Aller au contenu principal

AOC laitières
Les appellations d´origine dans les starting-blocks

Les syndicats d´AOC laitières sont d´accord sur le nouveau logo et la modification du système de contrôle des AOC. Ils n´attendent plus que les évolutions législatives pour les mettre en place.


Le Cnaol (Comité national des appellations d´origine laitières) a démarré une grande campagne de communication l´an dernier, sur les appellations d´origine contrôlée. Cette campagne est financée à moitié par la Commission européenne, et à moitié par le Cniel et l´Onilait. Elle s´échelonne sur trois ans. Un guide présentant les appellations d´origine laitières fait partie des différentes actions.
Le choix d´un logo unique pour les appellations d´origine laitières est arrêté. Les syndicats se sont mis d´accord sur l´utilisation du logo européen complété de la mention « Appellation d´origine contrôlée », en remplacement du logo fromage AOC français.
Il ne reste plus qu´à obtenir l´adaptation législative qui autorisera sa mise en oeuvre. Par contre, le Cnaol demande toujours à la Commission européenne que les logos AOP et IGP soient de couleurs distinctes. « Les Italiens et les Espagnols sont aussi demandeurs, mais la Commission estime qu´elle a d´autres priorités, et retarde toujours le débat. »
La nouveauté de cette année : une proposition de modification du système de contrôle des AOC. Elle est née avec l´entrée en vigueur d´un règlement, qui précise que « les organismes de contrôles doivent offrir des garanties suffisantes d´objectivité et d´impartialité à l´égard de tout producteur ou transformateur ».
Garantir l´impartialité des contrôles
Or dans le système actuel, si la seule entité habilitée à effectuer les contrôles officiellement est l´Inao, les syndicats font des contrôles complémentaires. Les syndicats, le Cnaol et l´Inao ont donc travaillé à l´élaboration d´un nouveau dispositif intégrant un organisme agréé. Celui-ci effectuerait le contrôle des conditions de production, le suivi des dégustations du collège d´experts, et gérerait l´envoi des analyses aux laboratoires agréés. Enfin, certaines sanctions pourraient être appliquées directement par l´Organisme agréé.
Pour lancer ce nouveau système, une évolution législative est nécessaire. Le Cnaol veut profiter de la loi de modernisation pour faire adopter le projet.
Le Cnaol souhaite aussi profiter de la loi de modernisation pour « clarifier la possibilité offerte aux AOC de maîtriser leurs volumes ».
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

« J’envisage de mettre 35 % de silphie dans la ration des génisses »
Dans les Vosges, Jean-Luc Bernard a semé 114 hectares de silphie pour « nourrir » un digesteur de méthaniseur et…
La silphie peut atteindre 3,50 m de hauteur. Mais, pour une utilisation en fourrage, la récolte se fait avant la floraison.  © Silphie France
[Réchauffement climatique] La silphie, une plante d’avenir pour faire des stocks ?  
La silphie fait de plus en plus parler d’elle chez les méthaniseurs, mais pas seulement. Des éleveurs commencent à s’y intéresser…
Mathias et Jean-Pierre Charretier avec leur conseiller Alexandre Batia. « On a préféré investir dans des matelas et des logettes adaptées pour améliorer le confort toute l’année, plutôt que dans des ventilateurs qui ne serviraient que quelques semaines par an. » © E. Bignon
« On a amélioré le bien-être des vaches et elles nous le rendent bien »
Le Gaec Charretier, dans le Rhône a investi dans le confort de couchage et a trouvé des solutions « maison » contre le stress…
Bruno Calle, éleveur. « Le méthaniseur est alimenté avec 60 % d'effluents et 15 % de produits d'exploitation et 25 % de produits extérieurs. » © V. Bargain
Méthanisation:« Grâce aux digestats, nous avons supprimé la quasi-totalité de l’ammonitrate »
Au Gaec Moulins de Kerrolet, dans le Morbihan. Grâce à une gestion très fine des digestats, l’exploitation n’…
Pac 2020: Le montant des aides aux bovins laitiers et allaitants est fixé
Deux arrêtés du 29 septembre 2020 précisent le montant des aides aux bovins laitiers et allaitants pour la campagne 2020.
« La certification HVE a été pour nous une reconnaissance du travail réalisé sur l’exploitation » soulignent les trois associés du Gaec. © V. Bargain
Le Gaec Moulins de Kerrolet est l'une des premières exploitations laitières certifiées HVE
Le Gaec Moulins de Kerrolet, dans le Morbihan, est l'une des premières exploitations laitières à obtenir la certification Haute…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière