Aller au contenu principal

Le Vel’Phone testé avec succès à la ferme des Trinottières

© medrial.fr

Le Vel’Phone est un système de détection automatisée des vêlages. Concrètement, les femelles prêtes à vêler sont équipées d’un thermomètre vaginal, si possible une semaine avant la date du terme(1). L’expulsion de la sonde est concomitante à celle de la poche des eaux. La ferme expérimentale des Trinottières (chambre d’agriculture de Maine-et-Loire) a testé l’équipement pendant trois ans sur des vaches et génisses de race Prim’holstein(2). « Le retour d’expérience est très positif, tant en termes de confort de travail que de fiabilité », souligne Audrey Chanvallon, del’Institut de l’élevage. « L’alerte expulsion est très fiable (98 % de bonnes alertes) et ne nécessite pas un délai de pose pour l’étalonnage du dispositif. »
Le seul cas où l’alerte n’a pas été émise est lié au blocage de la sonde dans les pattes du veau.

 

L’outil émet trois types d’alertes

 

Précisons que le Vel’Phone émet trois types d’alertes : vêlage probable sous 48 heures, vêlage attendu sous 48 heures et expulsion thermomètre. La précision des deux premières
alertes s’est avérée insuffisante pour des raisons pratiques.
« Ces alertes prédictions nécessitent un étalonnage de trois jours. Or, lors des essais, les génisses ont en moyenne vêlé cinq jours plus tôt que le terme et les vaches trois jours. » Les deux premières alertes sont variables et « l’éleveur ne doit pas se fier à ces seules alertes pour la surveillance de ses vaches », précise Audrey Chanvallon.

Les vêlages sont intervenus en moyenne 1 h 30 après l’expulsion du thermomètre. « Il est recommandé d’accroître la surveillance à partir de 1 h 30-2h après l’alerte d’expulsion du thermomètre pour s’assurer du bon déroulement du vêlage, mais sans pour autant intervenir trop rapidement. »


(1) Préconisation du concepteur (Médria)
(2) www.idele.fr - Dossier Élevage de précision

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Les betteraves fourragères sont majoritairement mélangées à de la paille, du foin ou de l’ensilage de maïs.
Les éleveurs laitiers sont de plus en plus séduits par la betterave fourragère
La betterave fourragère assure une sécurité alimentaire à l’élevage, tant en volume qu’en valeur nutritionnelle. Quelle que soit…
Dans les conditions climatiques actuelles, de nombreux chantiers de récoltes de maïs commenceront avant le 15 août.
Les récoltes de maïs fourrage ont déjà commencé
Les premiers chantiers d’ensilage de maïs fourrage ont déjà débuté.
En aménageant une ancienne grange en escape game, Romain Soucaze entend attirer un nouveau public sur sa ferme où il vend du lait cru et du beurre.
Un escape game à la ferme
Enfermés dans une ancienne grange, les visiteurs de la ferme « Chez Sancet » découvriront au fil des énigmes la tradition…
La FNPL promet des manifestations si le prix du lait n’augmente pas à la rentrée
Le syndicat met la pression sur les distributeurs : si le prix de la brique de lait n’augmente pas d’ici le 1er
La proximité des exploitations facilite les collaborations entre éleveurs et céréaliers
Contractualisez-vous avec des céréaliers pour sécuriser vos stocks ?
Des synergies sont possibles entre exploitations d’élevage et de grandes cultures. Cette coopération peut notamment vous…
La part de marchés de la marque Candia dans le rayon des lait de consommation s'élève à 17,5% (+0,2%/2020)
Un résultat en hausse pour Sodiaal mais encore loin de ses ambitions
Après une année tout juste à l’équilibre, la coopérative affiche en 2021 un résultat courant de 10 millions d’euros pour un…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière