Aller au contenu principal

Rénovation des prairies
Le sursemis, une technique exigeante et aléatoire

Simple et peu coûteuse, la rénovation des prairies par sursemis ne manque pas d´intérêt. Mais le résultat n´est pas garanti à 100 %.


Sursemer une prairie pour prolonger sa durée de vie, c´est possible. Le sursemis est bien adapté aux parcelles caillouteuses, aux pâtures peu portantes et aux prairies proches de l´exploitation.
« L´opération est moins coûteuse qu´un semis classique, mais la réussite n´est pas garantie », prévient Marc Fougère de la Chambre d´agriculture de Loire-Atlantique. La prairie est un milieu très concurrentiel, la graine doit avoir suffisamment de place pour pouvoir se développer. « Le sursemis est plus facile dans une prairie ouverte avec du sol nu visible. S´il y a des trous de la taille d´une assiette, les graines parviendront mieux à s´implanter. »

Le griffage de la prairie est essentiel
Le sursemis doit être réalisé en septembre. Au-delà, les températures risquent d´être trop faibles et de défavoriser la levée des jeunes plantules.
Pour mettre toutes les chances de son côté, la préparation de la prairie est primordiale. La première condition est de freiner la végétation en place par une fauche ou un pâturage ras, à 5 cm environ. « C´est important pour favoriser l´accès à la lumière des plantules, notamment s´il s´agit de trèfle blanc », soulignent les techniciens. Avec une prairie très dense et du feutrage, un traitement au glyphosate à faible dose (250 grammes de matière active par hectare) est conseillé.
Un griffage préalable du sol avec un outil spécifique permet d´ouvrir la prairie. Cela favorise le contact terre-graine et la germination. Le passage de la herse étrille donne généralement de bons résultats. « Par contre, si la végétation est très vigoureuse, utiliser plutôt la herse à dents droites pour gratter le couvert. »


Pour le sursemis de trèfle blanc, mieux vaut privilégier des variétés agressives, type Aran ou Alice, à doses élevées (4 à 6 kg/ha). Le semis peut être réalisé avec un épandeur à engrais classique ou un semoir à céréales, socs relevés. « Peu importe le type de semoir, ce qui compte c´est surtout la bonne répartition des graines et la maîtrise des doses semées. » Un passage de rouleau permet de bien rappuyer les graines sur le sol. « Mais il est moins efficace que le piétinement des animaux », estime Marc Fougère.
©D. Lucas

Légende - Le sursemis doit intervenir sur une prairie rase, avec un griffage préalable et un rappuyage après semis. Ces trois dernières opérations sont ici réalisées en un seul passage.

Pas d´azote minéral la première année
Après le sursemis, pensez aussi à surveiller les limaces à l´aide de pièges. Si besoin, il est recommandé de traiter avec du Mesurol (3 kg/ha) ou des spécialités à base de métaldéhyde.
Lors de la première année d´exploitation, il est important de pâturer ras, notamment au printemps, et tout apport d´azote minéral est à proscrire pour ne pas favoriser la graminée. « Cela suppose pour les éleveurs d´accepter une perte de rendement de la prairie en première année. »
Un dernier conseil : l´implantation est lente, il faut attendre presqu´un an pour observer une présence significative de trèfle. Les essais menés dans les fermes expérimentales de Derval et Trévarez le prouvent. Alors, vous êtes prévenus, soyez patients...
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Tanguy Pinel et Adeline Fontaine. « Notre objectif de produire 800 000 litres de lait sur une stalle avec un maximum de pâturage est conforté par la flambée des matières premières. »
« Nos vaches produisent 41 kg de lait au robot avec 45 % d’herbe pâturée »
Au Gaec Le Bois Denial, en Ille-et-Vilaine, le niveau d’étable est passé de 9 500 kg à plus de 12 000 kg après le passage au…
De gauche à droite : Audrey Bourolleau, fondatrice d'Hectar, et Julie Renoux, vétérinaire conseil pour la Laiterie des Godets.
Quel modèle propose Hectar à la laiterie des Godets ?
Le projet Hectar, fondé par Audrey Bourolleau et Xavier Niel, a inauguré le 17 mai sa ferme pilote La Laiterie des Godets, conçue…
Si la distribution n'augmente pas significativement les tarifs des produits laitiers, Sodiaal prédit que des "producteurs réorienteront leur activité, entraînant ainsi un risque de pénurie".
Sodiaal alerte sur le risque de pénurie de lait
La première coopérative laitière française appelle la grande distribution à accepter une hausse des tarifs de 15 à 20% pour les…
Le prix Lactalis augmente plus rapidement que celui de ses concurrents ce printemps.
Le prix du lait Lactalis parmi les plus élevés

Après d’importantes…

Le prix des vaches laitières de réforme monte, mais pas le nombre d'abattages
Le prix des vaches laitières de réforme monte, mais pas le nombre d'abattages
Jusque début avril, les éleveurs de vaches laitières ont préféré retenir des vaches pour profiter de la hausse du prix du lait et…
C'est en Belgique, Irlande, Pays-Bas et Allemagne que le prix de mars a le plus augmenté par rapport à mars 2021.
Le prix du lait français à la traîne en Europe

L’observatoire européen des prix du lait

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière