les appellations d’origine misent sur la recherche et la capitalisation des expériences

Maintenir les savoir-faire spécifiques, optimiser les systèmes fourragers, et assurer la durabilité des filières sont les trois priorités des AOP en matière de recherche. Ces orientations majeures ont été rappelées lors du Congrès de la Cnaol.

© Cnaol

L’ambition des AOP laitières sur la recherche est forte. Elles en ont même fait le thème principal du congrès Cnaol (Conseil national des appellations d’origine laitières) qui se tenait à Evian, en Haute-Savoie, fin septembre. « Nos filières doivent s’impliquer au côté des chercheurs et capitaliser les expériences si elles veulent préserver une bonne performance économique, sociale et environnementale », a affirmé en substance le président du Cnaol Dominique Chambon.



Le lait cru, vecteur essentiel du lien au terroir


Un premier cycle d’engagement collectif a démarré il y a cinq ans avec la création du RMT (Réseau mixte technologique) « fromages de terroir ». Ce lieu d’échange a permis de créer des synergies, de mutualiser les moyens et de trouver des financements. « Les actions conduites grâce au RMT ont montré l’importance d’une mobilisation collective de la recherche, des instituts techniques, des structures de développement et des filières AOP. » En témoignent par exemple celles menées avec l’ODG abondance, reconnue « filière de terrain », sur les pratiques des producteurs et la flore des laits, sur les composés d’intérêt nutritionnel des fromages, ou la construction d’une grille d’évaluation de développement durable de la filière. Les résultats sont valorisables par la filière abondance mais aussi par l’ensemble des filières.
Un nouveau projet de RMT est en cours d’agrément pour la période 2014-2018. Ses priorités ont été définies par la commission recherche et développement, nouvellement créée au sein du Cnaol pour renforcer le lien avec les filières. La première, essentielle, est de maintenir les savoir-faire spécifiques par des travaux sur la valorisation de la flore naturelle du lait cru. La deuxième est d’optimiser les systèmes fourragers et l’autonomie alimentaire des exploitations et des zones AOP en travaillant notamment sur le pâturage, les prairies et la complémentarité entre exploitations. La troisième priorité est d’assurer la durabilité des filières. Il s’agit d’étudier la viabilité des systèmes d’exploitation, l’impact global des filières par rapport aux attentes de la société, mais aussi le stockage carbone en prairies.

Les aop laitières

• 22 % des éleveurs de VL
• 10 % de la collecte de lait de vaches
• 28 fromages AOP lait de vaches, 3 beurres et 2 crèmes
• Tous laits : 75 % des volumes au lait cru, 25 % du CA secteur fromage et 58 000 emplois directs

Chiffres 2012

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Les systèmes avec litière malaxée compostée réclament des bâtiments très ouverts.  © C. Pruilh
« En litière malaxée, la clé est un couchage sec pour les vaches »
L'EARL Dijs dans le Calvados et le Gaec de Goirbal dans le Morbihan ont opté pour des plaquettes de bois, avec un objectif de 15…
Le Gaec compte 4 associés, 6 salariés, dont 2 mi-temps, et un apprenti. L’atelier lait emploie 3,5 UTH, la transformation 2,5 UTH et la vente 1,5 UTH.  © V. Bargain
[ Lait bio ] Le Gaec de Rublé veut être autonome à tous les niveaux
Au Gaec de Rublé, en Loire-Atlantique, l’autonomie pour la production, la commercialisation et désormais l’énergie est un point…
Angeline, Thierry et Emmanuel Ciapa. Les trois associés emploient un apprenti et un salarié cinq mois par an. © Ciapa
Être éleveur dans un désert laitier
Être isolé dans une région de grandes cultures pose de nombreuses difficultés : suivis technique et vétérinaire…
Litière malaxée compostée aux Pays-Bas
Premier bilan des litieres malaxées compostées pour vaches laitières
Substituer la paille par un matériau qui peut être malaxé sur les aires de couchage est une alternative dans les régions manquant…
stabulation vaches laitières SCL Elevage du Pla
« Notre litière malaxée est en paille broyée »
A la SCL Elevage du Pla, à Momères, dans les Hautes-Pyrénées, les éleveurs ont sept ans de recul avec leur…
Sorgho fourrager sursemé dans une prairie permanente après un travail superficiel du sol au covercrop. Par son effet sur la plisse de la prairie, il permet une meilleure implantation du sursemis prairial réalisé ensuite  à l'automne.  © S. Guibert
Du sorgho sursemé et pâturé pour le creux d’été
Comment rendre les prairies productives pendant les quatre mois d'été? Frédéric Lenglet, dans la Sarthe, a sursemé en juin 2019…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière