Aller au contenu principal

Le lait différencié de Sodiaal arrive en rayon

L'objectif de Candia est de créer un nouveau segment de lait de consommation, entre le conventionnel et le bio.
© Candia

Pâturage, non OGM, bien-être animal et retour aux éleveurs sont les quatre promesses du Grand lait "Les laitiers responsables". "Cette démarche concerne pour le moment 245 exploitations laitières engagées. Conformément au principe d'équité de la coopérative, il y aura aussi un retour aux 12 000 exploitations Sodiaal. Cette démarche est complète, répondant à quatre attentes fortes des consommateurs. Notre objectif est de créer un nouveau segment de lait de consommation, entre le conventionnel et le bio", résume Sodiaal.

245 exploitations engagées

La démarche sera portée par Grand lait 1 l et 1,5 l demi-écrémé (prix de vente conseillé de 1 €/l). L'ambition de Sodiaal est d'atteindre 180 millions de litres vendus d'ici 2020, soit l'équivalent du segment bio (sur 1 milliard de litres de lait de consommation chez Sodiaal). La collecte se fait sur trois zones pour le moment : Nord, Sud-Est et Pays de la Loire. Les éleveurs engagés toucheront 15 €/1000l pour compenser les surcoûts. "Et il y aura 6 c €/l de plus value redistribuée à l'ensemble des coopérateurs. Plus nous vendrons de ce lait, plus il y aura un retour de valeur." 

Pour le volet Pâturage, l'engagement de Sodiaal porte sur 150 jours de pâturage en moyenne, certifié par un organisme externe. Le volet Bien-être animal repose sur l'engagement des éleveurs à se former avec Cow signal (Signes de vaches). "Quand le Cniel sortira le référentiel de la filière, nous le reprendrons."

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Un salarié a été embauché pour la traite du soir, cinq jours par semaine et un dimanche sur trois. © R. Marqué
Au Gaec Dyna'Milk en Ille-et-Vilaine : « Nous avons vendu le robot et réinvesti dans une salle de traite pour nos 125 vaches »
À l’occasion de son agrandissement, le Gaec Dyna’Milk a fait machine arrière sur la stratégie de traite. Les associés ont préféré…
Classement des groupes laitiers dans le monde, par chiffre d'affaires
Le top 20 des laiteries dans le monde en 2020
Les deux transformateurs laitiers leader en Chine poursuivent leur progression dans le classement Top 20 de la Rabobank pour…
L'effet sur la production de lait s’expliquerait, d’après des essais réalisés en station expérimentale, par l’augmentation de la matière sèche ingérée. © A. Conté
[Acides aminés] Boostez l’efficacité protéique de la ration des vaches laitières
La réduction du correcteur azoté de la ration est possible grâce à un meilleur équilibre en acides aminés. Elle permet un gain de…
"Le génotypage nous permet d'élever moins de génisses"
En ciblant le renouvellement sur les meilleures génisses et vaches, le Gaec Cadro atteint aujourd'hui 125 points d'ISU contre 101…
La forme des paddocks est modulable
Au lieu d’opter de façon cartésienne pour des paddocks rectangulaires, pourquoi ne pas adapter la forme des parcelles pour lever…
Le Gaec a choisi le tapis du constructeur Geoffroy (Nièvre) car il proposait une auge en acier galvanisée alors que, pour les concurrents, il fallait la construire. Elle est posée sur une dalle en béton. © CA 15
Dans le Cantal : un tapis d’alimentation pour gagner de la place dans la stabulation
Dans ce bâtiment rénové, le remplacement d’une table d’alimentation par un tapis d’affourragement a permis de doubler le nombre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière