Aller au contenu principal

Le projet lait de montagne se structure à grand pas

La marque « Lait de montagne » sera lancée à l’automne. Six cents producteurs se sont déjà associés au projet. Une société commerciale va être créée prochainement.

Le projet de création d’une marque « Lait de montagne » prend tournure. De nombreuses réunions ont eu lieu cet hiver dans les départements du Massif central pour expliquer la démarche aux éleveurs.

Début avril, quelque 600 producteurs (350 exploitations), principalement de l’Aveyron, de la Haute-Loire et du Puy-de-Dôme, avaient déjà adhéré à l’Association des producteurs de lait de montagne (APLM). « Environ 15 % des éleveurs du Massif central sont entrés dans la démarche et nous nous orientons vers les 20%», résume Dominique Barrau, président de l’APLM. Ils représentent ensemble 100 millions de litres de lait.

Les producteurs ont abondé un budget de 150 000 euros

Si les objectifs sont plus ambitieux — 1000 adhérents à l’automne prochain et 3 000 en 2015 pour 500 millions de litres —, le volume de lait fédéré permet d’envisager le lancement de produits identifiés montagne. La mise en place des partenariats avec les entreprises avance rapidement, notamment avec Sodiaal. Les contacts se poursuivent aussi avec Terra Lacta.

Le partenariat qui est en train d’être scellé avec Sodiaal va au-delà du projet initial d’une marque détenue par les producteurs et mise à disposition des entreprises contre royalties.

Une société commerciale sera créée prochainement par les producteurs. Elle rachètera le lait, le fera transformer à façon par le groupe laitier, qui assurera ensuite la distribution des produits. La société commerciale prospectera elle-même les marchés et les producteurs seront associés à la promotion des produits.

Dans un premier temps, seront proposés du lait de consommation et un fromage de type tomme. Le lancement officiel de la marque devrait avoir lieu lors du Sommet de l’élevage. En mettant au pot 15 euros pour dix mille litres de lait, les producteurs ont déjà abondé un budget de 150 000 euros pour élaborer la marque et la communication qui l’accompagnera. Il devrait être complété par des aides régionales et départementales. L’idée étant bien évidemment de construire « un schéma économique dans lequel les producteurs investissent une partie de leurs aides pour en retirer de la valeur ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

 © E. Bignon
Vaches laitières : Faut-il remettre en cause la notion d’alimentation à volonté ?
Restreindre l’alimentation des vaches les moins efficientes pour la ramener au niveau de celle des plus efficientes permettrait-…
« Je ne saurais plus traire sans exosquelette »
Valérie Savary, éleveuse à Zutquerque dans le Pas-de-Calais, recourt depuis quatre mois à l’exosquelette pour l’assister lors des…
Formule de prix du lait : Les indicateurs coût de production réévalués
L'observatoire "coût de production" du Cniel s'enrichit de nouveaux fournisseurs de données et de davantage d'…
Peut-on lutter contre l’obsolescence des robots de traite ?
Machinisme
La longévité des robots de traite repose sur la bonne réalisation des opérations de maintenance et le soin apporté au quotidien…
Un fort amaigrissement en début de lactation: mieux vaut contrôler le taux de BHB de ces vaches. © O. Crenn
Pourquoi ces vaches démarrent-elles mal leur lactation ?
Depuis trois mois, les vaches fraîches vêlées ne démarrent pas en lait, les chaleurs sont discrètes… Dans le cas de cet élevage…
Dans tous les grands pays laitiers, le même matériel de référence sera bientôt utilisé pour calibrer les analyseurs. © D. Hardy
Qualité du lait : le changement au niveau des cellules repoussé au début d’année
Le recalibrage annoncé des analyseurs aurait, à l’échelle d’une entreprise, un impact de 1 à 2 euros pour 1 000 litres. Pas…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière