Aller au contenu principal

Le prix du lait ne dépend pas que des négociations commerciales sur les marques

Il y a aussi les négociations sur les MDD qui ont lieu toute l'année, les ventes à l'industrie agro-alimentaire (BtoB), à la restauration hors foyer (RHF) et à l'export.

© J.C.Gutner

Les négociations commerciales qui s'achèvent le 28 février fixent pour l'année les prix des marques des industriels vendues en grande distribution. "Cela représente un peu plus de 15% des fromages et un peu moins de 15% des beurres fabriqués en France", évalue à la louche Stefan Nether, d'ODA groupe.

Les négociations risquent d'être très dures sur les MDD

Le reste sont des produits destinés à l'industrie agroalimentaire, à l'export et à la restauration hors foyer, dont les prix sont plutôt en baisse selon une laiterie.

Il y a aussi des produits de grande consommation vendus sous marque distributeurs (MDD), dont les négociations ont lieu toute l'année. "Si les distributeurs jouent le jeu des EGA pour les marques des industriels, ils se rattraperont peut-être sur les MDD. Les négociations risquent d'être très dures sur les MDD". Cette possibilité est aussi évoquée par Gérard Calbrix, économiste à Atla : "Leclerc a dit qu'il proproserait des MDD moins chères en 2019 qu'en 2018." Michel Edouard Leclerc a effectivement fait cette annonce. Mais dans le même temps, il assure qu'il sera "le bon élève des EGA" et que "les producteurs auront une revalorisation de leurs prix". Comment tout cela est-il conciliable ?

L'effet des EGA ne pourra vraiment se mesurer que dans plusieurs mois.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Magalie Lelong. « Grâce aux robots, je peux consacrer plus de temps aux vaches. Je les connais aussi bien que quand j’étais en salle de traite. »
« Avec un robot, c’est 360 jours de bonheur par an »
Au Gaec de la Rue, dans la Manche. Ayant 700 000 litres de lait en plus à produire et 160 vaches à traire, les associés ont opté…
Quelle que soit la longueur de coupe, elle doit être franche pour ne pas défibrer le maïs, et les grains doivent être pulvérisés pour optimiser leur digestion et limiter le gaspillage d’amidon.
Gare aux effets de mode sur la longueur de coupe des ensilages de maïs
Brins courts, brins longs… Le choix de la longueur de coupe est propre à chaque élevage. Il n’y a pas de recommandation…
L'aide couplée aux UGB bovins lait et mixtes sera de 57 €/UGB, avec un plafond de 40 UGB.
Elevage laitier : Où va la PAC version française ?
Entrer dans les écorégimes sera un enjeu fort pour tous les agriculteurs. Voici les grandes lignes du Plan stratégique français (…
Les trois associés, Hélène et Flavien Servot et Maguy Maury, peuvent gérer seuls le fonctionnement des robots.
Deux robots et du pâturage pour 136 vaches
Le Gaec de la Berquerie, dans la Manche, a conçu son bâtiment et son système pour que les vaches soient toujours libres d’aller…
La collecte laitière française reculait moins la première semaine de mars : -1,3 % par rapport à 2020.  © J. Chabanne
Prix du lait : la Coopération laitière prévoit une hausse de 13 à 15 €/1000 l sur 2021
«Nous prévoyons une hausse du prix du lait payé aux producteurs adhérents des coopératives de 13 à 15 euros les 1000 litres pour…
tourteau stocké à la ferme
Dépendance au soja : La diversification des ressources protéiques s'accélère en filière bovin lait
Répondre à la demande en "zéro déforestation". Réduire l'exposition à la volatilité prix. Améliorer le bilan carbone. La…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière