Aller au contenu principal

Ethnies africaines
Le lait au coeur de la vie des Peuls


Difficile de trouver mieux que la culture Peul pour symboliser l´universalité du lait, comme en témoigne avec passion Florence Gaty. « Les Peuls ont transformé ma vie, raconte cette ex-ingénieur en bâtiment devenue photographe. A l´occasion d´un voyage au Bénin, au détour d´un marché, je suis tombée sur un groupe de femmes peuls, qui vendaient leur lait, toutes magnifiquement parées de bijoux. Leur beauté, et derrière elle leur philosophie de vie m´ont conquise ». Les photos de la voyageuse ornent en ce moment la vache Peul de l´exposition Vach´Art dans les rues de Paris (1).

« Toute leur vie, ils suivent leurs troupeaux »
Une vie où le lait et les vaches régentent tout. La petite histoire veut que les Peuls, un jour où tout allait mal pour eux, ont décidé de suivre leurs vaches, pour faire comme l´oiseau pique-boeuf qui se nourrit des insectes que les vaches, en broutant, font sortir des herbes. Ces nomades parcourent l´Afrique d´Est en Ouest, de l´Ethiopie à la Mauritanie le long d´une bande subsaharienne qui traverse une vingtaine de pays. Toute leur vie, ils suivent leurs troupeaux. « Les Peuls ont deux richesses. Les vaches, qui appartiennent à toute la famille, et le lait qui n´appartient qu´aux femmes. Les femmes vendent le lait sur le marché et gardent l´argent pour acheter bijoux, maquillages. ; elles traient les vaches couvertes de bijoux. Plus la femme est richement parée, plus c´est un honneur pour elle et son mari, car cela signifie que celui-ci est un bon berger. » Tous les repas sont au lait, caillé, bouilli, sous forme de beurre, fromage, riz au lait. Dans la culture Peul, le lait désigne ce qui est le meilleur, la pureté. Le jour de leur mariage, les femmes sont élevées au rang de « maîtresses des pouvoirs lactés ». La migration des Peuls vient d´être classé patrimoine de l´humanité à l´Unesco.
(1) Vach´art met en scène une centaine de vaches dans les rues de Paris depuis le 27 avril et jusqu´au 26 juin.
Sur les sites www.vachart.com ou www.cidilait.com, et les enfants sur www.cliclait.com en lien avec le site officiel vach´art
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Jean-Baptiste Decheppe. "Avant, on distribuait la ration le matin. Le problème, c'est que quand arrivait le soir, non seulement la ration était déconcentrée car les vaches avaient trié toute la journée, et en plus elles n’avaient pas forcément toujours suffisamment à manger durant la nuit. " © DR
« En distribuant la ration le soir, les bouses sont beaucoup plus homogènes »
Distribuer la ration le soir a eu un impact positif sur le troupeau. Jean-Baptiste Decheppe, éleveur dans le sud de la Meuse, en…
Ludovic Ménoret préfère se concentrer sur la production de lait plutôt que sur les cultures. © V. Bargain
« Seul sur mon exploitation laitière, je délègue tous les travaux de culture »
Installé en 2016, Ludovic Ménoret a choisi de déléguer presque tous les travaux des champs. Un fonctionnement qui permet de…
Les quatre associés du Gaec des Sources. « L’empreinte carbone nous servira d’indicateur dans l’amélioration de nos pratiques. » © E. Bignon
"Notre exploitation laitière va vendre des crédits carbone"
Commercialiser leur réduction d’émission de gaz à effet de serre sur le marché volontaire des crédits carbone : c’est ce que le…
 © B. Griffoul
Dans la nurserie, des plafonds relevables pour les veaux
Au Gaec des congères, dans l’Aveyron, des treuils de voilier, peu coûteux, permettent de relever sans forcer des plafonds qui…
400 vaches mortes : les éleveurs laitiers victimes des éoliennes attendent un ultime rapport
En Loire-Atlantique, deux élevages accusent les éoliennes toutes proches d’entraîner de graves troubles sur leurs animaux. Une…
Jean-François Perrin avec Pierre, l'un de ses deux apprentis. « Toutes les personnes qui interviennent ici sont assez autonomes pour tout ce qui touche aux animaux. » © C. Reibel
« Partager le temps de travail sécurise mon exploitation laitière »
Installé en Moselle, Jean-François Perrin n’est pas un éleveur stressé. Il a fait de l’organisation de son travail et de la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière