Aller au contenu principal

Lindner
Le Lintrac à l'assaut des pentes

© L.Vimond

Il avait créé l'événement en novembre dernier lors du salon Agritechnica à Hanovre. Le voici qui sort enfin des chaînes de production du tractoriste autrichien. Hybride entre un tracteur classique et un tracteur de montagne, le Lintrac 90 se démarque par son allure. Doté d'un capot court et plongeant et d'une cabine en position centrale, il affiche un centre de gravité abaissé à 85 cm pour une hauteur dépassant à peine les 2,40 m. Mais son signe distinctif est certainement son essieu arrière directeur (option), malgré des montes arrière de 28 pouces. Pouvant braquer à 20°, celui-ci permet de réduire le rayon de braquage de 9 à 7 m. Un terminal en cabine permet de sélectionner les différents modes de direction : 2 roues directrices (seul disponible au-delà de 20 km/h), 4 roues directrices, 4 roues directrices uniquement à partir de 15° d'angle de braquage des roues avant, marche en crabe ou encore un mode manuel. Dans ce dernier, deux boutons sur le terminal permettent au conducteur de plus ou moins braquer l'essieu arrière indépendamment de l'essieu avant.

Sous son capot, le Lintrac 90 abrite un moteur Perkins 4 cylindres de 3,4 l à 2 soupapes par cylindre, doté d'un turbo-intercooler, d'un DOC et d'un FAPpour répondre aux normes anti-pollution Tier 4i.

Positionné haut de gamme, il dispose d'une transmission à variation continue ZF TMT09 spécialement dessinée pour ce tracteur. Compacte, cette CVT destinée aux tracteurs de 80 à 110 ch, se compose d'une pompe à débit variable d'un unique train épicycloïdal, de deux embrayages, de deux vitesses avant et une arrière. Pour en simplifier la conduite, elle est gérée selon quatre modes : Drive (route), Eco, Power et Pro, ce dernier offrant un maximum de paramétrages. En cabine, un petit module composé d'une molette L-Drive et de cinq boutons permet de piloter les principales fonctions liées à la transmission, entre autres le régulateur de vitesse. Ou encore un bouton permettant d'accélérer ponctuellement le régime moteur sans modifier la vitesse d'avancement, par exemple pour accélérer une fonction hydraulique en bout de champ.

À côté du module L-Drive, un joystick pilote jusqu'à 4 fonctions hydrauliques, ainsi que l'inverseur. Au total, le Lintrac intègre jusqu'à 5 distributeurs électro-hydrauliques (dont 3 avec levier fingertip), réglables en débit et en temporisation, et un relevage frontal sur le pont avant ou sur le berceau. Comme sur les Geotrac, l'ordinateur de bord et son écran couleur prennent place au niveau du tableau de bord.

Lindner a également annoncé l'arrivée d'un Lintrac 100 d'ici deux ans.

 

Puissance : 102 ch

Transmission : variation continue (2 gammes) de -20 à 43km/h

Régimes PDF : 430, 540,750 et 1 000 tr/min

Hydraulique : cylindrée variable 88 l/min

Relevage arrière : 3,5 t (2,8 t avec essieu arrière directeur)

Poids à vide de 3,750 t

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

« J’envisage de mettre 35 % de silphie dans la ration des génisses »
Dans les Vosges, Jean-Luc Bernard a semé 114 hectares de silphie pour « nourrir » un digesteur de méthaniseur et…
La silphie peut atteindre 3,50 m de hauteur. Mais, pour une utilisation en fourrage, la récolte se fait avant la floraison.  © Silphie France
[Réchauffement climatique] La silphie, une plante d’avenir pour faire des stocks ?  
La silphie fait de plus en plus parler d’elle chez les méthaniseurs, mais pas seulement. Des éleveurs commencent à s’y intéresser…
Mathias et Jean-Pierre Charretier avec leur conseiller Alexandre Batia. « On a préféré investir dans des matelas et des logettes adaptées pour améliorer le confort toute l’année, plutôt que dans des ventilateurs qui ne serviraient que quelques semaines par an. » © E. Bignon
« On a amélioré le bien-être des vaches et elles nous le rendent bien »
Le Gaec Charretier, dans le Rhône a investi dans le confort de couchage et a trouvé des solutions « maison » contre le stress…
Bruno Calle, éleveur. « Le méthaniseur est alimenté avec 60 % d'effluents et 15 % de produits d'exploitation et 25 % de produits extérieurs. » © V. Bargain
Méthanisation:« Grâce aux digestats, nous avons supprimé la quasi-totalité de l’ammonitrate »
Au Gaec Moulins de Kerrolet, dans le Morbihan. Grâce à une gestion très fine des digestats, l’exploitation n’…
Pac 2020: Le montant des aides aux bovins laitiers et allaitants est fixé
Deux arrêtés du 29 septembre 2020 précisent le montant des aides aux bovins laitiers et allaitants pour la campagne 2020.
« La certification HVE a été pour nous une reconnaissance du travail réalisé sur l’exploitation » soulignent les trois associés du Gaec. © V. Bargain
Le Gaec Moulins de Kerrolet est l'une des premières exploitations laitières certifiées HVE
Le Gaec Moulins de Kerrolet, dans le Morbihan, est l'une des premières exploitations laitières à obtenir la certification Haute…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière