Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Le mufle ou les naseaux sales

Depuis dix jours avec un déplacement de caillette et maintenant avec un ulcère perforant. © J.-M. Nicol
Depuis dix jours avec un déplacement de caillette et maintenant avec un ulcère perforant.
© J.-M. Nicol

Quand la bête vient juste de manger de l’ensilage, il est normal que des particules restent provisoirement collées au mufle. Elle ne tardent pas à être nettoyées d’un coup de langue qui ira aussi récurer l’intérieur des naseaux. Le ménage du mufle est fait quand il brille ; ça se voit de loin et c’est pour nous tous un signe de bonne santé. Et quand ça n’est pas le cas, il faut aller chercher la raison de ce mufle ou ces naseaux sales, qui peut elle-même n’être qu’un élément du diagnostic.
La langue ne va sûrement pas nettoyer le mufle et encore moins les naseaux si sa mobilisation est douloureuse, par exemple quand elle souffre d’une infection violente ou même d’une infection de type langue de bois. Et dans ce cas, elle ne peut pas non plus rabattre les aliments dans la bouche. Oui, avec le mufle ou les naseaux sales, vous devrez ouvrir la bouche et l’inspecter.
Pas non plus de coup de langue lorsque la bête est sonnée depuis un moment. Comme elle ne mange pas, elle a le mufle à peu près propre mais sec en raison de la déshydratation dans laquelle elle s’enfonce peu à peu. Et elle a aussi l’entrée des naseaux sale simplement en raison de l’accumulation des sécrétions habituelles qu’elle ne nettoie pas. C’est un signe d’alerte qui demande une inspection plus large.
Lorsque le mufle lui-même est douloureux, le coup de langue est hésitant ou superficiel, et en le regardant de près vous n’aurez aucun mal à voir que la peau qui l’entoure est anormale, ou bien que ce mufle n’a pas sa couleur habituelle, ou que sa surface présente des érosions ou des croûtes. Ce signe d’alerte évoque sept ou huit troubles dont la photosensibilisation et quelques maladies virales dont la BVD et même la fièvre aphteuse, qui combine à la fois grande fatigue, douleur de la langue ulcérée et parfois surface du mufle anormale. Oui, c’est un signe qui demande donc une inspection vraiment complète !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Les incendies vont accentuer le déclin de la production laitière australienne.  © beau/stock.adobe.com
Lait : la production australienne mal en point

Les incendies que l'Australie subit depuis novembre 2019 ont particulièrement frappé le Sud-Est du pays…

 © J.-C.Gutner - archives
Prix du lait : Des accords tarifaires prometteurs

Trois grandes annonces d'accord tarifaire entre un transformateur laitier et un distributeur ont été…

logo Sodiaal
Label Bas Carbone : Sodiaal annonce 95 fermes laitières engagées en 2020
En 2020, ces exploitations de la coopérative Sodiaal font partie d'un projet pilote de labellisation de la réduction de leur…
Négociations commerciales 2020 : la coopération laitière contate des avancées mais...
Si les négociations commerciales se déroulent dans un climat apaisé avec certaines enseignes de la distribution, les attentes…
Au Salon de l’agriculture : En Prim’Holstein, Du Bon Vent Janna Cama s’impose

115 Prim’holstein dont 15 rouges étaient en compétition le 24 février au SIA. Le Juge Etienne Adam a décerné le prix de grande…

Rien que dans le Maine-et-Loire, 5 500 sangliers ont été prélevés en 2018, 6 600 en 2019. Il y a eu 194 dossiers d’indemnisation en 2018 et il y en avait déjà 223 en novembre 2019. © D. Granger
Dégâts de cultures : Tous d'accord pour réguler les populations de sangliers !
Face aux dégâts agricoles croissants, agriculteurs, forestiers et chasseurs s’accordent désormais sur la nécessité de réduire le…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière