Aller au contenu principal

Marché des fromages
Le hard-discount vend de plus en plus d´AOC

Au vu du tassement de la consommation et du profil des consommateurs, les fromages AOC gagneraient à se moderniser.


Depuis cinq ans, le marché des fromages évolue : les fromages modernes(1) gagnent des parts de marché, au détriment des fromages génériques(2) et AOC, et les consommateurs achètent de plus en plus d´AOC en hard discount.
Depuis cinq ans, les achats de fromages AOC diminuent. En 2003, la baisse a été de 1,3 % par rapport à 2002 ; une baisse néanmoins moins marquée que celle enregistrée par le marché de l´ensemble des fromages (- 1,7 %). « Cette baisse est fortement corrélée aux contre performances des rayons coupe », analyse Bruno Roney, du Cniel ; même si les fromages AOC sont davantage vendus en libre-service (+ 3,3 %). 74 % des achats de fromages AOC s´effectuent en super et hyper marchés. Les hard discount prennent de l´importance : 13,3 % des fromages AOC y ont été achetés en 2003, contre 10,2 % en 1999.
©Anaof


Un prix en légère hausse
Les surconsommateurs de fromages AOC sont des ménages de 50 ans et plus, des retraités, des ménages aisés. Une situation qui pose question : y a t-il un risque de voir encore s´étioler les achats de fromages AOC dans les années à venir ? « On ne sait pas si c´est un effet de génération ou d´âge. Dans le premier cas, le risque serait réel », souligne Bruno Roney. Pour redynamiser les fromages AOC, une piste peut être leur modernisation pour cibler davantage les jeunes.
En 2003, le prix moyen des fromages AOC a été de 10,30 euros/kg, soit une progression de 0,9 % par rapport à 2002. Les fromages AOC sont payés, en moyenne, 25 % plus cher que les autres. L´évolution des prix est comparable entre ces deux catégories de fromages.


(1) Fromage moderne : fromage dont la recette est la propriété d´une marque. Ex : Caprice des Dieux, Vache qui rit...
(2) Fromages génériques : fromage de recette ancienne, sans signe de qualité. Ex : Emmental non IGP, Brie ou Camembert non AOC.

Les plus lus

Eleveur veau moins de quinze jours niche individuelle
Veaux laitiers : « Je ne connais ni les diarrhées ni les problèmes pulmonaires »

À la SCEA des vertes prairies, en Seine-Maritime, Nicolas Banville concentre ses efforts sur la préparation au vêlage et la…

Pièce de monnaie
Prix du lait : Sodiaal payera 485 €/1 000 l pour 2023 en conventionnel

En conférence de presse le 4 avril, Damien Lacombe, président de Sodiaal, a annoncé 14,4€/1000 litres de ristournes pour les…

Éleveuse veaux pouponnière
« J’utilise zéro antibiotique pour élever mes veaux laitiers »

Dans les Côtes-d’Armor, le Gaec Restquelen enregistre 3,3 % de mortalité périnatale sur les quatorze derniers mois. Les…

Deux stalles de robot de traite GEA
Robot ou salle de traite, les indicateurs à calculer pour bien choisir

Les tensions sur la main-d’œuvre poussent de nombreux éleveurs à sauter le pas des robots de traite. Pourtant le retour sur…

veaux en igloo individuel
Les bons gestes pour des veaux laitiers en pleine forme dès la naissance

Il n’y a pas une seule et unique recette pour élever un veau. Ce qui est sûr, c’est que les premiers jours sont déterminants…

Yohann Barbe, président de la FNPL élu le 8 avril 2024
Yohann Barbe, nouveau président de la FNPL : « Nous ne devons plus perdre ni litre de lait, ni actif pour le produire »

Yohann Barbe, éleveur dans les Vosges, a été élu président de la FNPL le 9 avril. Il livre sa feuille de route à Réussir Lait…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière