Aller au contenu principal

L’électricité issue du biogaz revalorisée autour de 20 %

Le tarif d’achat de l’électricité produite à partir de biogaz « sera revalorisé d’ici la fin du mois d’avril pour devenir comparable au tarif existant en Allemagne », a annoncé fin février le gouvernement. Le tarif maximal d’achat passera de 15,2 c €/kWh à 20,1 c €/kWh. En moyenne, les tarifs « vont augmenter de 20 % ».


Le niveau du tarif d’achat dépend de trois paramètres : le tarif de base de l’installation qui varie de 11,3 à 13,5 c €/kWh selon la puissance de l’installation, une prime à l’efficacité énergétique (plafonnée à 4 c €/kWh), et enfin une prime au traitement des effluents d’élevages qui variera de 0 à 2,6 c €/kWh selon la puissance de l’installation et la proportion de déjections.


Un niveau de revalorisation insuffisant selon Solagro


Pour Christian Couturier, directeur du pôle énergie de Solagro, deux points posent problèmes. « Sur les projets que nous étudions, la prime à l’efficacité énergétique s’avère en moyenne plus faible qu’auparavant. En effet sa valeur maximale augmente, mais son assiette diminue. » Le second a trait à l’absence de prime au traitement des déchets agricoles pour les projets dépassant une certaine taille (supérieur à 500 kW). « Cette mesure va pénaliser les projets territoriaux qui intéressent particulièrement les agriculteurs. »


Au final, Christian Couturier estime que le niveau de revalorisation du tarif d’achat « n’est pas suffisant pour faire démarrer une filière qui vise à être indépendante des subventions publiques pour ne pas être soumise aux aléas des restrictions budgétaires ».


Par ailleurs, le tarif d’achat du biogaz injecté directement dans les réseaux de gaz naturel variera entre 5 et 10,3 c €/kWh selon le niveau du débit d’injection. Les textes réglementaires sont attendus pour cet été.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Magalie Lelong. « Grâce aux robots, je peux consacrer plus de temps aux vaches. Je les connais aussi bien que quand j’étais en salle de traite. »
« Avec un robot, c’est 360 jours de bonheur par an »
Au Gaec de la Rue, dans la Manche. Ayant 700 000 litres de lait en plus à produire et 160 vaches à traire, les associés ont opté…
Quelle que soit la longueur de coupe, elle doit être franche pour ne pas défibrer le maïs, et les grains doivent être pulvérisés pour optimiser leur digestion et limiter le gaspillage d’amidon.
Gare aux effets de mode sur la longueur de coupe des ensilages de maïs
Brins courts, brins longs… Le choix de la longueur de coupe est propre à chaque élevage. Il n’y a pas de recommandation…
Les trois associés, Hélène et Flavien Servot et Maguy Maury, peuvent gérer seuls le fonctionnement des robots.
Deux robots et du pâturage pour 136 vaches
Le Gaec de la Berquerie, dans la Manche, a conçu son bâtiment et son système pour que les vaches soient toujours libres d’aller…
tourteau stocké à la ferme
Dépendance au soja : La diversification des ressources protéiques s'accélère en filière bovin lait
Répondre à la demande en "zéro déforestation". Réduire l'exposition à la volatilité prix. Améliorer le bilan carbone. La…
La collecte laitière française reculait moins la première semaine de mars : -1,3 % par rapport à 2020.  © J. Chabanne
Prix du lait : la Coopération laitière prévoit une hausse de 13 à 15 €/1000 l sur 2021
«Nous prévoyons une hausse du prix du lait payé aux producteurs adhérents des coopératives de 13 à 15 euros les 1000 litres pour…
Un projet bâtiment, ça ne s’improvise pas
Un projet bâtiment, ça ne s’improvise pas
Une enquête auprès de 456 éleveurs laitiers français ayant construit un bâtiment depuis moins de dix ans a été menée au printemps…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière