Aller au contenu principal

Elevage bovin
l´épidémie d´ESB en Allemagne et Espagne serait à venir

En Allemagne et en Espagne, la proportion d´animaux jeunes parmi les cas détectés est élevée. Ce n´est ni le cas de la France, ni celui de la Grande-Bretagne.


Depuis janvier 2001, 56 % des cas d´ESB allemands sont nés en 96 ou après, 27 % des cas espagnols, contre seulement 4 % des cas français(1) et 1 % des cas britanniques. Jusqu´en novembre 2000, l´Allemagne, l´Espagne (et l´Italie) n´avaient détecté aucun cas d´ESB autochtones. Ces pays comptent aujourd´hui plusieurs dizaines de cas (74 en Allemagne et 45 en Espagne en juin). Et ces cas ont été repérés essentiellement grâce aux tests.
"Cette forte proportion d´animaux jeunes pourrait être le signe d´un stade différent de l´évolution de l´épidémie, et d´un niveau de contamination relativement plus élevé. Ces pays pourraient connaître un développement ultérieur plus important du nombre de cas sur une durée plus longue", commente Anne Touratier de la FNGDS dans un rapport sur l´ESB(2).
Alors que la moitié des pays de l´Union européenne ont retiré les matériaux à risque et les cadavres des farines à partir de 1996, l´Allemagne et l´Espagne ont continué à les recycler dans les farines de viande jusqu´en octobre 2000. Et les aliments du bétail de ces Etats ont d´ailleurs pu circuler dans l´ensemble des pays de l´Union...
Deux indicateurs clés en France
"Les six mois qui viennent seront déterminants pour juger de l´évolution de la situation épidémiologique française", affirme Anne Touratier. Les mesures de la mi-1996 devraient engendrer une diminution du nombre de cas d´ESB à partir de l´année 2002 (le délai moyen naissance-détection de l´ESB dans notre pays étant de six ans). "Deux indicateurs sont particulièrement importants à surveiller dans les six à douze prochains mois pour apprécier l´efficacité de ces mesures : l´évolution de l´incidence sur les douze derniers mois des cas, notamment cliniques, qui semble déjà atteindre un certain palier, et la répartition de l´âge des bovins détectés."

(1) 2 bovins nés en 96 et 1 né en 97
(2) Présentée lors d´une journée sur l´ESB organisée par l´Ispaia à Ploufragan (22)
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Un salarié a été embauché pour la traite du soir, cinq jours par semaine et un dimanche sur trois. © R. Marqué
Au Gaec Dyna'Milk en Ille-et-Vilaine : « Nous avons vendu le robot et réinvesti dans une salle de traite pour nos 125 vaches »
À l’occasion de son agrandissement, le Gaec Dyna’Milk a fait machine arrière sur la stratégie de traite. Les associés ont préféré…
Classement des groupes laitiers dans le monde, par chiffre d'affaires
Le top 20 des laiteries dans le monde en 2020
Les deux transformateurs laitiers leader en Chine poursuivent leur progression dans le classement Top 20 de la Rabobank pour…
"Le génotypage nous permet d'élever moins de génisses"
En ciblant le renouvellement sur les meilleures génisses et vaches, le Gaec Cadro atteint aujourd'hui 125 points d'ISU contre 101…
La forme des paddocks est modulable
Au lieu d’opter de façon cartésienne pour des paddocks rectangulaires, pourquoi ne pas adapter la forme des parcelles pour lever…
Gildas Lannuzel (à gauche) avec son apprenti Jean-Baptiste Colin. « Après mon accident, l’équipement m’a permis de gérer 90 % des inséminations à distance sans diminuer les résultats de repro du troupeau. » © DR
[Détection des chaleurs] « J’utilise des boucles auriculaires et des colliers »
Dans le Finistère, Gildas Lannuzel détecte les chaleurs de ses 65 Holstein avec 30 boucles auriculaires. Pour les génisses, il a…
Olivier Granjard, éleveur dans le Rhône © A. Batia
 « Nous avons beaucoup moins de vaches debout dans les logettes »
Au Gaec Granjard dans le Rhône, la modification de la hauteur de la barre au garrot a eu un impact positif sur le bien-être, la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière