Aller au contenu principal

Marché des fromages
Le hard-discount vend de plus en plus d´AOC

Au vu du tassement de la consommation et du profil des consommateurs, les fromages AOC gagneraient à se moderniser.


Depuis cinq ans, le marché des fromages évolue : les fromages modernes(1) gagnent des parts de marché, au détriment des fromages génériques(2) et AOC, et les consommateurs achètent de plus en plus d´AOC en hard discount.
Depuis cinq ans, les achats de fromages AOC diminuent. En 2003, la baisse a été de 1,3 % par rapport à 2002 ; une baisse néanmoins moins marquée que celle enregistrée par le marché de l´ensemble des fromages (- 1,7 %). « Cette baisse est fortement corrélée aux contre performances des rayons coupe », analyse Bruno Roney, du Cniel ; même si les fromages AOC sont davantage vendus en libre-service (+ 3,3 %). 74 % des achats de fromages AOC s´effectuent en super et hyper marchés. Les hard discount prennent de l´importance : 13,3 % des fromages AOC y ont été achetés en 2003, contre 10,2 % en 1999.
©Anaof


Un prix en légère hausse
Les surconsommateurs de fromages AOC sont des ménages de 50 ans et plus, des retraités, des ménages aisés. Une situation qui pose question : y a t-il un risque de voir encore s´étioler les achats de fromages AOC dans les années à venir ? « On ne sait pas si c´est un effet de génération ou d´âge. Dans le premier cas, le risque serait réel », souligne Bruno Roney. Pour redynamiser les fromages AOC, une piste peut être leur modernisation pour cibler davantage les jeunes.
En 2003, le prix moyen des fromages AOC a été de 10,30 euros/kg, soit une progression de 0,9 % par rapport à 2002. Les fromages AOC sont payés, en moyenne, 25 % plus cher que les autres. L´évolution des prix est comparable entre ces deux catégories de fromages.


(1) Fromage moderne : fromage dont la recette est la propriété d´une marque. Ex : Caprice des Dieux, Vache qui rit...
(2) Fromages génériques : fromage de recette ancienne, sans signe de qualité. Ex : Emmental non IGP, Brie ou Camembert non AOC.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

En août, les abattages de vaches laitières étaient en hausse de +3% par rapport à août 2021.
La décapitalisation laitière s’accélère
Depuis le 1er juillet, et plus nettement au 1er août, le nombre de vaches laitières présentes en élevage…
Baisse de la collecte, hausse des charges... Le prix du lait devrait continuer d'augmenter cette fin d'année.
Le prix du lait poursuit sa hausse
Les perspectives pour la fin d’année 2022 laissent entrevoir une poursuite de la hausse du prix du lait.
manifestation d'agriculteurs devant un tracteur
Les sociétaires Sodiaal du Grand Ouest passent à l'offensive
Très inquiets du prix du lait pratiqué par leur coopérative, des sociétaires Sodiaal de Bretagne et des Pays de la Loire ont…
Les industriels laitiers appréhendent l’hiver
Les industriels laitiers appréhendent l’hiver
« Winter is coming » et les laiteries tremblent avant d’avoir froid. En cause : la hausse du prix de l’énergie et son possible…
Sodiaal annonce des prix du lait en hausse
Le prix du lait conventionnel d'octobre est compris entre 428 et 443 € les mille litres selon les régions et leur saisonnalité du…
Sébastien Goutagny, Florent Cellier et Mickaël Rageys. « La méthanisation s’imbrique complètement dans notre système d’élevage. L’unité collective alimente en gaz 2 000 foyers et une station de bioGNV. »
« Sur notre exploitation laitière, c’est toujours l’économique qui guide nos choix »
Le Gaec de l’Envolée, dans le Rhône, a misé dès le début sur une stratégie volume en intégrant les conditions de travail et la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière