Aller au contenu principal

AOC cantal
Le projet de cahier des charges soumis au CNPL

Comme l´avait demandé la commission d´enquête, la place de l´herbe dans l´alimentation des vaches a été nettement renforcée.


La révision du cahier des charges de l´AOC cantal semble bien engagée. La commission d´enquête du Comité national des produits laitiers (CNPL) a rendu ses conclusions sur la dernière proposition soumise par les professionnels. Si quelques points restent à préciser, elle semble satisfaite du nouveau projet. Un nouveau décret est espéré dans les mois qui viennent. La ration de base, qui devra représenter au moins 70 % de la matière sèche ingérée, sera constituée exclusivement de fourrages issus de la zone. Deux ans après parution du décret, la ration quotidienne comprendra au minimum 70 % d´herbe (pâturée ou conservée). Pendant une durée minimale de 120 jours, le pâturage couvrira au moins 60 % de la ration de base. Et l´hiver, les vaches devront disposer quotidiennement de foin. Le projet limite également le chargement (au moins un hectare par vache) avec un délai de dix ans pour se mettre en conformité. Les éleveurs disposeront également de dix ans pour éliminer tout animal né ou élevé hors zone. La suppression de l´ensilage, un moment évoquée, n´est plus à l´ordre du jour.
La fabrication du cantal devra s´appuyer sur des données contrôlables. ©D. R.

La commission avait demandé également des clarifications sur la fabrication qui s´appuiera désormais sur des données objectives et contrôlables. La technologie dite « courte » (quatre heures entre l´emprésurage et le broyage au lieu de dix heures pour la technologie traditionnelle) sera supprimée. Un délai de dix ans est demandé pour donner le temps aux transformateurs de réaliser les investissements nécessaires. L´offre produit, jugée trop pléthorique, va être simplifiée et les durées d´affinage allongées. Les fromages seront identifiés avec des couleurs différentes selon qu´ils auront été fabriqués au lait cru ou au lait thermisé.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

 © E. Bignon
Vaches laitières : Faut-il remettre en cause la notion d’alimentation à volonté ?
Restreindre l’alimentation des vaches les moins efficientes pour la ramener au niveau de celle des plus efficientes permettrait-…
« Je ne saurais plus traire sans exosquelette »
Valérie Savary, éleveuse à Zutquerque dans le Pas-de-Calais, recourt depuis quatre mois à l’exosquelette pour l’assister lors des…
Formule de prix du lait : Les indicateurs coût de production réévalués
L'observatoire "coût de production" du Cniel s'enrichit de nouveaux fournisseurs de données et de davantage d'…
Faire face à l’obsolescence des robots de traite
Machinisme
La longévité des robots de traite repose sur la bonne réalisation des opérations de maintenance et le soin apporté au quotidien…
Un fort amaigrissement en début de lactation: mieux vaut contrôler le taux de BHB de ces vaches. © O. Crenn
Pourquoi ces vaches démarrent-elles mal leur lactation ?
Depuis trois mois, les vaches fraîches vêlées ne démarrent pas en lait, les chaleurs sont discrètes… Dans le cas de cet élevage…
Raphaël Legendre, un des deux associés du Gaec. « Nous voulions un bâtiment lumineux, bien ventilé et permettant d’intervenir seul sur les animaux. » © F. Mechekour
Troupeau laitier : « Le bâtiment circulaire permet d’intervenir seul »
Dans la Manche, le Gaec du Gard a opté pour un bâtiment très original. Circulaire et ouvert sur 360°, son aménagement intérieur…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière