Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

L’échographie règne sur les diagnostics de gestation

Vétérinaires, inséminateurs… ????  Si l’échographie se taille la part du lion, le dosage de protéines spécifiques de la gestation dans le lait connaît depuis deux ans un réel engouement.

Il y a quatre façons de confirmer qu’une femelle est gestante ou non : le palper rectal, l’échographie, le dosage de protéines spécifiques de la gestation dans le lait ou le sang et le dosage de l’hormone progestérone dans le lait ou le sang. Ces quatre voies connaissent des évolutions très contrastées. L’échographie a le vent en poupe. Utilisée notamment dans le cadre des suivis Repro (lire reportage pages 32-33) ou de simples constats de gestation, l’échographie supplante aujourd’hui toutes les autres techniques. « Les coopératives d’insémination réalisent plus de deux millions d’échographies par an contre 300 000 palpers », indique à titre d’exemple Stéphane Barbier d’Allice. Les tarifs ??? d’une échographie ??? 2016-2017 sont proches de 5 euros auxquels il faut ajouter un forfait déplacement (6 euros à Gènes Diffusion).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière