Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Le « modèle » Laïta remis en question

Inégalité entre les producteurs, prix du lait non payé à l’optimum, absence d’écoute de l’actionnaire majoritaire Even, résultat "normé" déterminé à l’avance… la crise exacerbe les reproches adressés à Laïta. Au cœur de la contestation : le dispositif de retour du résultat de l’entreprise. Laïta n’est pas une coopérative, c’est une SAS créée en 2009 pour fusionner les activités laitières de trois coopératives de l’Ouest : Even, Triskalia et Terrena. Le résultat de Laïta est reversé aux trois coopératives au prorata du capital dans la SAS. Elles livrent chacune environ 400 millions de litres, mais Even détient 51 % du capital. Les producteurs reçoivent un retour sur résultat lié à l’ensemble des activités de leur coopérative. Au final, sur 2016, les producteurs Even touchent 17 €/1 000 l de complément de prix (toutes primes), ceux de Terrena…, de Triskalia… Les producteurs LNA et Silav, apporteurs de lait à Laïta (20 % du litrage) mais non coopérateurs (voir Réussir Lait, n° 314, juin 2017 p. 12), ne reçoivent rien du tout. Bref, le modèle Laïta est complexe et source de discorde.

« Des solutions sont sur la table et les dirigeants de Laïta y travaillent. C’est ce que nous ont assuré Dominique Chargé, le président et plusieurs administrateurs que nous avons rencontrés le 16 juin dernier », affirme Roland Jestin, producteur de Triskalia, déterminé avec un groupe de jeunes éleveurs de sa coopérative et les producteurs de la LNA et la Silav à faire aboutir le dossier. La nature des solutions – plutôt une évolution des structures qu’une répartition du résultat en fonction du litrage – ne leur a toutefois pas été communiquée. Une fois le problème Laïta réglé, l’absorption des producteurs LNA et Silav devrait se faire plus facilement. Les producteurs espèrent bien cette fois voir les négociations aboutir d’ici ?????? an. « Satisfaits mais prudents » car le sujet est discuté depuis quelques années.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Vignette
Réagir dès les premières mouches pour éviter la prolifération
Une lutte réussie contre les mouches doit être anticipée, commencer tôt et s’inscrire dans la durée. Il est illusoire de croire…
Vignette
«Le boviduc ouvre la voie aux pâtures sous la route»
Au lieu de traverser la route, matin et soir, neuf mois par an, les vaches de Philippe et Olivier Postec empruntent désormais un…
Vignette
Bien penser l'abreuvement des vaches
Une vache laitière consomme de l’eau en grande quantité et rapidement. La disponibilité en eau peut se révéler un facteur…
Vignette
"Mes niches à veaux sur sable sont faciles à nettoyer"

"Les nouveau-nés, jusqu'à 15 jours maximum, sont élevés dans des niches à veaux que nous avons…

Vignette
Utilisez-vous des tests de gestation dans le lait ?
Dosage de protéines spécifiques de la gestation dans le lait ou le sang, progestérone, échographies... Plusieurs méthodes sont…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière