Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Saturation du marché du lait
Le rééquilibrage du marché du lait bio semble s´amorcer

Près de la moitié du lait bio est utilisé pour la fabrication de produits conventionnels. L´accroissement de l´écart entre l´offre et la demande semble se stabiliser.


La collecte de lait bio de vache, de 225 millions de litres en 2004 (1 % de la production laitière nationale), reste trop importante comparée aux besoins des industriels. A tel point que 47 % des volumes collectés de lait biologique ont été utilisés pour des fabrications non biologiques, selon l´Onilait (1). Une situation qui s´était dégradée par rapport à 2003, où 39 % de lait bio avait été déclassé. La cause ? Le décalage entre l´offre et la demande. En 2004, le consommateur a boudé les produits laitiers biologiques, hormis les laits conditionnés et les fromages de chèvre, dont la production a augmenté. La production a chuté pour les yaourts (-15 % entre 2003 et 2004), les fromages à base de lait de vache (-10 %), le beurre (-6 %), la crème conditionnée (-20 %) et les desserts lactés (-28 %). Le lait liquide conditionné représente le principal débouché pour le lait bio (80 % du lait valorisés en bio). Le prix du bio semble être le principal obstacle à son développement.
46 % du lait bio est déclassé
Mais d´après l´Onilait, les résultats du premier semestre 2005 indiquent une inversion de tendance. La collecte de lait bio se stabilise : une baisse de 0,5 % a été constatée par rapport au premier semestre 2004. En outre, la consommation du lait conditionné poursuit sa hausse (+2 %), et celle des yaourts semble amorcer un redressement (+0,7 %). La part du lait bio déclassé - c´est-à-dire le lait bio utilisé pour la fabrication de produits conventionnels - est estimée à 46 % de la collecte sur le premier semestre 2005, en légère baisse par rapport à la même période en 2004 (48 %). « Un rééquilibrage du marché semblerait ainsi s´amorcer », estime l´Onilait. Reste un voyant rouge : la chute de 41 % de la consommation de fromages bio sur le premier semestre 2005.
Autre signe d´un revirement de tendance, le nombre d´éleveurs bio de vaches laitières, de 1250, a baissé pour la première fois en 2004, après sept ans de hausse. Une baisse qui s´explique par des regroupements ou par des cessations d´activité. L´Alsace fait figure d´exception dans ce tableau, avec 3,1 % du lait collecté en bio, une hausse du nombre de producteurs et des quantités livrées aux laiteries.

(1) Office national interprofessionnel du lait et des produits laitiers.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Vignette
Désinfection et vide sanitaire s'imposent contre la cryptosporidiose
Principale cause de diarrhées néonatales chez le veau, la cryptosporidiose nécessite la mise en place de mesures de biosécurité…
Vignette
Au Space : En Montbéliarde, Madison se déplace avec classe !

Vingt-huit Montbéliardes étaient en lice le 13 septembre pour ce concours jugé par Samuel Carrey. Madison a raflé les prix de…

Vignette
Des bâtiments semi-couverts compacts et économes
Constitués de modules indépendants à structure bois, les bâtiments Stabeco fonctionnent techniquement très bien. Pour un coût…
Vignette
Mobilisation collective dans l’Ouest autour du bien-être animal
L’association Lit Ouesterel proposera d’ici la fin de l’année un référentiel pour l’élevage, le transport et l’abattage.
Vignette
Cinq pistes pour réduire les coûts de construction
Couverture, bardage, maçonnerie, charpente, lieu d’implantation… Traquer les dépenses inutiles, poste par poste, peut permettre d…
Vignette
" J’utilise un herbomètre connecté "

« Quand je me suis installé en 2011, nous ensilions 40 ha de maïs. Cela nous coûtait 24 000 € par an…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière