Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

L'éclaircie devrait persister sur les marchés

Le stock de poudre de lait écrémé européen continue de s'écouler doucement. Mi-mai, la Commission annonçait la vente de près de 42 000 tonnes de poudre du stock d'intervention, après la vente de 24 000 tonnes mi-avril dernier. A un prix minimum de 1 155 €/t, soit 100 euros de mieux que l'adjudication d'avril dernier. "C'est une très bonne nouvelle. Les volumes déstockés augmentent et leur prix minimum également. C'est le reflet de la hausse de la cotation de la poudre de lait écrémé fraîche", pointe Gérard Calbrix, économiste pour Atla. Les poudres néozélandaises ne reviendront en force sur le marché mondial qu'à partir de novembre. Cela laisse le temps à l'UE et aux USA d'écouler une partie de leur stock de poudre.

La demande mondiale est très forte. "La hausse du prix du pétrole dope la demande des pays pétroliers gros consommateurs de poudre de lait".

La collecte européenne croît timidement

Et la collecte européenne est moins forte qu'attendue. "La collecte du mois de mars est à peine plus élevée (+0,5%) que celle de mars 2017, déjà basse. Le Royaume-Uni et l'Irlande ont clairement souffert d'une fin d'hiver froide et humide", indique l'Institut de l'élevage. 

Cette croissance très ralentie pourrait perdurer. "Aux Pays-Bas, la forte baisse du cheptel laitier (-129 000 vaches sur un an, soit 7% des effectifs), pour se mettre en conformité avec la règlementation phosphore, a entraîné un fléchissement de la production laitière (-1% en février, -2,6% en mars)", rappelle l'Idele. En Allemagne, la collecte a repris par rapport à 2017 (+3%), mais l'ambiance a évolué avec notamment la faillite du négociant BMG. En Pologne, Italie, Espagne, Belgique, qui étaient particulièrement dynamiques au 1er trimestre 2018 (+3 à +6%), la collecte croît à un rythme bien moindre. 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Vignette
Réagir dès les premières mouches pour éviter la prolifération
Une lutte réussie contre les mouches doit être anticipée, commencer tôt et s’inscrire dans la durée. Il est illusoire de croire…
Vignette
«Le boviduc ouvre la voie aux pâtures sous la route»
Au lieu de traverser la route, matin et soir, neuf mois par an, les vaches de Philippe et Olivier Postec empruntent désormais un…
Vignette
Production laitière : doper le taux butyreux par l’alimentation
Augmenter rapidement le TB, c’est possible par l’alimentation. Certaines rations sont plus favorables mais il faut surtout…
Vignette
Bien penser l'abreuvement des vaches
Une vache laitière consomme de l’eau en grande quantité et rapidement. La disponibilité en eau peut se révéler un facteur…
Vignette
Utilisez-vous des tests de gestation dans le lait ?
Dosage de protéines spécifiques de la gestation dans le lait ou le sang, progestérone, échographies... Plusieurs méthodes sont…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière