Aller au contenu principal

[Santé des bovins] Le troupeau tousse, mais est-ce vraiment dû aux vers ?

© E. Bignon - Archives

« Enfin, pas vraiment tout le troupeau... mais quand même de plus en plus d’animaux. Au début, je n’ai pas vraiment fait attention et je me rends compte qu’il y a maintenant plus de 10 à 15% des vaches du troupeau qui toussent en ma présence ».
Bien entendu, la plupart d’entre vous pensent immédiatement à faire porter le chapeau aux strongles respiratoires de la bronchite vermineuse dès lors que les vaches sont au pré et vous aurez toutes les chances d’avoir raison. Vraiment toutes ? Non, évidemment car de temps à autre ce scénario de toux n’est pas dû aux vers et le vermifuge appliqué à grand frais et sans analyse préalable à tout le troupeau est un investissement à perte !

Une analyse avant de traiter

De temps en temps, et même au pré, il pourra s’agir d’infections respiratoires assez classiques et plutôt d’origine virale surtout si c’est le pré-troupeau qui tousse. On pourra retrouver cette toux collective sur des jeunes du pré-troupeau à l’herbe lorsqu’en automne la différence de température jour-nuit a une forte amplitude. Rien de grave dans la plupart des cas. Mais ce symptôme survient aussi de temps en temps sur un troupeau adulte en cours d’infection par l’ehrlichiose. Il s’agit d’une infection bactérienne qui parasite transitoirement la plupart des globules blancs de l’animal qui ont alors des difficultés à combattre les infections les plus banales. Il n’est pas étonnant dans ce cas que plusieurs animaux toussent au cours de la même période d’infestation par les tiques qui l’entretiennent et la transmettent.

Est-ce tout ? Dans quelques cas plus rares, de la toux et de l’essoufflement apparaissent au cours d’intoxication par des regains, par quelques plantes toxiques et même par des céréales parasitées par les sclérotes de l’ergot de seigle.

Alors, pourquoi engager les yeux fermés un traitement de bronchite vermineuse alors qu’il est si simple aujourd’hui de s’assurer au préalable de la présence de larves de strongles dans la bouse fraîche de quelques vaches qui toussent depuis 10 à 15 jours ?

De la bronchite vermineuse? A vérifier
 

Lire aussi : Alors je vermifuge ou pas?

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Un salarié a été embauché pour la traite du soir, cinq jours par semaine et un dimanche sur trois. © R. Marqué
Au Gaec Dyna'Milk en Ille-et-Vilaine : « Nous avons vendu le robot et réinvesti dans une salle de traite pour nos 125 vaches »
À l’occasion de son agrandissement, le Gaec Dyna’Milk a fait machine arrière sur la stratégie de traite. Les associés ont préféré…
Olivier Granjard, éleveur dans le Rhône © A. Batia
 « Nous avons beaucoup moins de vaches debout dans les logettes »
Au Gaec Granjard dans le Rhône, la modification de la hauteur de la barre au garrot a eu un impact positif sur le bien-être, la…
Classement des groupes laitiers dans le monde, par chiffre d'affaires
Le top 20 des laiteries dans le monde en 2020
Les deux transformateurs laitiers leader en Chine poursuivent leur progression dans le classement Top 20 de la Rabobank pour…
"Le génotypage nous permet d'élever moins de génisses"
En ciblant le renouvellement sur les meilleures génisses et vaches, le Gaec Cadro atteint aujourd'hui 125 points d'ISU contre 101…
Gildas Lannuzel (à gauche) avec son apprenti Jean-Baptiste Colin. « Après mon accident, l’équipement m’a permis de gérer 90 % des inséminations à distance sans diminuer les résultats de repro du troupeau. » © DR
[Détection des chaleurs] « J’utilise des boucles auriculaires et des colliers »
Dans le Finistère, Gildas Lannuzel détecte les chaleurs de ses 65 Holstein avec 30 boucles auriculaires. Pour les génisses, il a…
La forme des paddocks est modulable
Au lieu d’opter de façon cartésienne pour des paddocks rectangulaires, pourquoi ne pas adapter la forme des parcelles pour lever…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière