Aller au contenu principal

Le pâturage d’automne génère des économies

L’herbe
d’automne peut se révéler d’aussi bonne qualité que l’herbe de printemps si la conduite du pâturage d’été a permis de bien raser les parcelles.
L’herbe
d’automne peut se révéler d’aussi bonne qualité que l’herbe de printemps si la conduite du pâturage d’été a permis de bien raser les parcelles.
© C. Pruilh

L’herbe d’automne a souvent mauvaise presse. « Pourtant, elle offre un potentiel de pousse non négligeable », a rappelé Didier Désarménien, de la chambre d’agriculture de la Mayenne, lors d’une conférence au Space sur les leviers de sécurisation alimentaires face aux aléas climatiques. « Selon les années, cela peut représenter entre 1 et 2,5 tMS/ha. » L’herbe
d’automne peut se révéler d’aussi bonne qualité que l’herbe de printemps si la conduite du pâturage d’été a permis de bien raser les parcelles. Les repousses d’automne affichent des valeurs alimentaires élevées, comparables à celles de l’herbe de printemps, voire même légèrement supérieures en azote. On peut tabler sur une valeur de 0,95 UFL/kgMS, et de l’ordre de 140 et 110 g/kgMS pour les PDIN et PDIE. Si la proportion de repousses feuillues est moins importante, avec quelques épis et quelques feuilles jaunes, les valeurs seront plus proches de 0,92 UFL/kgMS, 130 g/kgMS de PDIN et 100 g/kgMS de PDIE. « Attention toutefois à l’automne à rationner le pâturage du fait de la richesse de l’herbe en légumineuses et en eau. »

Des économies en fourrages stockés et en concentrés


En se basant sur une production de 1,5 tMS/ha, approchons les économies de fourrages permises par une valorisation de l’herbe d’automne, ainsi que l’impact financier (voir tableau). Le calcul tient compte de l’économie de maïs ensilage, de foin, de tourteau de soja et de céréales.
« L’impact se montre d’autant plus important que le système est pâturant. Calculé sur la base d’une référence de 400 000 litres de lait, l’économie pour un système fourrager basé sur 30 ares d’herbe par vache se chiffre à 4200 €/an, soit 10 €/1000 l. » Techniquement, n’oublions pas que la valorisation de l’herbe d’automne améliore la qualité du pâturage de l’année suivante. Mais encore faut-il que la portance soit au rendez-vous, avec des chemins et des temps de pâturage adaptés.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

[Contenu Partenaire] Dermatite : « une baisse de 39 à 9 % des vaches laitières touchées, grâce au biocontrôle »
Dans la Manche, le GAEC Bourgine lutte contre des problèmes de boiteries avec un produit de biocontrôle, le Certiflore. En un an…
« Je ne saurais plus traire sans exosquelette »
Valérie Savary, éleveuse à Zutquerque dans le Pas-de-Calais, recourt depuis quatre mois à l’exosquelette pour l’assister lors des…
Formule de prix du lait : Les indicateurs coût de production réévalués
L'observatoire "coût de production" du Cniel s'enrichit de nouveaux fournisseurs de données et de davantage d'…
Dans tous les grands pays laitiers, le même matériel de référence sera bientôt utilisé pour calibrer les analyseurs. © D. Hardy
Qualité du lait : le changement au niveau des cellules repoussé au 1er avril
Le recalibrage annoncé des analyseurs aurait, à l’échelle d’une entreprise, un impact de 1 à 2 euros pour 1 000 litres. Pas…
Peut-on lutter contre l’obsolescence des robots de traite ?
Machinisme
La longévité des robots de traite repose sur la bonne réalisation des opérations de maintenance et le soin apporté au quotidien…
Un fort amaigrissement en début de lactation: mieux vaut contrôler le taux de BHB de ces vaches. © O. Crenn
Pourquoi ces vaches démarrent-elles mal leur lactation ?
Depuis trois mois, les vaches fraîches vêlées ne démarrent pas en lait, les chaleurs sont discrètes… Dans le cas de cet élevage…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière