Aller au contenu principal

L'éclaircie devrait persister sur les marchés

Le stock de poudre de lait écrémé européen continue de s'écouler doucement. Mi-mai, la Commission annonçait la vente de près de 42 000 tonnes de poudre du stock d'intervention, après la vente de 24 000 tonnes mi-avril dernier. A un prix minimum de 1 155 €/t, soit 100 euros de mieux que l'adjudication d'avril dernier. "C'est une très bonne nouvelle. Les volumes déstockés augmentent et leur prix minimum également. C'est le reflet de la hausse de la cotation de la poudre de lait écrémé fraîche", pointe Gérard Calbrix, économiste pour Atla. Les poudres néozélandaises ne reviendront en force sur le marché mondial qu'à partir de novembre. Cela laisse le temps à l'UE et aux USA d'écouler une partie de leur stock de poudre.

La demande mondiale est très forte. "La hausse du prix du pétrole dope la demande des pays pétroliers gros consommateurs de poudre de lait".

La collecte européenne croît timidement

Et la collecte européenne est moins forte qu'attendue. "La collecte du mois de mars est à peine plus élevée (+0,5%) que celle de mars 2017, déjà basse. Le Royaume-Uni et l'Irlande ont clairement souffert d'une fin d'hiver froide et humide", indique l'Institut de l'élevage. 

Cette croissance très ralentie pourrait perdurer. "Aux Pays-Bas, la forte baisse du cheptel laitier (-129 000 vaches sur un an, soit 7% des effectifs), pour se mettre en conformité avec la règlementation phosphore, a entraîné un fléchissement de la production laitière (-1% en février, -2,6% en mars)", rappelle l'Idele. En Allemagne, la collecte a repris par rapport à 2017 (+3%), mais l'ambiance a évolué avec notamment la faillite du négociant BMG. En Pologne, Italie, Espagne, Belgique, qui étaient particulièrement dynamiques au 1er trimestre 2018 (+3 à +6%), la collecte croît à un rythme bien moindre. 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Gaël et Lucia Fortin ont quitté la Vendée pour se ré-installer en Loire-Atlantique. « Ce n’est pas le parcours le plus simple, mais aujourd’hui nous ne regrettons pas ce choix. » © E. Bignon
« J’ai préféré me ré-installer sur une autre ferme »
Suite à une mésentente, Gaël Fortin a quitté l’exploitation familiale en Vendée et s’est ré-installé dans un département voisin,…
Carine Pothier (Limagrain) et Alexandre Maffre (céréalier) lors de la récolte de la luzerne : « Le contrat avec Limagrain permet de sécuriser notre approche ». © Limagrain
Ils sont céréaliers et cultivent de la luzerne pour des éleveurs
Dans le Puy-de-Dôme, sur l'exploitation d'Alexandre et Christophe Maffre, la luzerne est destinée à remplacer la betterave…
Benoît et Xavier Bonnet, cousins et associés du Gaec de la Chevade. « Nous intervenons tout l’hiver pour mener la lutte contre les campagnols. » © B. Griffoul
« Le matin, nous aimons nous lever pour aller nous occuper de nos vaches, brebis et céréales »
Dans le Cantal, à 1 000 mètres d'altitude, le Gaec de la Chevade mêle production laitière, viande ovine et céréales. Conduite…
Anthony Balard, dans l'Aveyron. © B. Griffoul
"Mon chien électrique « fait maison » est bien pratique en aire d’attente"
Anthony Balard, dans l’Aveyron, a fabriqué un chien électrique pour l’aire d’attente qui permet de gagner dix minutes sur le…
Les 65 élevages en conventionnel sont tous situés dans un rayon de 40 kilomètres autour de la laiterie bretonne. © C. Pruilh
En Bretagne, la laiterieTriballat Noyal veut réduire les livraisons de lait conventionnel de moitié
La laiterie d’Ille-et-Vilaine veut baisser rapidement les livraisons de lait conventionnel, et le mettre sous cahier des charges.
Après la mort de 400 bovins : l'arrêt du parc éolien est préconisé pendant dix jours
La commission d’enquête mandatée suite aux troubles sur deux élevages laitiers proches du parc éolien des Quatre Seigneurs, en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière