Aller au contenu principal

Le pouvoir fertilisant du digestat proche de celui des engrais chimiques

L'étude menée par les chercheurs d'Agra-Ost montre que le digestat seul pollue moins que les engrais chimiques et les combinaisons de digestat avec des engrais chimiques.
L'étude menée par les chercheurs d'Agra-Ost montre que le digestat seul pollue moins que les engrais chimiques et les combinaisons de digestat avec des engrais chimiques.
© C. Gloria

Le digestat des méthaniseurs est un bon fertilisant produit à la ferme. Afin d'étudier ses propriétés, des chercheurs d'Agra-Ost(1), en Belgique, ont mesuré le coefficient d'utilisation apparent (CUA) de la fertilisation azotée en prairie permanente. Le CUA est calculé à partir des exportations d’azote via le fourrage des parcelles fertilisées avec du digestat, des engrais organiques ou chimiques, par rapport à une parcelle non fertilisée. Premières tendances : le CUA des engrais chimiques est meilleur que celui des engrais organiques quand les précipitations sont rares, autour de 850 mm. « Un manque de précipitations fait augmenter le risque de pertes par volatilisation. Au contraire, quand les précipitations sont abondantes, autour de 1250 mm, les engrais chimiques perdent plus en efficacité que le digestat ou le lisier. Nous supposons ici que les pertes par lessivage augmentent », expliquent Jerôme Gennen et Pierre Luxen, d'Agra Ost, dans une étude présentée lors des dernières journées de l'AFPF. Le CUA est fortement dépendant de la pluviométrie. Celle-ci influence en effet la croissance des plantes, l’activité des décomposeurs de la matière organique, et les pertes d’azote par volatilisation ou lessivage. Le CUA est maximal quand la pluviosité est de 900 mm, le pouvoir fertilisant du digestat s'approche alors de celui de l'engrais chimique.

Un pouvoir fertilisant du digestat proche de celui de l'engrais chimique quand la pluviosité est de 900 mm

L’étude a aussi porté sur l’impact de l’utilisation du digestat sur la qualité de l’eau. En effet, l’azote minéral est rapidement disponible pour les plantes, mais il peut aussi être lixivié si tout l’azote disponible n’est pas absorbé. Les concentrations de nitrates dans le sol, correspondant à l’azote potentiellement lessivable, ont été mesurées à l’automne 2013 et 2014 sur des prairies permanentes. Elles ont été fertilisées avec du digestat seul, de l'engrais chimique seul ou des combinaisons d'engrais chimique et de digestat. Il ressort de ces essais que « le digestat seul pollue moins que les engrais chimiques et les combinaisons de digestat avec des engrais chimiques. Ce qui est contradictoire avec les théories sur lesquelles sont fondées les réglementations », avancent les auteurs. « En répétant ces mesures sur d’autres sites et sous d’autres conditions climatiques, ces résultats pourraient servir à convaincre les autorités et les agriculteurs de l’intérêt du digestat comme fertilisant. »

 

(1) Agra Ost est un centre de recherche et de formation basé en Belgique.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Simon, Hadrien et Hugues Bellenguez. « L’adhésion au groupe lait de Simon lors de son installation, nous a permis de prendre rapidement conscience que nos charges étaient trop élevées. »
« Nous produisons deux fois plus de lait à moindre coût »
Au Gaec du Calvaire, dans le Pas-de-Calais. Grâce au groupe lait et au soutien de son père, Simon Bellenguez a réussi à produire…
L’élevage de Renato Aceto, dans le Sud de l’Italie, envisage de traire plus de 1 000 vaches avec le concept de traite par lots VMS d’ici le printemps 2022.
DeLaval propose un nouveau concept pour la traite robotisée
Traire des lots de vaches à heures fixes avec des robots, tel est le principe du concept VMS Batch milking dédié à l’optimisation…
441 000 vaches laitières pourraient disparaître d’ici 2030
441 000 vaches laitières pourraient disparaître d’ici 2030
Un flux de départ important, des installations en nombre insuffisant pour remplacer tous les départs, moins de croissance et de…
Michel Lacoste était éleveur laitier dans le Cantal et président du Cnaol
Décès de Michel Lacoste, président du Cnaol

Le Cnaol (AOP laitières), la FNPL ainsi que l’interprofession laitière annoncent, le 22 novembre, le décès de…

Collecte de lait par la Société laitière des Monts d'Auvergne chez les éleveurs du Massif du Sancy pour la fabrication de Saint-Nectaire AOP. Salarié de la laiterie chez l'éleveur près du camion, dans la cour de ferme. Industrie agroalimentaire.
Prix du lait en hausse et collecte en baisse en France en septembre
La hausse du prix du lait conventionnel ne suffit pas à couvrir toutes les hausses de charges. Le prix du lait bio recule pour le…
Les trois associés Philippe, Pierre-Louis et Damien. «On apportait du foin séché en grange depuis 2016, mais les résultats n'étaient pas ceux attendus.C'est l'apport d'eau qui a permis de valoriser la ration.»
« Nous couplons séchage en grange et méthanisation »
Dans les Côtes-d’Armor, l’EARL Dolo est passée d’un système basé sur l’ensilage d’herbe et de maïs au foin séché en grange pour…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière