Aller au contenu principal

Le secteur laitier au sommet d’une vague démographique de grande ampleur

En production bovine laitière, le flux à l’installation a été assez stable entre 2010 et 2019, avant de fléchir. Mais ce niveau était déjà insuffisant pour compenser la vague de départs liée au vieillissement très marqué des chefs d’exploitation. La moitié des éleveurs laitiers présents en 2018 pourraient avoir quitté le secteur en 2027.

Deux agriculteurs aux cheveux gris discutant devant un tracteurs
La filière laitière est celle qui connaît, en moyenne, le taux de remplacement des départs le plus bas de l’agriculture française avec seulement 40 % d’éleveurs laitiers remplacés en 2021, contre près de 80 % tous secteurs agricoles confondus.
© S. Leitenberger

Si le secteur laitier bovin est encore le premier pourvoyeur d’emplois agricoles non salariés en France, c’est aussi « celui où la réduction du nombre de chefs d’exploitation est la plus rapide », décrit Christophe Perrot, économiste à l’Institut de l’élevage. En systèmes bovins lait et mixte, elle est passée de -2,7 % par an entre 2012 et 2017 à -3,6 % entre 2017 et 2022, contre -1,4 % et -1,6 % pour l’ensemble de l’agriculture. « En intégrant les exploitations de polyculture élevage lait tentées par les grandes cultures, le recul atteint même 4 % par an sur la dernière période », analyse Christophe Perrot.

Des situations contrastées d’une région à l’autre

Le secteur laitier au sommet d’une vague démographique de grande ampleur

D’après les dernières données de la MSA, la filière laitière est celle qui connaît, en moyenne, le taux de remplacement des départs le plus bas de l’agriculture française avec seulement 40 % d’éleveurs laitiers remplacés en 2021, contre près de 80 % tous secteurs agricoles confondus. La projection démographique tendancielle réalisée début 2021 indique que la moitié des éleveurs laitiers présents en 2018 pourraient avoir quitté le secteur en 2027.

Le secteur laitier au sommet d’une vague démographique de grande ampleur

« Nous sommes donc au sommet de cette vague de grande ampleur, qui se traduit par des réductions de nombre d’exploitations et de productions inédites. Cependant, dans le secteur bovin laitier, cette vague est très haute mais plutôt courte, d’où l’expression de "mur démographique". La pyramide des âges de 2020 montre que six classes d’âge très pleines étaient sur le point de partir à la retraite. La pression démographique devrait donc s’atténuer à partir de 2027 », détaille le spécialiste.

Au recensement agricole de 2020, 51 % des éleveurs laitiers avaient plus de 50 ans dont 33 % de plus de 55 ans et 12 % de plus de 60 ans

Les situations démographiques sont contrastées d’une région à l’autre, faisant varier ce taux de 35 à 85 % suivant les zones laitières. « La "vocation naturelle" de certaines zones, avec un climat favorable aux fourrages (herbe et maïs), à forte tradition laitière, moins propices aux grandes cultures et disposant de filières rémunératrices bien ancrées dans leur territoire, tend à rendre les projets d’installation plus séduisants pour les repreneurs. C’est le cas par exemple des zones herbagères de l’ouest de la Normandie et du plateau franc-comtois », soutient Christophe Perrot.

Les plus lus

Eleveur veau moins de quinze jours niche individuelle
Veaux laitiers : « Je ne connais ni les diarrhées ni les problèmes pulmonaires »

À la SCEA des vertes prairies, en Seine-Maritime, Nicolas Banville concentre ses efforts sur la préparation au vêlage et la…

Pièce de monnaie
Prix du lait : Sodiaal payera 485 €/1 000 l pour 2023 en conventionnel

En conférence de presse le 4 avril, Damien Lacombe, président de Sodiaal, a annoncé 14,4€/1000 litres de ristournes pour les…

Deux stalles de robot de traite GEA
Robot ou salle de traite, les indicateurs à calculer pour bien choisir

Les tensions sur la main-d’œuvre poussent de nombreux éleveurs à sauter le pas des robots de traite. Pourtant le retour sur…

Éleveuse veaux pouponnière
« J’utilise zéro antibiotique pour élever mes veaux laitiers »

Dans les Côtes-d’Armor, le Gaec Restquelen enregistre 3,3 % de mortalité périnatale sur les quatorze derniers mois. Les…

veaux en igloo individuel
Les bons gestes pour des veaux laitiers en pleine forme dès la naissance

Il n’y a pas une seule et unique recette pour élever un veau. Ce qui est sûr, c’est que les premiers jours sont déterminants…

Yohann Barbe, président de la FNPL élu le 8 avril 2024
Yohann Barbe, nouveau président de la FNPL : « Nous ne devons plus perdre ni litre de lait, ni actif pour le produire »

Yohann Barbe, éleveur dans les Vosges, a été élu président de la FNPL le 9 avril. Il livre sa feuille de route à Réussir Lait…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière