Aller au contenu principal

Le projet de recherche Profil sur les protéines laitières est lancé pour six ans

Le projet devrait déboucher sur des applications industrielles porteuses de valeur ajoutée.
Le projet devrait déboucher sur des applications industrielles porteuses de valeur ajoutée.
© F. Mechekour

Le projet Profil de recherche sur les propriétes multifonctionnelles des protéines laitières, annoncé au Space, est sur les rails.
« Il a concrètement démarré le 1er janvier dernier, et nous avons déjà des premiers résultats prometteurs ", a affirmé Joëlle Léonil, coordinatrice scientifique du projet, lors des rencontres de l’association BBA à Rennes le 15 mai dernier.
La force de ce programme ambitieux ? « Regrouper au même moment et en un lieu unique toutes les compétences publiques et privées, soit une centaine de chercheurs du Grand Ouest, sur un thème où la concurrence internationale est rude. »
Ce projet « pré-compétitif », prévu sur six ans, devrait déboucher sur des applications industrielles porteuses de valeur ajoutée : des produits 100 % lait (cleanlabel) et de nouvelles valorisations pour conquérir les nouveaux marchés. « Notre ambition est d’arriver à des outils d’aide à la décision, de construire un diagramme de phase pour chaque type d’ingrédient. »
Profil est le principal projet parmi les neuf portés par l’association BBA. Celle-ci fédère onze industriels laitiers présent dans l’Ouest (représentant 80 % de la collecte française) et des laboratoires de recherche publique(1). C’est la première brique de la « Milkvalley » qui se veut à la pointe de l’innovation laitière. La deuxième brique, tournée vers l’amont, sera présentée au prochain Space : il s’agit d’un projet de recherche sur l’autonomie des élevages laitiers et allaitants (Apela) prévu sur cinq ans et porté par Agrocampus Ouest, soutenu par les régions Bretagne - Pays de la Loire.


(1) Ainsi que la Fnil, Coop de France Ouest et Actalia.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Avec 103 animaux pour deux stalles, le robot n’est pas saturé. La fréquentation du groupe des primipares est très bonne. © P. Arzul
[Premières lactations] Comment expliquer la sous-production dans cet élevage ?
Dans cet élevage robotisé, le travail sur les génisses paraît optimisé et pourtant il manque 4 kg de lait sur les premières…
« Nous sommes sur des années de mutations avec une prise de risques économiques, admettent Nicolas, Olivier et Vincent (de gauche à droite). Mais le choix d'être bien dans notre métier de paysan en innovant nous fait accepter d'avoir moins de prélèvements sur ces deux années. »  © Gaec La Niro
« En bio, nous faisons le pari de vivre à trois avec 80 hectares, 50 vaches et 3 hectares de légumes »
En Vendée, le Gaec La Niro vient d'installer un troisième associé, et d'investir dans un séchoir en grange thermosolaire. Son…
Aurélien Perret. « Dès que l’on a une fenêtre météo, on sait que le matériel est prêt sous le hangar et qu’on peut démarrer ! » © M. Coquard
« Nous avons notre propre ensileuse d’occasion »
Le Gaec de la Buissonnière, dans le Rhône, récolte l’herbe avec une ensileuse d’occasion achetée en copropriété. Cette solution a…
Les 35 éleveurs du collectif invitent les consommateurs à emprunter les ribines (petits chemins en gaélique) pour renouer le contact avec les agriculteurs.   © S. Duparc
En Ille-et-Vilaine, 35 éleveurs laitiers se lancent dans la création d'une fruitière
Pour mutualiser les contraintes que sont les investissements et le travail supplémentaire liés à la transformation du lait, 35…
 © A. Courcoul
« Nous avons testé des matelas à eau pour nos vaches »
Gérard et Amélie Courcoul, en Gaec en Loire-Alantique, ont équipé leurs 200 logettes de matelas à eau, depuis mars 2019.
 © V. Bargain
300 000 € investis dans un séchoir en grange thermovoltaïque
En Vendée, le séchoir thermovoltaïque du Gaec La Niro permet de sécher du foin, avec un rendement supérieur aux séchoirs…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière