Aller au contenu principal

Fromages de Savoie
Le reblochon fermier doit garder sa place

Le reblochon, dont la production a doublé dans les années quatre-vingt-dix, est emblématique des difficultés vécues depuis quelques années par les filières fromagères savoyardes.


Victime d´une certaine banalisation, le reblochon perd des consommateurs et ses ventes s´effritent. La saisonnalité de la consommation, de plus en plus concentrée sur l´hiver, est en fort décalage avec la période de production du lait, au plus haut au printemps. Des enquêtes consommateurs ont révélé des perceptions négatives au niveau des qualités organoleptiques, une image positive mais brouillée et une méconnaissance de ses caractéristiques.
Marie-Louise Donzel : « Economiquement, les producteurs fermiers sont à saturation. » ©B. Griffoul

Ne pas «noyer» la production fermière.
La filière a mis en place un dégagement de lait excédentaire mais aussi un écrêtement de la production au printemps (25 %) qui ont eu un effet positif mais insuffisant.
Paradoxalement, le reblochon fermier est le plus affecté par cette morosité. Ne représentant que 3 300 tonnes produites par 160 éleveurs, la production fermière est « noyée » dans le grand marché du reblochon (17 000 tonnes), affirme Marie-Louise Donzel, présidente des producteurs fermiers. Ceux-ci sont soumis également au plan de régulation. Certains ont même dû livrer du lait au prix du lait collecté pour le reblochon laitier. « Du jamais vu chez les producteurs fermiers. C´est difficile à accepter car, en montagne, nous avons un coût de production beaucoup plus élevé. »

Le reblochon fermier a « des conditions de fabrication à faire valoir pour qu´il garde sa place », estime la représentante des producteurs. Mais, pour que le reblochon fermier puisse s´émanciper du laitier, il faut « aller vers une maîtrise de la production en fonction de ce que l´on peut vendre. Le cahier des charges de l´AOC peut jouer un rôle important, mais il est loin de suffire. Nous militons aujourd´hui pour que la politique européenne évolue en matière de concurrence pour réguler le marché. » Une demande pour un programme de soutien (Pida) a été déposé auprès de la région Rhône-Alpes afin que le reblochon puisse « retrouver à la fois ses caractéristiques, son goût et renouer avec la dynamique dans un contexte nouveau ».
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Un salarié a été embauché pour la traite du soir, cinq jours par semaine et un dimanche sur trois. © R. Marqué
Au Gaec Dyna'Milk en Ille-et-Vilaine : « Nous avons vendu le robot et réinvesti dans une salle de traite pour nos 125 vaches »
À l’occasion de son agrandissement, le Gaec Dyna’Milk a fait machine arrière sur la stratégie de traite. Les associés ont préféré…
Classement des groupes laitiers dans le monde, par chiffre d'affaires
Le top 20 des laiteries dans le monde en 2020
Les deux transformateurs laitiers leader en Chine poursuivent leur progression dans le classement Top 20 de la Rabobank pour…
"Le génotypage nous permet d'élever moins de génisses"
En ciblant le renouvellement sur les meilleures génisses et vaches, le Gaec Cadro atteint aujourd'hui 125 points d'ISU contre 101…
La forme des paddocks est modulable
Au lieu d’opter de façon cartésienne pour des paddocks rectangulaires, pourquoi ne pas adapter la forme des parcelles pour lever…
Le Gaec a choisi le tapis du constructeur Geoffroy (Nièvre) car il proposait une auge en acier galvanisée alors que, pour les concurrents, il fallait la construire. Elle est posée sur une dalle en béton. © CA 15
Dans le Cantal : un tapis d’alimentation pour gagner de la place dans la stabulation
Dans ce bâtiment rénové, le remplacement d’une table d’alimentation par un tapis d’affourragement a permis de doubler le nombre…
De meilleures carrières avec des vêlages précoces
La ferme expérimentale des Trinottières publie une synthèse de ses vingt années d’essais sur l’élevage des génisses. Le parcours…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière