Aller au contenu principal

Le monitoring du troupeau change de visage

Medria développe un concept de pilotage innovant pour suivre 100 % des vaches, 24 h sur 24. Un capteur unique assure un suivi automatique tout au long de la vie de l’animal.

 © Medria
© Medria

« Nous quittons progressivement l’ère du contrôle de performances historique pour passer à l’ère du monitoring et du pilotage quotidien des élevages ", indique Philippe Royer, directeur de Seenergi. La nouvelle approche de l’élevage connecté que vient de lancer Medria Solutions(1) s’inscrit dans cette stratégie. Medria fait en effet évoluer son offre dans un bouquet de services appelé FarmLife. « L’idée est de rassembler l’ensemble des indicateurs fournis par un seul et même capteur pour piloter et suivre en continu la repro, la nutrition, la santé, le bien-être de toutes les vaches du troupeau, détaille Thomas Aubry, directeur opérationnel de Medria Solutions. Le capteur sert aussi d’indicateur de vêlage. » Concrètement, l’éleveur équipe tous ses animaux de colliers (capteur Axel). Ceux-ci sont mis à sa disposition, il n’a plus de matériel à acheter. Le système s’appuie sur le repérage des anomalies de comportement, comme par exemple un animal qui reste trop longtemps couché ou debout, une ingestion ou une rumination trop faible, une suractivité, etc. Les différentes données de monitoring, enregistrées toutes les cinq minutes, sont traduites en algorithmes, et l’analyse remonte sur une plateforme internet, à laquelle l’éleveur et ses partenaires peuvent se connecter. Des alertes sont aussi générées sur le téléphone.

Basé sur l’analyse du comportement des vaches

Le collier est posé une fois pour toutes, et les différents services (monitoring des chaleurs, du vêlage, troubles de santé, nutrition, bien-être) s’enchaînent automatiquement en fonction du statut physiologique de l’animal, connu via les échanges automatiques de données de l’élevage. Vel’Live, le tout nouveau service inclus dans le bouquet FarmLife, affiche une fiabilité de 95 % et détecte en moyenne 70 % des vêlages. L’algorithme évoluera en permanence grâce à l’intelligence artificielle. « Le système est autoapprenant. Plus le capteur collectera de données propres aux comportements des animaux d’un élevage, plus l’analyse deviendra pertinente et précise. » Le tarif mensuel du bouquet de services sera dégressif en fonction du nombre de vaches. Une vingtaine d'élevages sont déjà équipés.

(1) Détenue à 65 % par Seenergi
 

Lire aussi : "Le conseil en élevage se réalise à distance grâce aux capteurs"

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Le tournesol se montre moins souple qu’un maïs pour une récolte au stade optimal. Ici, le stade apparaît un peu dépassé. Seuls les deux premiers étages foliaires devraient être sénescents.
L’ensilage de tournesol en élevage laitier, un essai qui reste à transformer
La coopérative Agrial a testé l’ensilage de tournesol aux niveaux agronomique et zootechnique. Le premier bilan conclut à une…
Dans le Grand Ouest, 46 % des exploitations étaient en situation critique en 2021 !
Les trésoreries des exploitations laitières du Grand Ouest sont préoccupantes
L’Observatoire de l’endettement et des trésoreries montre une situation 2021 meilleure que 2020 en moyenne pour les éleveurs…
Le prix du lait en Europe monte encore en septembre
Le prix du lait en Europe monte encore en septembre
Malgré la baisse des cotations laitières, le prix du lait continue de progresser légèrement dans certaines laiteries. Les prix…
Chaque exploitation agricole (sauf bio et HVE niveau 3) devra pouvoir justifier de deux conseils stratégiques phytosanitaires par intervalle de cinq ans.
Ce qu’il faut savoir sur la nouvelle réglementation phyto
Le conseil stratégique phytosanitaire est une nouveauté obligatoire introduite dans la foulée de la séparation de la vente et du…
La protection des races menacées reste au programme des MAEC pour la PAC 2023-2027, comme la  froment du Léon.
Pac : Ne pas louper les MAEC !
Si vous avez peu d’efforts à fournir pour entrer dans une MAEC, il serait dommage de passer à côté. Les éleveurs bio auront…
Danone propose aux éleveurs des volumes de lait supplémentaires à produire, mais peine à augmenter suffisamment le prix.
En Normandie, Danone revalorise le prix du lait
Face à un prix calculé par la formule contractuelle trop bas par rapport à l’inflation des coûts en élevage, Danone a revalorisé…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière