Aller au contenu principal

Le lait bio veut son prix propre

Des marchés porteurs et une pénurie de lait bio à venir, sont les principaux arguments de l'association Lait bio de France, pour demander un prix du lait qui permette de maintenir, convertir, et d'installer en production biologique.

"Avec un prix du lait de base de 475 euros pour 1000 litres, on rémunère au Smic horaire la moitié des producteurs (équivalent à 2 Smic pour un 35h plus congés payés)", défend Lait bio de France.
"Avec un prix du lait de base de 475 euros pour 1000 litres, on rémunère au Smic horaire la moitié des producteurs (équivalent à 2 Smic pour un 35h plus congés payés)", défend Lait bio de France.
© J.-C. Gutner / archives

Un prix de base moyen annuel de 454 euros pour 1000 litres : c'est la proposition défendue par une OP bio transversale, l'association des producteurs de lait biologique Seine et Loire (212 exploitations adhérentes, collectées par Lactalis, Triballat, Saint Père, Montsûrs et Danone). "Nous avons proposé la reconduction à minima du prix du lait biologique payé en moyenne en 2014, indique Yvan Sachet, animateur de l'OP Seine et Loire. Les entreprises envisagent de partir sur une prime bio de 100 euros, plus une prime exceptionnelle de 30 euros. Finalement, le prix pour le premier trimestre sera de 440 euros en moyenne."

L'OP bio Seine et Loire, tout comme les autres OP regroupées au sein de l'association Lait bio de France(1), défend un prix du lait bio déconnecté du prix du lait conventionnel. Elle justifie sa demande d'un prix de base 2015 de 460 euros, et d'un objectif de 475 euros à atteindre rapidement, par des éléments de marché propres au bio. "Dans un marché en croissance, l'inquiétude du renouvellement des producteurs de lait biologique, et donc le risque de pénurie en lait bio qui se profile, est un premier élément qui doit inciter les laiteries à mieux rémunérer le lait bio. Deuxièmement, les producteurs ne se rémunèrent actuellement pas en moyenne au Smic horaire. Enfin, le prix du lait bio en Allemagne devrait se maintenir en 2015 au-dessus de 450 euros pour 1000 litres." La difficulté pour les transformateurs est de négocier avec une grande distribution qui se sert de la baisse en conventionnel pour tirer vers le bas les tarifs des produits laitiers biologiques.

600 à 700 euros de coûts de production

Lait bio de France s'appuie sur l'expertise de l'Institut de l'élevage pour communiquer sur les coûts de production des éleveurs laitiers biologiques. Le coût de production (pour toutes les activités de la ferme, intégrant aussi la rémunération du travail, du capital et des terres en propriété) est d'environ 700 euros en montagne (15 fermes du réseau de l'Institut de l'élevage) et 600 euros en plaine (45 fermes), de 2008 à 2012, en intégrant une rémunération du travail de 1,5 Smic brut. Les fermes de plaine parviennent chaque année de 2007 à 2012, à couvrir toutes leurs charges, voire à mieux rémunérer les producteurs. Dans les fermes de montagne, en revanche, quelle que soit la conjoncture climatique et de prix, le produit ne permet pas de couvrir l'ensemble des coûts de production. À noter que ces fermes ne se situent pas dans le Jura et les Alpes du Nord, où la rémunération du lait est plus élevée.

(1) Lait bio de France représente environ 1000 fermes laitières bio, soit 220 millions de litres, c'est-à-dire près de la moitié de la collecte bio en France.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Un salarié a été embauché pour la traite du soir, cinq jours par semaine et un dimanche sur trois. © R. Marqué
Au Gaec Dyna'Milk en Ille-et-Vilaine : « Nous avons vendu le robot et réinvesti dans une salle de traite pour nos 125 vaches »
À l’occasion de son agrandissement, le Gaec Dyna’Milk a fait machine arrière sur la stratégie de traite. Les associés ont préféré…
Classement des groupes laitiers dans le monde, par chiffre d'affaires
Le top 20 des laiteries dans le monde en 2020
Les deux transformateurs laitiers leader en Chine poursuivent leur progression dans le classement Top 20 de la Rabobank pour…
Les associés et salariés du Gaec de la Branchette se sont organisés avec une grande polyvalence pour faciliter la répartion du travail et le remplacement. © Gaec de la Branchette
Au Gaec de la Branchette, près de 1,4 million de litres de lait bio pilotés au plus juste
En Ille-et-Vilaine, les cinq associés du Gaec de la Branchette produisent 1,360 million de litres de lait bio avec 180 vaches. Si…
L'effet sur la production de lait s’expliquerait, d’après des essais réalisés en station expérimentale, par l’augmentation de la matière sèche ingérée. © A. Conté
[Acides aminés] Boostez l’efficacité protéique de la ration des vaches laitières
La réduction du correcteur azoté de la ration est possible grâce à un meilleur équilibre en acides aminés. Elle permet un gain de…
"Le génotypage nous permet d'élever moins de génisses"
En ciblant le renouvellement sur les meilleures génisses et vaches, le Gaec Cadro atteint aujourd'hui 125 points d'ISU contre 101…
La forme des paddocks est modulable
Au lieu d’opter de façon cartésienne pour des paddocks rectangulaires, pourquoi ne pas adapter la forme des parcelles pour lever…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière