Aller au contenu principal

Le mufle ou les naseaux sales

Depuis dix jours avec un déplacement de caillette et maintenant avec un ulcère perforant. © J.-M. Nicol
Depuis dix jours avec un déplacement de caillette et maintenant avec un ulcère perforant.
© J.-M. Nicol

Quand la bête vient juste de manger de l’ensilage, il est normal que des particules restent provisoirement collées au mufle. Elle ne tardent pas à être nettoyées d’un coup de langue qui ira aussi récurer l’intérieur des naseaux. Le ménage du mufle est fait quand il brille ; ça se voit de loin et c’est pour nous tous un signe de bonne santé. Et quand ça n’est pas le cas, il faut aller chercher la raison de ce mufle ou ces naseaux sales, qui peut elle-même n’être qu’un élément du diagnostic.
La langue ne va sûrement pas nettoyer le mufle et encore moins les naseaux si sa mobilisation est douloureuse, par exemple quand elle souffre d’une infection violente ou même d’une infection de type langue de bois. Et dans ce cas, elle ne peut pas non plus rabattre les aliments dans la bouche. Oui, avec le mufle ou les naseaux sales, vous devrez ouvrir la bouche et l’inspecter.
Pas non plus de coup de langue lorsque la bête est sonnée depuis un moment. Comme elle ne mange pas, elle a le mufle à peu près propre mais sec en raison de la déshydratation dans laquelle elle s’enfonce peu à peu. Et elle a aussi l’entrée des naseaux sale simplement en raison de l’accumulation des sécrétions habituelles qu’elle ne nettoie pas. C’est un signe d’alerte qui demande une inspection plus large.
Lorsque le mufle lui-même est douloureux, le coup de langue est hésitant ou superficiel, et en le regardant de près vous n’aurez aucun mal à voir que la peau qui l’entoure est anormale, ou bien que ce mufle n’a pas sa couleur habituelle, ou que sa surface présente des érosions ou des croûtes. Ce signe d’alerte évoque sept ou huit troubles dont la photosensibilisation et quelques maladies virales dont la BVD et même la fièvre aphteuse, qui combine à la fois grande fatigue, douleur de la langue ulcérée et parfois surface du mufle anormale. Oui, c’est un signe qui demande donc une inspection vraiment complète !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

 © E. Bignon
Vaches laitières : Faut-il remettre en cause la notion d’alimentation à volonté ?
Restreindre l’alimentation des vaches les moins efficientes pour la ramener au niveau de celle des plus efficientes permettrait-…
« Je ne saurais plus traire sans exosquelette »
Valérie Savary, éleveuse à Zutquerque dans le Pas-de-Calais, recourt depuis quatre mois à l’exosquelette pour l’assister lors des…
Formule de prix du lait : Les indicateurs coût de production réévalués
L'observatoire "coût de production" du Cniel s'enrichit de nouveaux fournisseurs de données et de davantage d'…
Dans tous les grands pays laitiers, le même matériel de référence sera bientôt utilisé pour calibrer les analyseurs. © D. Hardy
Qualité du lait : le changement au niveau des cellules repoussé au début d’année
Le recalibrage annoncé des analyseurs aurait, à l’échelle d’une entreprise, un impact de 1 à 2 euros pour 1 000 litres. Pas…
Peut-on lutter contre l’obsolescence des robots de traite ?
Machinisme
La longévité des robots de traite repose sur la bonne réalisation des opérations de maintenance et le soin apporté au quotidien…
Un fort amaigrissement en début de lactation: mieux vaut contrôler le taux de BHB de ces vaches. © O. Crenn
Pourquoi ces vaches démarrent-elles mal leur lactation ?
Depuis trois mois, les vaches fraîches vêlées ne démarrent pas en lait, les chaleurs sont discrètes… Dans le cas de cet élevage…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière